Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 La mort d'un DIEU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rhodan



Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: La mort d'un DIEU    Dim 20 Juil - 20:33

Pour vous donner l'envie d'ouvrir ce pdf : ( lien externe impossible, je vais poster dès lors un Brouillon )

4 ième de couverture :
Au centre de l' Univers, un chrorum d' Anges, de Devas et de Séraphins trouvent mourant, sa Couronne brisée et le coeur ouvert l' Ancien des jours. Qui donc est responsable de ce meurtre d'importance galactique qui met en péril l' Existence même des choses.
Le dieu Vishnu accompagné de déités chercheront le coupable.
Les Oracles Antiques ont-ils, ont-elles la réponse.



J'espère vraiment lire votre avis

1. Une étrange découverte.

A l'exact centre de l' Univers, gisait agonisant un être immense pouvant contenir plusieurs planètes, voir tout un système solaire.
De son coeur ouvert, des énergies indéfinies s'enfuyaient et il tenait une Couronne brisée en main. Son état étant sérieux.
Ce que l'on nomme communément ses sept "chakras" ou roues énergétiques était au plus bas tournant dans un rythme lent, dans un rouge devenu pâle, on pouvait y voir une Lune brisée, dans un orangé le symbole d' Hermès ou de Mercure, dans un jaune terne à présent comme une citrine : le symbole d' Aphrodite ou de Vénus. Son Coeur ouvert laissait, donc, sortir des jets verdâtres en grand désordre, sa poitrine meurtrie laissait voir le symbole astrologique d' Arès, le dieu Mars dans un rouge sanguin, son " troisième" oeil Jupitérien nommé aussi Zeus, était à présent fermé. Oeil qui permettait à ce dieu Antique de sonder les moindres secrets de l' univers, autrefois
Les Ases, groupes de dieux qui sont les habitants de la cité nordique d' Asgard, pouvaient deviner que cet Etre n'était autre que Chronos, le Temps, que les Latins assimilaient à Saturne. Il est l' Ancien des Jours, l' Adam Primordial, l' Adam Kadmon. Etre immatériel apparu à la création du monde.
Sa belle et flamboyante Couronne qui couvrait habituellement son chef était brisée. Couronne sertie de pierres précieuses : encastrée de pierres autrefois brillantes qui étaient bien ternes à présent. Au centre de cette dernière, une Onyx marquée du Sceau du capricorne. Certaines pierres flottaient même dans l'espace, spectacle médusant pour les Devas, Asuras, Anges, Séraphins.
Le dieu Frey, reconnu comme divinité de la fertilité, capture même, flottant une Améthyste marquée du symbole astrologique du bélier.
Oui, une foule immense de devas, de trônes, de dominations, d'anges et d' Archanges observaient ce dieu brisé.
Un curieux son sortait de sa bouche, un râle, un murmure, comme une parole perdue.

Des fissures inquiétantes marquaient déjà, les cités de l' Asgard, de la Jérusalem Céleste et du Wahalla, et d'autres cités mythiques .Heimdall, gardien du pont Bifröst, lui-même était désorienté et comme perdu.
Les dieux avaient remarqués que l'éclat de leur cité, aux pavés dorés, aux tours grandioses et cristallines montrait des signes inhabituels de manque d'éclats et de brillance. Pour la citée de Wahalla, par exemple, le pont Arc-en-Ciel : Bifröst n’émettait plus la même lumière, ce qui avait inquiété les dieux et avait justifié ce rassemblement de divinités. Cherchant l'origine et la cause de ce désordre qui s'installait furtivement.
L'espace-temps était lui même menacé. La roue de Samsara, la roue de vie, du destin tournait de façon désaccordée à présent. Plus personne ne pouvait ou ne voulait reprendre naissance, se réincarner avec un tel risque majeur.
La balance de l' univers, elle même, est ainsi compromise.

Qui donc avait ainsi blessé l'Ancien des jours ? Qui avait brisé sa Couronne et pourquoi ?

La liste des suspects était longue, Lucifer, Mara ou encore Loki ou Astharoth. Murugan, ce puissant dieu du panthéon des Indes avait été mandaté, en compagnie de l' Ange Michaël pour joindre la région nommée Hell, l'enfer pour y interroger Lucifer à ce propos. Lui-même, sur son fier trône était en conseil avec divers dieux, asuras, et autres démons. Dont le puissant Loki.
Eux-même n'étaient pas satisfaits de cette situation qui mettait à mal l'équilibre nécessaire et l' utile bipolarité de l' univers. Ainsi, ils répondaient présent à l'appel des dieux, et eux-même désiraient connaître l'identité du coupable.
Mais alors si ni les dieux, ni les démons n'avait foudroyé Chronos ? Qui donc pouvait ainsi molester un dieu, un Elohim !?

2. En terre d' Hyperborée

Vishnu, dont la charge est de préserver l'équilibre des mondes, ne pouvait que jouer son rôle et former un comité d'enquête de dieux. Les Oracles devaient être consultés.
Vishnu pénétra les brumes de l' Hyperborée, terre aux confins septentrionaux du monde connu, d'où émanaient toutes les antiques traditions, en compagnie du dieu Thor. Bor lui-même semblait souffrir d'un étrange mal, comme s'il était relié mystiquement aux souffrance de son cousin.

Les Nornes, cousines de trois Parques, attendaient, elles mêmes nos héros de pieds fermes. Urd, le déesse du passé; parfois si lourd, si plein d'amertumes, de trahisons et de regrets , Vervandi la déesse du fugace présent et Skuld la déesse de l'avenir toujours si incertain.
Elles tenaient en main les Runes précieuses.
Vingt cinq pierres contenues dans un sac mystique. Ces Runes acquises par Odin, au prix du sacrifice d'un de ses yeux. Sacrifice à la fontaine Mimir qui commençait à tarir. Autre signe de la fébrilité générale du Multivers.
De leurs vieilles mains marquées par le temps, elles sortent une à une du sac, une pierre marquée au sang d' antiques symboles.

La Rune " If" a été la première à sortir, mauvais présage pour l' Univers lui-même. Cette treizième Rune, marque en effet de grands changements. Cet arbre ne donnent il pas des fruits dangereux ? Tel est le sort de la Norne Urd.
Puis Vervandi capture de sa main mortifiée la Rune " Daeg", un nouveau départ est donc encore possible et Ragnarok, la grande dissolution, l' Apocalypse finale, la résorption finale, le Big Crunch évitable. Confirmé la sortie de la Rune " Rad", la " Roue", si la roue de Samsara, de la vie est en danger, rien n'est irréversible.
Pendant ce temps, aucune âme n'osait boire de l'eau du fleuve de Léthé, pour prendre renaissance sur une de ses planètes matérielles qui peuplent le Multivers.
Sortiront encore les Runes " Nied" , le temps, " Is" une situation comme gelée comme les terres étranges de l' Hyperborée.
" Eolh" , enfin sort de la main de Norne Skuld .
La solution devait être là, au sommet de l' Arbre de Vie, bien au dessus de Midgard, la terre du Milieu, au sommet de l'arbre : Yggdrasil.
Urd révéla " voir", derrière le voile épais qui lui cachait le visage, la foudre avoir touché en plein coeur Chronos, celui que les latins nomment Saturne, l' Ancien des Jours. Pourtant cela ne pouvait ni venir d' Odin, de Zeus,de Thor ou d' Indra. Eux-même n'attendaient qu'une chose punir le coupable.
Une étrange ombre observait Vishnu, Thor et quelques dieux héroïques, comme l' Archange Michaël.

3. A l’assaut d' Yggdrasil

L' Arbre Cosmique était immense, grandiose, une Galaxie en soi, où brillait dix Sphères immenses reliées entre elles par des bras magnétiques, des champs quantiques, le tout dans une incroyable interdépendance.
Des êtres Immenses, les Dominations, les Séraphins surveillaient la bonne marche de ses mondes, plusieurs tenaient dans leurs mains une Balance, dont la sensibilité répondait à la loi de " causes à effets". Leurs noms étaient divers : Sandalphon, Uriel, Raphaël....Les juges étaient neutres, seuls les actes des habitants de ces sphères pouvaient influencer ces dernières: les balances d'Osiris, de la Justice.
Mais à présent, tout était statique. La mort elle-même n'osait plus oeuvrer, plus personne ne prenait naissance, aussi par harmonie et équilibre la mort ne délivrait plus personne du poids de la matière, matière où les être évoluaient pourtant si rapidement confrontés aux épreuves.
Lucifer lui même, entouré de Mara, Bélial, d' Astaroth, Beelphégor et autres déités observaient la situation alors que Kali et Shiva restaient bien silencieux. Seul Dieu en personne, Yavhé, ou peut-être Metatron pouvait-il encore agir pour sauver la situation, ou alors cette cabale de Héros ?
Si la foudre avait touché en plein coeur, la " Sephira " nommée Tiphereth, de l'ancien des jours, qui gisait toujours à demi mort au Centre de l' Univers, sa Couronne brisée, en répétant sans cesse un son curieux, inaudible, probablement le Nom Caché de Dieu, pour se sauver d'une mort certaine. Si donc cette foudre s'est abattue avec rapidité, célérité.
Pour nos Héros au contraire la remontée sera lente.

4. La remontée

Trois voies ou chemins s'offrent à nos héros. Dans la première voie, Thor est ses compagnons vont découvrir combien la discipline, la rigueur est indispensable dans toutes Quêtes. Arès sera parfois un allié pour eux, parfois un traître. Vishnu lui, pensera trouver une route plus facile, il n'en sera rien, il apprendra la voie de la générosité.
Tous se retrouveront unifiés, dans la Ville Céleste Primordiale à la double enceinte de douze et de huit portes. Pour enfin se trouver face à face avec cet assassin céleste. Mais qui est-il ?
5. Face à Face.
( A suivre).


La Finale :

Au sommet de l' Arbre, arrivé à la fin de leur quête, quête où il ont dû faire preuve de Rigueur dans un sens et de Générosité de l'autre. Nos héros arrive au Zénith de l' Arbre de Vie.
Se tient une Immense figure voilée, L'ignorance " elle même", la stupidité , la méchanceté et ses multiples têtes comme l' Hydre de Lerne, elles portent le nom de Jalousie, de Colère, d' Egocentrisme ...
" Je suis l' Ignorance qui frappe les hommes" Lorsque que le coeur est refroidit.
Lorsque l' Amour est absent, lorsqu'alors le Temps n'est plus vie mais épreuve ".
Mais comment vaincre, cette Ignorance cachée derrière un triple voile.
Quel est le remède, quel est l' Antidote...L' Ignorance s'exprime :
" Le seul moyen de rendre vie, à l' Ancien des Jours....C'est l' Amour, la Compassion que les plus grands Avatars vous ont enseigné, mais que l' Homme "sourd" et "aveugle" n'entend plus dans ces temps déchus ".
C'est pourquoi, je me devais de vous faire réagir.

C'est alors que revivifié par une vague d' Amour, l' Ancien des Jours replaça sa Couronne " Kether" sur son front.

- Fin
Revenir en haut Aller en bas
Malicie

avatar

Date d'inscription : 07/06/2013
Age : 23
Localisation : 81

MessageSujet: Re: La mort d'un DIEU    Jeu 31 Juil - 15:39

Bon d'abord, peut être est-ce du à la chaleur sans doute, mais c'est une nouvelle complète, ou comme tu précises un brouillon de chaque partie ? Je sais pas si je suis clair... Comme il y a un titre à chaque partie, je me suis peut être dit que c'était un résumé de plusieurs passage de ta nouvelle. Ou bien je réfléchis trop aussi Razz

Donc ne tiens pas compte de mon avis si au cas je me suis trompée depuis le début x)

Toujours est-il qu 'on voit que tu connais plusieurs mythologies ! Hiérarchie angélique, mythologie grecque, nordique, biblique. C'est génial, du moins pour moi qui aime en tout cas.

Après pour une critique très constructive, je suis pas la meilleure du forum. Tout ce que je peux dire c'est que c'est agréable de voir tant de dieux réunis, cela dit, peut être que l'écriture en elle même est un peu trop scolaire, digne d'un livre documentaire. Les phrases sont un peu brutes, si je puis dire. Néanmoins ta description est précise et bien développée, mais le texte manque un peu de fluidité.

Bien sûr ce n'est que mon avis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Demi-Tour



Date d'inscription : 13/09/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: La mort d'un DIEU    Ven 8 Aoû - 23:18

J'ai parcouru rapidement (il est trèèèèès tard). Si j'ai le temps, je te ferai un commentaire beaucoup beaucoup beaucoup plus détaillé, mais pour résumer, tu fais les erreurs que fait tout "débutant": des répétitions (on en fait tous de toute façon!), des longueurs parfois inutiles, des lourdeurs de style, l'utilisation de verbes "faibles", d'adjectifs trop vagues, etc. Mais ce qui m'a le plus marqué est le style "documentaire" de ton écriture. Ce n'est pas que c'est bien ou non, c'est que j'ai plus l'impression de lire un magazine (attention : un magazine sérieux), qu'une nouvelle ou un texte littéraire. Qui plus est, le texte fourmille de détails, noms de dieux et de lieux mythiques par exemple, que le lecteur lambda comme moi ne connait pas forcément et qui, du coup, le noie...
Un dernier petit point, qui rejoint un peu ce que je viens de dire juste avant:tu sembles maitriser sacrément les mythologies, mais ce n'est pas le cas de tout le monde là non plus, et les images que tu as à l'esprit quand tu écris, si tu ne les retranscris pas vraiment à l'écrit, le lecteur ne pourra jamais les imaginer.
Question : il s'agit d'un brouillon/résumé ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort d'un DIEU    

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort d'un DIEU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The fleet hive of the carnivore (la fotte ruche du carnassier)
» Dieu de la mort : 03/2008
» dieu est mort !!!!!!!!!!
» Line - Pluton Dieu du royaume des mort
» Dieu? L´unique "Dieu" que les êtres humains devraient invoquer..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Nouvelles-
Sauter vers: