Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
» Une chanson de geste
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 29 Juil - 17:57 par Jafou

» mefiez vous des charlatants
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyDim 23 Juin - 16:10 par Jafou

» De retour après quelques années d'absence....
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMar 18 Juin - 13:29 par rtmel

» 5 et 6 juin...
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyJeu 6 Juin - 8:09 par Jafou

» Les Imaginales
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 20 Mai - 20:05 par extialis

» Désinscription du forum
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyDim 19 Mai - 7:29 par extialis

» la golfeuse du voilier
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMer 15 Mai - 21:59 par martin1

» Aimez-vous Bach (3è séquence)
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMar 14 Mai - 18:26 par Le sombre minuit

» L'ascension extraordinaire du Maudit
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 13 Mai - 19:02 par extialis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
CalendrierCalendrier

Partagez
 

 Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyDim 29 Juil - 20:14

À mesure que Claire cherche mon regard mon Envie grandit. J'ai
envie de toucher ses lèvres, de frôler son corps. J'ai envie de caresser
ses courbes parfaites. Son père me regarde avec insistance. Je crois
qu'il m'a posé une question.
- Pardon Rudy ? Je ne t'ai pas écouté. Ai-je avouée.
- Tu as mis combien de temps pour finaliser les photos du book de la boutique ? Répète gentiment Rudy.
- Deux petites semaines je crois. J'ai du en retoucher certaines car la luminosité n'était pas bonne.

Les
mots sortent machinalement de ma bouche. C'est devenu une question
d'habitude. Mais toutes mes pensés sont tournées vers Claire. J'essaie
de refouler au fin fond de ma tête mes envies. Son pied vient alors se
poser contre le mien. Mon cœur explose. Comment un contact aussi bref et
aussi banal peut-il me faire cet effet là ? Rudy se lève et quitte la
pièce. Je me retrouve donc avec Gérald, Claire et son oncle. Je fais
doucement glisser mon pied le long du mollet de Claire. Je lui adresse
un sourire maladroit et ses yeux me transpercent. Son regard est emprunt
d'une expression qui m'était inconnue jusqu'à ce jour. Elle semble
coquine, joueuse. Rudy revient avec le dessert. Je soutiens un moment le
regard de Claire mais elle se dérobe lorsque son père pose le plat sur
la table.

À la fin du repas, une fois la table débarrassée
et la vaisselle rangée dans la machine, Claire m'invite à la suivre.
Nous montons à l'étage ... dans sa chambre. Elle s'assoit par terre sur
un pouf multicolore et me fait signe de m’assoir en face d'elle. Je
prends donc place, assise confortablement sur un pouf semblable à celui
qui se trouve maintenant sous ses fesses. Je fouille dans mes poches et
en sors mon paquet de cigarettes et mon briquet. Je lui en propose une
avant d'allumer la mienne, avec politesse elle la refuse, puis me
sourit. Je rapproche le cendrier posé sur la table située entre nous
deux. Claire sort du tiroir de la table basse une petite boîte en bois
sculptée. Cette boîte est vraiment très jolie, les côtés sont en bois
noir et le dessus semble être en ivoire. De très jolies arabesques
ornent le bois sombre. Sur le petit plateau d'ivoire, qui sert de
couvercle, était finement gravé le signe de l'Om hindouiste. Claire sort
de cette boîte sachet d'herbe, je comprend alors pour quelle raison
elle a gentiment refusée ma cigarette. Claire se lève, elle allume une
petite lampe et met une musique d'ambiance, calme et reposante. Le son
est très bas, à tel point que je ne reconnais même pas de quel style de
musique il s'agit. L'ambiance est douce, chaude et particulièrement
reposante. Je tire une bouffée sur ma cigarette sans la quitter des
yeux.. Je regarde ses gestes fluides et délicats. Pendant qu'elle
s'affaire à rouler le pétard, me jetant de temps en temps quelques
regards, je découvre son univers. Je détaille quelques uns de ses
dessins accrochés ça et là au mur de sa chambre.
- Montres moi tes dessins. Dis-je à Claire qui vient de finir de rouler le joint.
- Tu en as déjà vu plusieurs.
- Je veux tous les voir ! Lui dis-je en souriant
- Alors regarde dans le premier tiroir du bureau.

Elle
semble malgré tout embarrassée bien qu'elle arbore une attitude
décontractée. Je me lève et ouvre le tiroir qu'elle m'a indiquée. J'en
sors deux cartons à dessins, un portes vues et bloc. Je retourne
m’assoir en face d'elle et ouvre le porte vues. Je tourne les pages,
mais je ne sais trop pourquoi j'ai déjà vu ces images quelque part. En
réalité je connais ces images mieux que personne.
- Ce sont mes photos ! Dis-je surprise.
- Oui, je les ai presque toutes représentées.
Au son de sa voix je devine qu'elle est gênée. Je détaille chacun de ses dessins de plus prés, une date me saute aux yeux.
- Mais attends... ces dessins datent de plus de deux ans ! Tu as toujours su que je faisais de la photo alors.
- Oui. Et chacun de tes clichés m'inspirait un peu plus. Alors j'ai décidé de les revisiter, mais par le dessin.

Elle
a revisitée plusieurs des photos de Gérald aussi. Chacun des détails
présent sur les photos étaient retranscrits sur le dessins. Je suis
plutôt surprise et à la fois je me sens flattée de cette admiration
qu'elle avait, non pas pour moi, mais pour mon travail. Elle avait bien
cachée son jeu jusque là. Je referme le porte vues et ouvre l'un des
cartons à dessins. Là encore je découvres des dessins tous plus beaux
les uns que les autres. Je tombe sur un portrait particulièrement joli.
Je crois savoir qui elle a représentée, mais je demande quand même :
- C'est ton petit ami ?
- Euh oui ... dit elle un peu mal à l'aise?
- Très joli dessin.

Mon
compliment est à la fois ironique et sincère. Elle l'a représentée à la
manière du calendrier des dieux du stade. Ce jeune homme, au corps
sculpté et à moitié nu. Claire vient d'allumer le joint, l'odeur emplit
déjà la pièce. Je poursuit mes découvertes. Je trouve un dessin, une
caricature pour être plus exacte. Claire s 'est amusée à mettre en scène
son père, en tenu de sado-maso, avec son matériel de tatoueur dans une
main et dans l'autre un fouet. En arrière plan on peut voir une table de
torture. Je ne peux m'empêcher de sourire. C'est tellement bien pensé.
Je trouve ensuite un portrait de moi. J'avale ma salive, mon estomac se
noud. Je fais en sorte de ne rien laisser paraître. Je suis troublée car
je ne m'attendais pas à ça. Je referme le carton et attrape le bloc.
Claire se crisper d'un seul coup. Je la regarde un instant puis me
concentre sur le bloc logé entre mes deux mains. Le bloc rassemble
nombre de portait et de caricatures des profs et des élèves de la
classe. Mais étrangement la personne la plus représentée c'est ... moi.
Page après page je me reconnaît dans une dizaine de ces dessins.
J'écrase ma cigarette dans le cendrier, cette dernière s'est d'ailleurs
consumée toute seul tant je suis absorbée par par ces trouvailles. Je me
demande quand elle a pu dessiner tout cela sans que je m'en aperçoive.
De plus les dessins sont datée à l'heure prés. Claire note aussi dans
quelle matière nous étions lorsqu'elle a fait chacun de ses dessins. En
peu de temps je me rend compte que les jours, les heures et les matières
correspondent.
Claire me tend le pétard. Je le saisit et la regarde un moment. Je tire une longue bouffée sur le joint.
- Alors qu'en penses-tu ? Demande Claire.
- Ils sont exceptionnels ! Ils sont magnifiques.

Je
tire une nouvelle bouffée sur le joint. Elle n'y est pas allée de main
morte sur la dose d'herbe qu'elle a mis dans celui ci. Je pose le bloc
devant moi sur la table. Je reste un moment sans rien dire. Mes pensés
se bousculent dans ma tête. Je retourne les choses dans tous les sens.
- Dessines moi. dis-je à Claire.
- Maintenant ?!
- Oui. S'il te plait. lui dis-je en affichant un sourire des plus sincère.

Elle
reste un moment sans rien dire, interdite, hésitante. Elle finit par se
lever et attraper un bloc de feuilles blanches et un stylo plume noir
sur le bureau. Elle revient s’assoir en face de moi, elle ouvre le bloc
et débouchonne son stylo plume. Avant de commencer elle relève la tête
et me demande si je préfère un dessin réaliste ou une caricature.
- Peut importe, c'est toi qui décide ma belle. ai-je répondu avec un grand sourire.

Je
la regarde faire, subjuguée. Je plane, la musique, le pétard, la
lumière et Claire. Claire qui s'affaire en face de moi, silencieuse,
concentrée. J'assiste à scène merveilleuse. Je crois qu'elle m'intimide,
qu'elle me plait, qu'elle m'intrigue. Elle lève la tête de temps à
autre. Je peux entendre le bruit léger que produit la plume sur le
papier. J'ai soudainement envie de l'embrasser, mais pour rien au monde
je n'interromprais cette scène privilégiée. Je pose le joint dans le
cendrier sans même la quitter des yeux. Je la regarde admirative.
J'ignore combien de temps nous sommes restées comme ça à ne rien dire,
mais au bout d'un long moment elle a relevée la tête, m'a regardée avec
un large sourire et m'a tendu son bloc. J'observe son œuvre parfaite.
C'est plus ou moins comme si je me regardais dans la glace ou comme si
c'était une photo de moi. Claire récupère le joint posé dans le
cendrier, elle le rallume en me regardant . C'est impossible qu'elle ait
pu dessiner cela en si peu de temps. Je n'en reviens pas, je suis
impressionnée. Elle fume avec élégance sous mes yeux ébahit. Elle
m'inonde de son talent.
- Les filles vous venez boire le café ? demande Rudy de l'autre côté de la porte.
- On arrive Papa. répond Claire en se levant.

Claire
me tend de nouveau le pétard que je finit avant de l'écraser dans le
cendrier. Je me lève à mon tour et me dirige vers la porte. J'ai juste
le temps d'effleurer la poignée du bout des doigts quand Claire me
retient par le bras. Je la toise un moment puis avec un sourire amusée
elle dépose un baiser à la commissure de mes lèvres. Surprise du geste
je sursaute, mais la surprise passée j'approche de nouveau mon visage du
sien. Mais elle se dérobe avant que je puisse faire ce que je voulais,
puis dépose un bisou sur ma joue. J'étais désorientée, complètement
perdue et perturbée. Pour qu'elle raison s'est elle dérobée ? Claire
ouvre la port et quitte la chambre.

Nous entrons dans le
salon, Gérald est déjà partit visiblement. Rudy est assis au côté de son
frère. Claire s'assoit sur le fauteuil en face d'eux. Je sors une
cigarette de ma poche et l'allume, puis je viens me poster prés de la
fenêtre. Je regarde au loin dehors, les lumières de la ville brûlant
l'horizon. J'aime la ville la nuit, elle a quelque chose de magique. La
nuit est un monde secret qui nous appartient tous, chacun à notre
manière. La nuit est un monde rêves et de privilèges.
- Alexy, viens donc t'assoir avec nous, ton café va refroidir. me dit Rudy d'une voix grave et douce.

J'acquise
d'un signe de tête et vient me placer sur l’accoudoir droit du fauteuil
dans lequel Claire est vautrée. Je fais tomber la cendre de ma
cigarette dans le petit cendrier en grès puis attrape ma tasse. Je bois
une gorgée du café brûlant puis la repose jugeant qu'il est encore trop
chaud pour moi. Soudain je sens une main effleurer mon dos. Je reste
calme malgré l'étonnement et tente de dissimuler mon plaisir. J'aime
cette tendresse qu'elle me témoigne. Ce n'est pourtant qu'une caresse,
mais venant d'elle c'est bien plus que ça. Le frère de Rudy semble
intéresser à moi, ou tout du moins à mon travail. Je répond à ses
questions, lui parle de ma passion, la main de Claire caressant toujours
mon dos. J'explique à son frère que Rudy me demande parfois de venir au
salon photographier son travail. Je dois avouer que j’apprécie de
photographier Rudy lorsqu'il travail. Je sens la main de Claire
descendre et se poser sur le bas de mes reins. J'avale ma salive et me
redresse pour paraître moins crispée, ce geste me rend nerveuse. Un peu
plus tard la tête de Claire vient se poser contre mon flanc,
naturellement, sous les yeux désintéressés de son père. Nous discutons,
chacun d'entre nous partage ses expériences et ses avis avec les autres.
J'ignore quelle heure il peut être mais Rudy se lève et dit :
- Bien, les enfants, moi je vais aller me coucher.

Son
frère suit le mouvement et tous deux quittent la pièce. Nous restons là
un moment à discuter. Au bout d'un long moment, Claire se redresse et
me propose de monter.
- C'est gentil, mais il va falloir que je rentre.
- Non s'il te plait ... restes. insiste t-elle.

Je
me lève, Claire fait de même et ensemble nous gagnons sa chambre pour
la deuxième fois de la soirée. Alors que je m'apprête à me rendre sur le
balcon, elle me retient par la main. Elle se colle dos à la porte et
tourne la clef dans la serrure avant de m'attirer contre elle. Je suis
embarrassée, une vague de chaleur me traverse, j'ai le ventre noué. Elle
pose une mes mains sur sa hanche. Je rapproche mon visage du sien et
cherche ses lèvres du bout des miennes. Lorsque je les trouve enfin je
lui offre un baiser des plus tendre et des plus fougueux. Sa langue
vient caresser mes lèvres avec lenteur. Claire est plus que désirable.
Une main posée sur sa taille, de l'autre je peux la découvrir. Je
caresse sa joue, sa nuque, je fais glisser ma main le long de son flanc
puis elle vient se plaquer dans le bas de ses reins.
- Je crois que j'ai envie qu'on ... commence t-elle avant de s'interrompre pour m'embrasser.
- Qu'on ?
- J'aimerais que nous fassions l'amour.
- Claire ... je crois que ...
- J'en ai envie Alexy, si tu ne le veux pas dis le moi.

Je
n'ose pas lui dire à quel point j'en ai envie. Je lui ôte son tee shirt
en guise de réponse. Je crois qu'on ne peut pas être plus claire. Je
fais glisser le bout de mes doigts sur sa poitrine. Elle enferme mon
visage entre ses mains et m'embrasse, elle colle son corps contre le
mien puis elle commence à déboutonner ma chemise. Ses mains me parcours
avec maladresse , elle semble pressée. Je déboutonne son jean et y
glisse une de mes mains, du bout des doigts je caresse la fine dentelle
de son sous-vêtement. Elle accroche ses jambes autour de ma taille et
nous basculons sur le lit, ses mains passent sous ma chemise et
caressent mon dos. Elle tente de détacher ma ceinture, elle y parvient
au bout d'un long moment. Mes lèvres s'écrasent sur sa bouche et ma
langue vient chatouiller doucement la sienne. Elle se redresse et me
fait basculer sur le côté. Elle se retrouve en position de force, assise
à califourchon sur mon bas ventre. Elle passe ses mains dans mes
cheveux et m'embrasse pour la énième fois. Je ne me lasse pas de cette
sensation que me procurent ses baisers. Elle me retire ma chemise,
dépose un baiser du creux de mon cou jusqu'à mes seins. Mon cœur
s'emballe a chacun de ses contacts, aussi court soient ils. Je n'en suis
pas à ma première aventure mais de toutes celles que j'ai vécu c'est
bien celle ci la plus étrange. Comment une fille comme elle peut-elle
intéresser à moi ? Si elle avait su ce qu'il m'était arrivé par le
passé, toutes ces choses que j'avais pu faire, serrait elle en train de
faire ce qu'elle fait ? Elle pose son buste sur le mien, mes mains
posées sur ses fesses. Claire colle son bassin contre le mien, je peux
sentir sa respiration dans mon cou. Son souffle me fait frissonner. Le
petit nœud logé au fond de mon ventre vient de se transformer en une
vague de chaleur intense. Je suis submergée, envahit par cette multitude
de sensation. Elle allonge ses jambes entre les miennes et poursuit ses
mouvements de bassin presque imperceptible. Sa respiration accélère,
j'en déduis que le désir et l'excitation s'emparent d'elle. D'une main
appliquée je dégrafe son soutient gorge qu'elle finit par retirer elle
même avant de le jeter plus loin au pied du lit. Elle s'allonge de
nouveau sur moi, sa poitrine ardente contre mon buste. Je l'embrasse
puis la fait basculer délicatement sur le côté. Mes mains la parcourent
une fois encore. Ma main sillonne l’intérieur de sa cuisse et remonte.
J'embrasse sa poitrine gonflée de plaisir. Je me demande à quoi elle
pense, ce qu'elle pense de moi, de ce que nous faisons ... et de ce que
nous allons probablement faire.


Alors
voilà la scène du roman que j'écris en ce moment sur laquelle je bloque. En réalité j'ai
besoin de conseil sur l'ensemble du texte mais surtout pour savoir si je
rajoute derrière la scène où Alexy et Clair font l'amour ou pas ...
voilà
Revenir en haut Aller en bas
Daniel

Daniel

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 66
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 30 Juil - 18:50

J'avoue que j'aime beaucoup. Je suis tombé par hasard en regardant les messages non lus depuis ma dernière visite et je ne sais pas qui tu es, ni exactement ce qu'est ce texte, mais je ressens une grande sensibilité et tellement de tendresse... une grande intensité dans l'émotion, bien au-delà du sexe...
Vu comme ça, j'intercalerais quelque chose entre ce morceau et la scène où Alexy et Claire font l'amour... laisser redescendre la tension . éviter de s'y habituer. Enfin bon, je sais pas trop. En tout cas je trouve ça très beau et c'est difficile de le voir avec du recul...

J'avais oublié... beaucoup de talent !

Tu peux m'en dire plus sur ce que tu écris ? c'est un roman ? Wink
Ça me rappelle quelque chose que je suis en train d'éditer... dans le style...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 30 Juil - 20:23

Merci beaucoup Pour ton message. Alors j'écris un roman en effet sur la vie d'Alexy. C'est une jeune fille dont la vie est semée d'enbuche elle sombre dans la drogue et les filles .. Passionnée de photographie .. Cependant toute mon histoire repose sur une théorie inspirée des principe de la numérologie .. Un Peu long a expliquer .. Enfin voila si tu as des questions j'y répondrais avec grand plaisir .. A ce propos qu'écris tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Daniel

Daniel

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 66
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 30 Juil - 20:43

Albums enfants, romans jeunesse et romans pour tous... aventure
à venir un polar et un spécial (dont je parlais)
N'hésite pas à aller faire un tour sur mon blog pour en savoir plus !

Et t'en es où de ton roman ? près de la fin ? Wink

Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMar 31 Juil - 9:28

Je suis loin de tout a vrai dire car je n'écris pas mes romans de façon linéaire .. Ceci est une scène qui se placera je ne sais trop ou pour le moment meme si j'ai une petite idée .. J'ai l'idée principale du déroulement de l'histoire mais je prend le temps pour écrire et j'écris les scènes lorsque je suis vraiment inspirée donc ça dépend vraiment des moments .. J'irai voir ton blog je suis une grande curieuse
Revenir en haut Aller en bas
Daniel

Daniel

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 66
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMar 31 Juil - 11:33

Ok... tiens-moi au courant de l'avancée... Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) 3051819488
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
Le sombre minuit
Modérateur
Le sombre minuit

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 28
Localisation : Dijon

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMar 31 Juil - 21:14

Très bon texte, c'est vrai, avec beaucoup d'émotion. Je ne sais pas s'il est vraiment utile de parler de la scène d'amour, mais, tu écris si bien qu'il serait certainement intéressant de le faire.

J'espère que l'idée de ton roman aboutira à un roman. Car cette scène est prometteuse !

_________________
http://la-voie-des-ames.overblog.com/

Ce spectacle terrifia Maxime ; les deux enfants ne s'étaient-ils pas combattus avec le seul intérêt de manger ? Ce combat avait détourné ses pensées de son mal ; devant l'acharnement dont ces petits avaient fait preuve, il songea à la loi brutale et sanguinaire de la lutte pour vivre. Mais ces enfants sauvages étaient si bons, alors il ne put que s'intéresser à leur sort et sut que le mieux était toujours de vivre et d'espérer.
Seulement pour garder l'harmonie dans la vie, et celle en tout homme, fallait-il toujours un médiateur ? Un homme ou une femme sachant toujours quoi dire et quoi faire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://la-voie-des-ames.overblog.com/
alissa

alissa

Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 28

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyVen 3 Aoû - 9:20

Tout à fait d'accord avec Le Sombre Minuit. Moi aussi j'aime beaucoup ta plume, franche et mature, mais je ne crois pas que cette scène d'amour soit d'une grande utilité. Elle donne un côté "adolescent" à ton écriture qui mérite bien mieux que ça. Les caractères sont très intéressants, continue !Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
https://fr-fr.facebook.com/LesNenupharsOuLesMemoiresDuneDecadent
Jessica
Admin
Jessica

Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 30
Localisation : 78

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyJeu 9 Aoû - 21:36

Il y a effectivement une fraîcheur des sentiments, un petit quelque chose naïf. Malgré les quelques répétitions qui alourdissent le passage, on se laisse emporter.
Mais à l'instar d'Alissa, je serais d'avis de ne pas trop en rajouter. Il est des choses de l'ordre de l'imaginaire, qu'il faut laisser au lecteur. Ahah, elle me l'a d'ailleurs assez répété ^^ Ce qu'il faudrait développer, je pense, ce sont bel et bien tes personnages. Intéressant du point de vue psychologique, donc.
Enfin, ce n'est que mon avis personnel ^^

_________________
Vous pouvez me retrouver sur Facebook, ici! Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Facebook

Autrement, cliquez ici pour accéder à mon blog
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-d-ecrire.blogspot.com/
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyVen 10 Aoû - 11:27

Je vais publier la suite de cette scène vous me direz ce que vous en pensez.. Merci pour vos commentaires, je sais que j'ai du boulot ... Disons que je ne rajouterais sûrement rien de plus précis car je n'arrive pas a me laisser aller, je trouve que le vocabulaire se rapportant à l'acte sexuel en lui meme dénote .. Je trouve ça dérangeant =$
Revenir en haut Aller en bas
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyVen 10 Aoû - 16:36

Voila la suite de cet extrait .. j'attends donc vos conseils, critiques et autres =)

Je décide de lui ôter son pantalon que j'envoie quelque part dans la chambre. Claire ne me résiste pas, j'en déduis qu'elle est d'accord. Mais si elle ne mesurait l'importance de ce qu'elle me demande ? Si elle le regrettait aussi tôt fait ? Je me sens soudainement gênée et mal à l'aise. Submergée par ce que je ressent je décide de faire abstraction de toutes ces questions qui me hantent. Mes doigts se baladent sur sa petite culotte. Nos lèvres se taquinent, se cherchent et lorsqu'elles se retrouvent c'est pour échanger un baiser. Tantôt long et tendre, tantôt rapide et fougueux. La douceur de sa peau, le parfum sucré de son odeur et la chaleur de son corps font monter la fièvre en moi. C'est la première fois que je ressens cela au contact d'une fille, elle n'est pourtant pas la première, loin de là. Mais il n'y a qu'elle qui me fait vibrer de cette manière. Depuis Hélen j'ai plus ou moins enchaîné les filles: ''Ce n'est plus de l'amour, c'est de la baise'' comme dit Gérald. Pourtant Claire me fait ressentir quelque chose de particulier, des sensations que je n'avais jamais éprouvées jusque là, des sensations que même Hélen ne m'avait jamais fait ressentir. Je me surprends à avoir peur de moi même et de ce que je peux ressentir. Étrangement dés lors que je ressens quelque chose de fort, j'ai peur et je fou tout en l'air. Je ne peux supporter de me mettre à nue face à une autre fille et je fais toujours en sorte que cela ne devienne jamais sérieux. Je me préserve en mettant mes sentiments en boite, la seule chose que je m'autorise à ressentir c'est le désir. Depuis Hélen je n'ai plus d'espoir, je ne veux plus être bercée par le doux murmure de l'amour et du bonheur. Non, ça n'a pas marché, j'ai déjà souffert, je ne veux pas recommencer. Il faut que j'arrête de penser. Je ne contrôle plus cette envie qui me dévore. Ses mains qui me parcourent, qui me caressent, sa langue qui glisse sur mes lèvres, et son souffle qui me chatouille, autant de choses qui me séduisent, qui attisent mon envie. Mes doigts glissent le long de son flanc pour aller ses poser sur la chute de ses reins. J'hésite, je ne sais pas trop ce que je peux faire. je crois qu'elle ne le voit pas, qu'elle pense simplement que j'aime prendre mon temps. Il est vrai que je ne donne pas dans la précipitation. Mon esprit aime à découvrir son corps, je le photographie, je l'imagine, je le regarde et le détaille. À mes yeux elle est un cliché argentique noir et blanc. Elle me parait venir d'une toute autre époque. Je décèle les moindre détails de son corps, je la manipule avec précaution comme un objet fragile. Après bon nombre d'interrogations et quelques minutes d'hésitation je me lance. Maintenant que j'ai commencé je ne peux plus reculer. Et c'est là dans la chaleur de son intimité que je réalise que la nature de mes sentiments est bien différente de tout ce que j'ai pu ressentir auparavant. Dans la chaleur étouffante de la chambre nous entamons une valse érotique. Nos corps se cherchent, s'entrelacent et ondulent au rythme de notre désir. Plusieurs vagues de plaisir nous envahissent, elles nous secouent. Nos muscles se tendent, nos corps se tordent de tant de jouissance. Jamais je ne pourrais regretter cette nuit passée avec elle...

Nous nous sommes retrouvées environ deux heures plus tard, nues sur son lit, enlacées si fort que rien n'aurait pu nous séparer. Claire se lève et sans même prendre la peine de se revêtir elle va chercher sa boîte. Elle l'appelle sa ''Boîte à malice''. Elle rallume la musique et augmente l'intensité de la lumière qui projette une clarté orangée dans la pièce. Je me lève à mon tour et enfile mon boxer et ma chemise qui ont finit par terre. Ils n'ont pas fait exception puisque l'ensemble de ma tenue s'est retrouvée sur le tapis.
- Que fais tu ? me demande Claire en me voyant boutonner ma chemise.
- Je vais rentrer Claire.
- Non, restes encore un peu.
- Je ne peux quand même pas passer la nuit ici Claire. Et puis j'ai besoin de me poser et de réfléchir.
- Tu peux passer la nuit, la journée, la semaine ici si tu le souhaites. Reste là, on va fumer un joint, on va se poser et discuter.
- J'ai besoin de réfléchir Claire...
- La discussion n'est ni plus ni moins qu'une réflexion à voix haute.

Très bien joué de sa part, c'est un argument convainquant et qui ne manque pas de poésie. Je ne sais pas si elle se rend compte à quel point elle me fait craquer. Comment puis-je dire non à cette fille qui me toise de ses grands yeux verts ? Une fois encore je cède et me rassoie sur le lit. Claire me tend sa Boîte à Malice en me disant que c'est à mon tour de rouler ce coup ci. Je la regarde, lui sourit puis me saisis de la boîte. En l'ouvrant, je remarque que cette boîte contient bien plus qu'un simple sachet d'herbe. Au fond est collée une photo de sa mère je crois. J'y aperçois aussi une barrette de shit, ainsi qu'un préservatif, une sucette, un briquet, deux piercings pour la langue et une petite bague en argent ornée d'un tout petit diamant. Je ne me permet aucun commentaire, aucune question. Je reste silencieuse. Et c'est en silence que je prépare le matériel nécessaire pour rouler le joint en question. Je décide de mélanger la beuh et le shit. C'est ce que j’appelle un royal. Claire change de musique, elle a enfilé un grand tee-sirt blanc, ou je devrais plutôt dire transparent. Je la trouve plutôt sexy, le tee-shirt semble en être au moins à sa deuxième vie, le col est tellement élargi qu'il laisse apparaître l'épaule gauche de Claire. Un petit côté dévergondé qui me fait sourire.
- De quoi as tu besoin de réfléchir ? demande Claire en ouvrant la porte fenêtre.
- Je ne sais pas, tout un tas de choses.
- Pourquoi tu fuis toujours mes questions ?
- Je ne fuis rien du tout, je viens de te répondre.

Un sourire se dessine sur les lèvres de Claire. Je referme la boîte avec délicatesse et la tend à mon amie. Elle se contente de la poser sur la table de nuit et me tend un briquet et le cendrier. J'allume la cigarette du bonheur et mon regard se pose sur une photo accrochée au mur en face du lit. C'est une photo prise avec un appareil numérique je pense, développée par un professionnel tout de même. Je reconnaît très bien Rudy et Claire, j'en déduis que la femme qui est avec eux est la mère de Claire. Je me demande bien pourquoi elle n'est pas là, peut être Rudy s'est il séparé de sa femme. Mon esprit divague, un millier de scénario me viennent en tête. Du plus dramatique au plus banal. Je songe que parfois le drame est d'une étrange banalité. Après tout les choses qu'on peut voir dans les films peuvent se passer pour chacun de nous, pourquoi ferions nous exception ?
- Qui es-tu Alexy ?
- Personne, une fille comme les autres, qui a eu une vie comme les autres.
- Tu es si mystérieuse... dit Claire d'une voix presque inaudible.
- Que vaudrait la vie sans le mystère ?

Sans rien dire elle vient se blottir prés de moi. Sa bouche se pose dans mon cou. Machinalement mes doigts se promènent sur son bras, la faisant frisonner parfois. Je lui tend le joint qu'elle prend avec délicatesse et élégance. Une brise légère entre dans la pièce et dissipe le nuage de fumée opaque qui trône au dessus de nos têtes. Un silence aérien remplit soudain la pièce. Je me sens bien enveloppée dans ce voile constitué de vide, de fumée et de parfum. J'ai l'impression de flotter, l'atmosphère me semble tout à coup lumineux, une sensation de bonheur m'envahit et malgré tout je me sens terriblement mal.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel

Daniel

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 66
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyVen 10 Aoû - 18:46

Je n'ai pas cherché des défauts, des problèmes techniques... C'est beau et tendre et je me suis laissé emporter. C'est tellement différent de ce que j'ai l'habitude de lire sous la plume de filles très jeunes... de la maturité et de la sensibilité. Et pas besoin de plus de détails. faire l'amour c'est exactement ça : beau et tendre...
En fait je ne sais trop quoi dire de plus. Si tu arrives à écrire tout ton roman avec cette sensibilité et cette pudeur, ça va être chouette !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyVen 10 Aoû - 18:59

Merci beaucoup, ce que tu dis de mon écrit me touche car la plupart du temps à la relecture mes écrits me déçoivent .. je met tout ce que j'ai dans ce roman là .. j'espère que le reste plaira tout autant =)
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyDim 12 Aoû - 11:29

bel extrait, je trouve aussi
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
alissa

alissa

Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 28

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyDim 12 Aoû - 15:03

Est-ce parce qu'on a pris l'habitude d'échanger nos travaux, ce qui nous permis de développer des poinst communs, ou est-ce qu'ils y étaient déjà à l'origine, je ne sais pas, mais je constate que Jessica et moi sommes souvent d'accord . Very Happy

Cette parenthèse refermée, je dirais que ton écriture a toujours sa propre "petite musique " (qui a dit ça, déjà ??? je ne sais plus). Si je peux me permettre de poser un jugement, je dirais que les caractères ont l'air intéressant, mais tu as une petite tendance à te laisser aller au cliché :

Citation :
- Qui es-tu Alexy ?
- Personne, une fille comme les autres, qui a eu une vie comme les autres.
- Tu es si mystérieuse... dit Claire d'une voix presque inaudible.
- Que vaudrait la vie sans le mystère ?



ça ressemble un peu à des répliques de série, par exemple. ça manque un peu de mordant, d'acide. Tu as un très fort potentiel, maintenant il te reste à créer "des hauts et des bas" pour faire vibrer ton lecteur au lieu de le laisser toujours sur la même gamme. Attention au défilé de bons sentiments qui ont tendance à alourdir ton texte.

Autre chose: pourrais-tu, si cela ne te dérange pas, nous donner une vue plus large du récit (résumé, par exemple), pour que l'on puisse bien comprendre l'évolution ?

J'èspère que je ne te parais pas trop critique, parce que ce n'est pas du tout mon objectif. Au contraire, ton texte m'intéresse, je sens quelqu'un de talentueux. Si je me permets de te donner des conseils, c'est justement parce que je pense que tu es prêt du but.
Revenir en haut Aller en bas
https://fr-fr.facebook.com/LesNenupharsOuLesMemoiresDuneDecadent
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyDim 12 Aoû - 15:44

Merci de ta franchise Alissa .. J'accepte tout commentaire destiné a me faire évolué.. J'ai beaucoup de mal avec les dialogue je me rend compte que je retombe souvent dans les phrases toutes faites =$ .. si tu as des conseils pour me faire évoluer a ce niveau je prend avec grand plaisir .. Je vais essayer de vous pondre un petit résumé =)
Revenir en haut Aller en bas
alissa

alissa

Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 28

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyDim 12 Aoû - 15:52

ça serait super Wink

autre chose, aussi : peut-être devrais-tu écrire une toute petite phrase au début des extraits pour indiquer que ces textes ne peuvent être lus par les plus jeunes d'entre nous. Ils sont quelques uns sur le forum et je crois que c'est notre responsabilité à nous les adultes de les avertir. Je dis cela pour eux autant que pour toi, parce qu'il pourrait y avoir des malentendus.

Hé bien si tu as des doutes, des questions précises quant aux tournures de phrases, etc, tout au long de ton écriture, je suis toute ouïe !
Revenir en haut Aller en bas
https://fr-fr.facebook.com/LesNenupharsOuLesMemoiresDuneDecadent
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyDim 12 Aoû - 20:36

Hé bien comment rendre mes dialogues réalistes ? Ne pas tomber dans le "cucu a l'eau de rose" des séries américaines ? Je veux que ça sonne vrai .. Mais attend peut être d'avoir lu le résumé pour me répondre le caractère des personnage aidera sûrement a trouver un style qui leur conviendra ..
Je me dis que peut être je devrais utiliser le style indirect ? Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
alissa

alissa

Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 28

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 13 Aoû - 7:01

Le style indirect est à manier très prudemment, il est parfois lours mais peut se révéler utile. Un très bon compromis est le style indirect libre: c'est la voix narrative qui parle (en l'occuurence ton personnage), au temps du récit, mais en employant le langage du personnage en question. Les verbes introducteurs de parole sont supprimés. Ce n'est sans doute pas rès clair. Petit exemple:

style direct : Jean dit : "Mon Dieu ! Que Paul est grand !"

style indirect : Jean dit que Paul était grand.

style indirect libre : Mon Dieu ! Que Paul était grand !

Il permet de rentrer dans les pensées des personnages tout en supprimant le côté théâtral (ou série), du dialogue au style direct.

Etant donné que tu as déjà vu le style indirect, je pense que tu connais celui-là aussi, cela dit.

Après, comme tu dis, il serait bien d'avoir un résumé pour que l'on comprenne bien tes personnages.

Etant donné la modernité de ton écriture, le style direct libre serait sans doute du meilleur effet. Il consiste à supprimer la ponctuation "dialogue", les paroles sont directement insérées dans le récit, mais elles restent au présent. Petit exemple dans un texte :

Jean regardait Paul depuis un moment. Il venait de remarquer à quel point il avait changé. Tu as grandi, Paul, mon Dieu, tu as grandi !
Revenir en haut Aller en bas
https://fr-fr.facebook.com/LesNenupharsOuLesMemoiresDuneDecadent
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 13 Aoû - 14:03

Alors pour résumer voilà mon histoire...
mon roman débute le 10 octobre 2010, Alexy, une jeune fille droguée, se rend compte qu'elle est en panne sèche. Dans la panique et la douleur du manque elle se défenestre. Un passant appel les secours et Alexy est conduite à l'hôpital. Après quelques examens elle est transférée dans une hôpital psychiatrique. c'est là que mon histoire débute réellement. Alexy a développée une schizophrénie suite à une prise excessive de drogue diverse. Là bas elle rencontre un médecin psychiatre qui va l'obliger à faire face à son passé et à assumer ses actes. Le récit est entrecoupé de scènes flash back qui évoquent les évènements marquants de la vie d'Alexy, et de scènes se situant à l'heure actuelle du récit. Alexy est une jeune fille plutôt mystérieuse, elle déteste évoquer sa vie passée. Sa mère s'est suicidée, et elle ne connait pas son père. Honteuse de son passé de droguée elle fait comme si cela n'existait pas et personne n'a jamais su qu'elle avait un dédoublement de la personnalité. Seulement une fois guérie, les petites déceptions s'enchainent, et Claire ( une jeune fille pas tout a fait comme les autres ) la met en difficulté. Claire est loin d'être une idiote et Alexy sent qu'elle ferra tout pour savoir ce qu'il est arrivée à son amie dans sa jeunesse. Des sentiments forts naissent entre elles deux et mettrons Alexy face à son plus gros problème. Sa peur des relations avec les autres.
Que dire de plus ... Je ne sais pas mise à part que toute mon histoire repose sur un principe numérologique que j'ai mis au point durant plus de trois ans, ce qui complique un peu l'écriture car je dois rester précise sur des détails.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica
Admin
Jessica

Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 30
Localisation : 78

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyLun 13 Aoû - 21:35

Au vu de ton résumé, j'estime que ton récit est déjà bien encré. Il te reste maintenant à travailler sur la réalité de tes personnages pour que leurs actions, leurs paroles, collent avec leur caractère.
Déjà, il faut bien poser le tout au préalable. Et si tu souhaites que tes personnages expriment un sentiment particulier, qu'ils révèlent une chose particulière, il faut toujours faire attention à ce que ça ne détonne pas.
Exemple : si Alexy est une fille secrète et renfermée, tu ne peux pas lui faire dire "je t'aime" à tout bout de champ.
Pour mon propre roman, où j'ai essayé d'exploiter les sentiments de mes personnages à fond, je me suis toujours demandé ce qu'ils feraient en vrai, en partant du principe qu'ils existaient. Et j'ai toujours collé à leur "vraie" personnalité.
Tu ne peux donc pas leur faire dire et faire n'importe quoi.
Il faut aussi faire attention à révéler les qualités comme les défauts. Les hommes sont bourrés de défauts, et si ton personnage n'a que des qualités, on en vient à douter de l'intégrité du caractère, de sa réalité. On a du mal à l'imaginer, à se l'approprier, à se comparer à lui. Or, c'est ces points là qui permettent de s'accrocher à un personnage.

Pour éviter les phrases bateaux, tu n'as pas 36 solutions. Il faut que tu essaies de voir ce qu'une personne réelle ferait dans cette situation, en essayant de prendre des moyens détourner aussi.

Peut-être pourrais-tu nous montrer ce que tu trouves être une phrase cucu. On pourrait y réfléchir ensemble.

_________________
Vous pouvez me retrouver sur Facebook, ici! Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Facebook

Autrement, cliquez ici pour accéder à mon blog
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-d-ecrire.blogspot.com/
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMar 14 Aoû - 15:33

Merci de ton commentaire .. Quand tu parles de mayens détournés a quoi fais tu allusion ?
En ce qui concerne les qualités et défauts de mes personnages, Alexy est infidèle, mais son plus gros défaut je crois c'est son vice .. Son attirance pour la drogue et les filles .. Ce n'est pas mis en avant dans cet extrait mais ça le sera dans d'autres .. Disons que l'effet que j'aimerais produire c'est qu'au départ Alexy est une fille détestable qui n'a aucun remords mais a coté de ça je veux la rendre attachante .. Un peu paradoxal j'avoue ...

Une phrase cucu ... Et bien : " je t'ai toujours aimer meme si je ne te l'ai jamais dit." ou encore " je sais combien c'est difficile mais tu verras avec le temps ça ira mieux, tu oublieras. " ce ne sont que des exemples mais ce sont des phrases qui revienne souvent ..
Revenir en haut Aller en bas
Jessica
Admin
Jessica

Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 30
Localisation : 78

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMer 15 Aoû - 11:24

Par moyens détournés, j'entends ne pas leur faire dire directement le fond de ta pensée, mais de les faire un peu "tourner autour du pot", si on peu dire. Disons qu'il faut enjoliver, enrober le tout. Ne pas aller directement au but, au risque d'être trop cru et de tomber dans les clichés.
Je ne sais pas si tu arrives à me suivre.

C'est justement quand les personnages sont controversés qu'on s'attachent le plus à eux. Même si on ne les comprend pas toujours, le fait de voir qu'ils ont un mal être les rends plus humain, donc plus attachant. Alors je t'encourage vivement à rester sur cette voie là.

Concernant tes phrases cucu... Effectivement, elles sont un peu bateau, mais si tu sens que tes personnages doivent dire ce genre de banalités, essaie de voir pour leur prêter des actes moins banals. Histoire de rééquilibrer un peu la chose. Et puis, parfois, comme te l'as déjà dit Alissa, tu pourrais faire dire au narrateur ce genre de phrase, pour empêcher que le dialogue s'enlise.
Exemple : " je sais combien c'est difficile mais tu verras avec le temps ça ira mieux, tu oublieras. " ça donnerait : "Alexy savait combien la situation était difficile, mais elle verrais avec le temps que tout irait mieux. Qu'elle oublierait." Enfin, quelque chose comme ça. Quelque chose qui est induit sans pour autant être dit de manière évidente.

_________________
Vous pouvez me retrouver sur Facebook, ici! Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Facebook

Autrement, cliquez ici pour accéder à mon blog
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-d-ecrire.blogspot.com/
AlexyFree

AlexyFree

Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 25
Localisation : corrèze

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyMer 15 Aoû - 12:51

Merci j'y vois déjà plus claire .. Je vais retravailler mes dialogue et je reposterai tout ça pour avoir vos avis ..
Alexy est au départ la version féminine du goujat et au fur et a mesure elle change au contact de Claire notamment ..
Ce qui me gêne dans les phrases bateau c'est ça les rend niais .. Et banal .. Alors je vais essayer de voir ce que je peux faire ..
Merci en tout cas =)
Revenir en haut Aller en bas
alissa

alissa

Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 28

Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) EmptyJeu 16 Aoû - 9:56

Citation :
Pour éviter les phrases bateaux, tu n'as pas 36 solutions. Il faut que tu essaies de voir ce qu'une personne réelle ferait dans cette situation, en essayant de prendre des moyens détourner aussi.


Voilà le conseil le plus efficace qu'on puisse donner en la matière ! Merci Jessica !
Revenir en haut Aller en bas
https://fr-fr.facebook.com/LesNenupharsOuLesMemoiresDuneDecadent
Contenu sponsorisé




Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty
MessageSujet: Re: Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )   Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu ) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Extrait de "Lively Red" ( scène sur laquelle je coince un peu )
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Moscou vaut bien une montre (extrait du Monde)
» Extrait "La maison d'à côté" Perle Anne 1 chapitre
» DS Tank, DS Lite, DSi (XL): laquelle est la meilleure?
» Un extrait d'anthologie
» Extrait road movie polar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Romans contemporains-
Sauter vers: