Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Voyage... cas perso, l'Afrique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amiedetous



Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Sam 9 Mar - 14:46

Texte revu et enrichi, qui change des extraits que je poste habituellement.


Et bien, pourquoi ne pas raconter son petit cas "perso"... J'ai partiellement grandi en Afrique, au Sénégal et en Côte d'Ivoire, où mon père était colonial (chef de subdivision). J'ai parlé bambara, les mossis, minoritaires, avaient les dents limés en pointe. Je savais si le chauffeur ou l'employé de l'administration était peuhl ou toucouleur, et tout le monde savait que le commerçant du coin était un dioula parce que ça ne pouvait pas être autrement. J'ai encore dans le nez les odeurs du marché, puis un souvenir terrifiant de fuite, en jeep avec mes soeurs à l'arrière, et les tams-tams qui avertissaient le village voisin, que vous devions le traverser parce que la piste allait de village en village. Nous craignions, avec raison, d'être bloqués, puis massacrés à coup de machette. Et puis, Amidou, pour lequel je garde un tendre souvenir. Il avait peut-être 16 ans. Il grimpait dans un des cocotiers à notre demande pour nous détacher une noix dont nous ne buvions que le jus bien mûr. Et les petites bananes futu, d'un goût incomparable, les avocats qui avaient un fort goût d'avocat, les mangues qui dégageaient une délicieuse odeur d'essence de thérebentine... Il faisait si chaud que nous, les enfants, cherchions un peu de fraîcheur en nous roulant sur le carrelage en damier noir et blanc de la salle de séjour. En tapant ceci, me reviennent les cris des crapauds-buffles la nuit, après chaque pluie qui remplissait le bassin du jardin; la moustiquaire autour de mon lit qui me donnait une sensation d'étouffement; les tornades chaque soir de la saison des pluies qui nous rendaient joyeuses et toute excitées; les sorties sur la lagune dans la vieille pinasse quand mon père nous amenait assister à la pêche au barracuda, dont les soubresauts pendant leur lente agonie me fascinaient; mais il nous étaient absolument interdit de nous en approcher, car ils pouvaient encore nous arracher une main, un pied, ou plus même, d'un coup seul de dents; les serpents empaillées qu'une vieille originale enroulait autour de toutes les plantes de son jardin; le scorpion sur la terrasse de la maison de l' unique gendarme chez qui nous étions allés en visite et que la petite peste de Lili, sa fille, titillait avec un bâtonnet; Il y a aussi le souvenir des bébés au ventre gonflé mais à la peau douce et au regard de biche, assis nus sur des feuilles de bananier; les femmes, à l'allure de reines, drapées dans des tissus merveilleux. Les rares européennes avaient l'air bien miteux en comparaison.

Je ne sais plus quels souvenir appartiennent à ce pays-ci ou à celui-là. Tout ce mélange, tout se confond. Il y a eu le jour où l'employé de la poste a apporté un petit paquet à mon père qui se tenait dans son bureau, à la maison : il y avait une main humaine fraîchement tranchée dedans. Pour la petite fille que j'étais, cet événement étonnant n'avait fait que soulever des interrogations sans fin. Muette selon mon habitude, je les avais gardées pour moi. Mais mes parents avaient âprement discuté: était-ce une démonstration de la volonté d'un chef de village de continuer à appliquer le droit coutumier? Donc un refus des lois de la métropole? Etait-ce une menace? Etait-ce un cadeau car, bien que les meurtres rituels aient été interdits, ils se pratiquaient encore une fois l'an? Mon père avait de ce fait évoqué la sorcellerie, sujet courant à la maison, que je savais être le domaine quasiment réservé des malinkés.

J'ai encore l'image des collines d'arachides devant un débarcadère, avec, bien évidemment, des wolofs et quelques hommes blancs coiffés du casque colonial à proximité; d'un homme déshydraté soigné efficacement par les méthodes africaines ... et de tant et tant de choses.
L'intermède français qui a fatalement séparé les deux séjours n'a laissé aucun souvenir en moi.

Puis ce fut la décolonisation et le retour définitif en France. Le pays était froid et les gens aussi. Personne ne souriait, ni ne chantait, ni ne dansait. Les messes étaient mornes et ennuyeuses; l'école était pareil: morne et ennuyeuse. Il n'y avait pas de joie, pas de chaleur dans l'air ni dans les coeurs.

Il y aurait tant à dire...

Puis, à l'occasion d'une formation de kinésiologie, en Allemagne, des émotions à la fois incompréhensibles et incontrôlables sont remontées de façon inattendue. Ça a commencé par une participante du stage qui en a interpelé une autre pour lui demander si elle avait regardé la veille à la télévision le film "Jenseits von Africa". Mes jambes se sont mises à trembler. J'ai eu une féroce envie de pleurer et de crier librement . Pour cacher mon trouble, je me suis plongée dans mon agenda, faussement occupée à des vérifications inutiles. Cela voulait aussi dire: "Ne me parlez pas". J'allais éclater si on me disait un mot, car absolument toute mon énergie était employée à bloquer ce qui voulait sortir.
Je n'ai pas pu me lever de ma chaise pour me joindre au groupe qui est allé manger chez le turc d'à côté quand l'heure du repas est arrivé. Je n'avais pas la force de me lever.
La pause de midi était longue. Ayant retrouvé assez de calme pour marcher, je les ai rejointes plus tard. Je me sentais fragile. Et j'ai vu cette longue lame découper des lamelles de viande pour garnir un kebab. Je l'avais vue des dizaines de fois auparavant, lors de chaque week-end de formation. La panique est montée, et montée. Je cherchais des yeux où prendre la fuite. Je voulais détaler, courir en ligne droite le plus vite et le plus loin possible, jusqu'à épuisement...

La décolonisation de l'Afrique noire ne s'est pas faite par pure bonté d'âme du Général De Gaulle. Il y avait eu des massacres et il a voulu éviter un nouveau conflit armé à la France qui avait quitté depuis peu le Viet Nam après huit ans de guerre et l'atroce défaite de Diên Biên Phu, et qui combattait encore en Algérie depuis officiellement quatre ans, mais qui était en réalité engluée dans ce conflit qui durait depuis quinze longues années déjà.

L'Afrique de mon enfance était un paradis. Elle s'est transformée pour moi en une terre de guerre tribales, de famines, de sida et de corruption, où l'esclavage des enfants et l'excision des petites filles choquent et et atteignent jusqu'aux os la "presque vieille dame" que je suis devenue. Jamais je n'y retournerai.



Dernière édition par Amiedetous le Dim 10 Mar - 7:18, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
aaaze

avatar

Date d'inscription : 14/02/2013
Age : 32
Localisation : en France

MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Sam 9 Mar - 15:31

Salut Amiedetous.

Comme d'habitude ton récit est passionnant.
Je trouve dommage que tu ne sois pas retourner en Afrique mais il est peut-être préférable que tu gardes de bons souvenirs de ce continent. Il est vrai que depuis le temps les choses ont dû sacrément bouger et changer.

En tout cas c'est sympa que tu es garder de bons souvenirs c'est le plus important. Sinon j'ai une question qui m'est venue : est-ce que tu as des souvenirs en photographies ?
Je te demande cela car un album photos pour revoir sa vie je trouve cela agréable et beau à la fois.

En tout cas tu écris bien.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Amiedetous



Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Sam 9 Mar - 15:54

Merci Aaaze. Mais même si j'écris bien, à ton avis, personne ne veut de mes oeuvres. Si quelqu'un veut les photocopier, en faire des brochures, et les distribuer en faisant un petit bénéfice pour lui, je les lui donne, à condition de ne pas changer une ligne. Ils ne sont de toute façon pas signés.
Oui, j'ai quelques photos, mais bien peu. Mes parents ont divorcé et mon père a emporté tout ce qui lui appartenait. Les albums sont devenus la propriété de sa nouvelle famille après sa mort. J'ai réclamé la possibilité de faire des doubles, mais je ne l'ai jamais eue. Puis nous nous sommes tous perdus de vue. Personne ne sait où est qui. Alors j'en ai fait le deuil. J'en ai une où nous sommes, les trois filles, devant une termitière plus haute que nous.
Revenir en haut Aller en bas
californiagirl

avatar

Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Dim 10 Mar - 17:19

@Amiedetous : je trouve ce récit sur l'Afrique très interessant et je ne vois pas pourquoi tu dis qu'il n'interesse personne. Développé et enrichi, en récits de voyages, il peut intéresser des éditions spécialisées dans ces domaines, en particulier l'Afrique, à savoir l'Harmattan, il me semble et bien d'autres. Évidemment il faut voir s'il ne s'agit pas de compte d'auteurs, mais je pense - à la limite - qu'il est un peu PLUS facile de publier des récits de voyages que sa propre biographie ( si elle n'est pas un récit de voyage).
Je me trompe peut-être ceci est mon ressenti à la lecture. ça vaut d'essayer si tu le souhaites, ensuite on peut aussi écrire pour le plaisir et y trouver son compte. Bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
http://diaphane10.over-blog.com/
Amiedetous



Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Dim 10 Mar - 17:45

C'est la première fois que j'écris sur l'Afrique de mon enfance (avant 1960). Quand je dis que mes écrits n'intéressent personne, je parle de ce que je tape depuis des années et que j'ai proposé à plein de maisons d'éditions et de revues. C'est trop particulier. On sort encore des bouquins sur Ramana qui est mort depuis 70 ans, parce qu'il est une valeur sure, et un est sorti sur le très français Vijayananda, parce qu'il a été un des meilleurs élèves d'Ananda Mayi, qui est elle aussi une valeur sure. Elisabeth de la Trinité s'est pas mal vendue pour le centenaire de sa mort, ou de sa naissance, je ne sais plus. Mais un inconnu comme R. cela n'intéresse encore personne. Il faudra attendre sa mort, ce dont je ne suis pas pressée.
En tous cas, merci d'avoir lancé le sujet car je n'aurais jamais raconté cela. Je n'en voyais pas l'intérêt. Quant à écrire un récit beaucoup plus plus long, il me manque de l'étoffe, à moins d'inventer, ce que je ne sais pas faire. Jje pourrais en doubler la longueur, pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
alissa

avatar

Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Dim 10 Mar - 18:42

Je plussoie, c'est un superbe texte.
ça me rappelle beaucoup de choses que racontent mes grands-parents, qui sont pied-noirs. Effectivement, en faire un récit pourquoi pas romancé pourrait être très intéressant. L'Afrique coloniale est très à la mode, les gens en mal d'exotisme adorent la littérature de voyages et les témoignages de ce genre. Ils sont nombreux. Je sais que les gens qui ont vécu ce genre de chose seraient très sensibles à ce genre de texte aussi.
Revenir en haut Aller en bas
https://fr-fr.facebook.com/LesNenupharsOuLesMemoiresDuneDecadent
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Lun 11 Mar - 8:50

voilà. que ça soit ce que tu écrits de R ou de tes souvenirs de voyage, il faut romancer. hope l'a fait avec sa saga "à la recherche de l'ami" dans un fantastique, il diffuse des mots sages et ça marche. je pense que tu abordes le sujet trop abruptement.
il faudrait que je puisse t'inviter sur son forum, ça te donnerai des idées je pense

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
aaaze

avatar

Date d'inscription : 14/02/2013
Age : 32
Localisation : en France

MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Lun 11 Mar - 15:07

Salut

Sinon j'ai une idée Amiedetous, ici en France il y a un système qui existe depuis quelques années et qui est bien sans pour autant être chef d'entreprise ... C'est être auto-entrepreneur.

J'ai lu cette idée sur un forum d'écrivain où un monsieur avait créer un site pour vendre ces services d'écrivain pour des particuliers des associations ou des entreprises et c'est en regardant son blog que je me suis dit qu'être écrivain indépendant pouvait passer par être auto-entrepreneur car la personne vendrait ses oeuvres.

Mais je me dis que cette idée serait bien pour les gens qui veulent avoir une activité "professionnelle" en ayant des revenus mais ce système je pense qu'il est bien si les clients viennent pour une commande comme pour un poème un slogan une histoire un roman écrit par un écrivain (je n'aime pas le mot de nègre je trouve cela pas beau).

Alors je me dis en attendant que tu sois publiée Amiedetous tu peux penser à cette possibilité si cela te tente évidemment.

Je te donne quelques liens utiles pour + d'infos :
- http://www.lautoentrepreneur.fr/
- http://www.auto-entrepreneur.fr/
- http://www.cci.fr/web/auto-entrepreneur
- http://www.planete-auto-entrepreneur.com/
- http://www.dgcis.redressement-productif.gouv.fr/politique-et-enjeux/auto-entrepreneur
- http://www.dgcis.redressement-productif.gouv.fr/files/files/directions_services/politique-et-enjeux/entreprenariat/auto-entrepreneur/guide.pdf

Bonne lecture et A+
Revenir en haut Aller en bas
Amiedetous



Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   Lun 11 Mar - 15:28

Merci beaucoup Aaaze d'avoir pensé à moi. Je vais aller voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage... cas perso, l'Afrique.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage... cas perso, l'Afrique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» voyage afrique du sud
» Le CJ de the fairy => L'Afrique
» La Chine sac au dos (17) Voyage au pays du Kham(康巴)- Episode 1 : De Yushu(玉树) au Qinghaï à Ganzi(甘孜) au Sichuan
» [TUTO] Configurer un comptes email & recevoir vos dossiers perso
» Création Perso Spé : Altaïr (Assassin's Creed)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Le Hall :: Vous trouverez bien le coin qu'il vous faut :: Voyage-
Sauter vers: