Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 La Cachette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margaux1999

avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 18
Localisation : Poudlard.

MessageSujet: La Cachette   Dim 11 Nov - 13:06

La cachette (12/10/12)

Il fait froid. Trop froid. J’essaye de me retenir de trembler. Il ne faut pas faire de bruit. Pas de bruit du tout. J’ai mal aux jambes aussi. Depuis combien de temps suis-je ici sans bouger ? Une demi-heure ? Trois quart d’heure ? J’ai l’impression que ça ne va jamais finir …

J’aurais du m’en douter, pourtant. Les journées qui finissent mal commencent toujours mal.

Ce matin, la roulotte est passée dans un trou, et une roue s’est cassée. On a mis longtemps à la réparer, avec Maman et Papa, et on est arrivés très tard au village où on devait s’arrêter. Papa a vendu beaucoup moins d’écharpes et de foulards que d’habitude. Ils n’en ont pas parlé mais j’ai vu leur regard triste, celui qui indique qu’il n’y aura pas grand chose à manger le soir. Déjà, la plupart du temps, on a pas beaucoup de nourriture, parce que depuis 1929 « c’est la crise » … On l’entend souvent quand on passe dans les villages, tout le monde le dit, avec plus ou moins de tristesse. Mais en Suisse, nous sommes moins touchés qu’en l’Amérique, et heureusement. Je ne sais pas comment on ferait pour vivre, sinon …
Moi, comme souvent, je me suis mêlée aux enfants du village. J’essaye qu’ils me posent le moins de questions possibles, car dès qu’ils apprennent que je suis « une enfant de la route », la fille des tziganes, ils me rejettent. Ça me rend triste.
Au bout de quelques minutes, la maman d’un garçon est arrivée. Elle m’a vue, a pris son fils avec elle et est repartie. Peu de temps après, tous les enfants étaient repartis avec leur maman. Certains m’ont jeté un regard d’excuse, mais ça n’a pas suffit à me réchauffer le cœur…
Je suis rentrée en traînant les pieds jusqu’à la roulotte.

Comme je le pensais, nous n’avons presque rien eu à manger ce soir. A peine un morceau de pain. C’est la crise … Mais il n’y a pas que ça. Nous sommes de moins en moins acceptés. Maman a des amies qui sont mortes, à cause d’une opération qu’on les a obligées à faire. Je crois que c’est pour qu’elles n’aient plus d’enfants. Heureusement, Maman ne s’est pas encore fait opérer. J’espère qu’elle n’aura pas à le faire …
Je pense que les gens des villes veulent qu’on disparaisse. Parce que en plus de faire faire des opérations aux femmes, ils enlèvent les enfants. Ca fait quatre ans qu’ils ont commencé. J’ai très peur. Ils pourraient m’enlever, moi aussi. Alors, quand un policier nous aborde, Maman crie « KANO ! ». On fait croire que c’est le prénom de Papa, mais en fait, c’est le code qui dit qu’il faut que je me cache.
Alors, quand après le repas, j’ai entendu « KANO ! », j’ai sursauté, avec la peur au ventre, comme à chaque fois. Je me suis cachée très vite dans le double fond de l’armoire, et je suis restée là en attendant que les policiers partent.

Sauf que ça fait au moins une demi-heure qu’ils sont là, et ils ne sont toujours pas repartis. Au delà de mes jambes qui fatiguent et du froid, j’ai très peur. Jamais les policiers ne sont restés aussi longtemps. Des larmes coulent sur mon visage. S’ils m’attrapent, ça sera la famille d’accueil - une famille qui me traitera comme un chien - au mieux, l’hôpital psychiatrique au pire … Je ne veux pas finir ma vie le cerveau détruit par les chocs électriques ! Et en plus, je ne pourrais plus revoir Maman et Papa … Je serre les dents pour qu’elles ne claquent pas. Je ne dois pas faire de bruit. L’angoisse me donne envie de vomir.
Et si les policiers avaient trouvé quelque chose ? Je les entends qui s’approchent de mon armoire. J’ai envie de crier. De leur dire de s’en aller, de me laisser tranquille. Mais bien sûr, je ne peux pas. Je peux juste attendre. Et entendre.
« Je suis sur qu’un enfant se cache par ici, marmonne une voix. Vous avez vu la tête des nomades ?
– Oui, et on l’aura, répond une autre. On ne sera pas virés, ne vous en faîtes pas. »
Je ne peux pas retenir un sanglot. Le silence qui suit me crée une boule dans le ventre. Et si je m’étais trahie ? Mon Dieu, faites qu’ils ne m’aient pas entendue !
Finalement, je les entends se diriger vers l’opposé de ma cachette, et je me mets à respirer. Ils vident les caisses, jettent les habits. J’entends même la petite porcelaine que nous aimons tant et que nous rangeons soigneusement se briser.
Ils reviennent vers l’armoire et vident son contenu. Je les entends toquer contre le faux fond.
« C’est creux … »
On va me trouver. Je suis perdue. Je vais finir ma vie loin de mes parents, avec des gens qui ne m’aimeront pas.
« Comment est-ce qu’on démonte ça ? »
Je ne peux rien faire. La protection est aussi un piège.
« Ah, ça y est ! »
La lumière pénètre dans le double fond et m’éblouit. Je ne vois plus rien.
« C’est une gamine ! »
Une main m’attrape et me force à sortir. Je sens les gros doigts rugueux m’entravant le bras. Mon genou se cogne à une planche. J’éclate en sanglots.
« MAMAN ! »
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: La Cachette   Dim 11 Nov - 18:18

celle là aussi, je l'aime bien. courte, concise (peu de fautes). elle tient en haleine du début à la fin. bravo

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
ROUDANE



Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 69

MessageSujet: La cachette   Lun 12 Nov - 13:24

Je rejoins l'avis d'Extialis, des progrès Margaux. Peu de fautes dans le texte. L'histoire tient en haleine le lecteur depuis le début.Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Margaux1999

avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 18
Localisation : Poudlard.

MessageSujet: Re: La Cachette   Sam 17 Nov - 14:36

Merci, bientôt je vais poster une nouvelle qui logiquement doit faire 5 à 10 pages, faites en cours
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: La Cachette   Sam 17 Nov - 15:24

de français, j'espère Laughing

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Margaux1999

avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 18
Localisation : Poudlard.

MessageSujet: Re: La Cachette   Dim 18 Nov - 8:22

Ouii, mais en allemand, aussi on devra en faire une, mais tkk' sa sera qu'a la fin de l'année.
Revenir en haut Aller en bas
Le sombre minuit
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: La Cachette   Jeu 27 Déc - 20:06

Très bon texte, écris avec beaucoup d'humilité et où ressent ce que pense l'enfant comme si nous retournions à son âge, comme si nous étions caché également et que nous étions caché tout comme elle dans le placard. J'ai vraiment bien aimé. C'est concis, et on ressent tout de même tout ce que les enfants peuvent ressentir quand ils savent qu'on va les priver de quelque chose qui est trop important pour être enlevé si tôt : les parents.

Très beau texte.

_________________
http://la-voie-des-ames.overblog.com/

Ce spectacle terrifia Maxime ; les deux enfants ne s'étaient-ils pas combattus avec le seul intérêt de manger ? Ce combat avait détourné ses pensées de son mal ; devant l'acharnement dont ces petits avaient fait preuve, il songea à la loi brutale et sanguinaire de la lutte pour vivre. Mais ces enfants sauvages étaient si bons, alors il ne put que s'intéresser à leur sort et sut que le mieux était toujours de vivre et d'espérer.
Seulement pour garder l'harmonie dans la vie, et celle en tout homme, fallait-il toujours un médiateur ? Un homme ou une femme sachant toujours quoi dire et quoi faire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://la-voie-des-ames.overblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Cachette   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Cachette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Cachette du Bootlegger
» Avez vous une cachette dans la maison, pour cacher des papiers que vous ne voulez pas que personne ne voie ?
» Un neuvième Harry Potter a été tourné en cachette
» Peut-être une cachette d'Elfes ?
» Pomme en cachette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Nouvelles-
Sauter vers: