Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
» De retour après quelques années d'absence....
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyHier à 21:25 par Le sombre minuit

» mefiez vous des charlatants
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyHier à 21:22 par Le sombre minuit

» Une chanson de geste
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyHier à 21:17 par Le sombre minuit

» 5 et 6 juin...
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyJeu 6 Juin - 8:09 par Jafou

» Les Imaginales
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyLun 20 Mai - 20:05 par extialis

» Désinscription du forum
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyDim 19 Mai - 7:29 par extialis

» la golfeuse du voilier
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyMer 15 Mai - 21:59 par martin1

» Aimez-vous Bach (3è séquence)
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyMar 14 Mai - 18:26 par Le sombre minuit

» L'ascension extraordinaire du Maudit
Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyLun 13 Mai - 19:02 par extialis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
CalendrierCalendrier

Partagez
 

 Un amour presque impossible chapitre 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Myu

Myu

Date d'inscription : 28/02/2013
Age : 22
Localisation : 25 Franche Comté

Un amour presque impossible chapitre 2 Empty
MessageSujet: Un amour presque impossible chapitre 2   Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyJeu 23 Mai - 12:07

Bonjour! Malgré mon emplois du temps de lycéennes chargé, voici le chapitre deux !!! Smile (un peu court, désolée. L'inspiration me manque en ce moment, mais j'espère qu'il plaira tout de même!)


Chapitre 2: Le rideau tombe, le verdict annoncé

Myuki se trouvait la, immobile devant les fiches de la répartition des élèves, à la recherche de son nom. Elle suivi du regard la liste interminable, ne trouvant toujours pas son nom. La jeune fille sentit son cœur battre la chamade, quand elle vit enfin son nom. Elle fit interpellée soudainement par sa meilleure amie, Sakura.
-" Myu! Enfin je te retrouve! Que fais-tu!?
- Euh, et bien... je cherchais mon nom dans ces saletés de liste! Bref, je suis en seconde 2. Et toi?
- Youpi! Je suis dans ta classe! On es avec Hiro, et ton ami... je ne sais plus son nom!
- Bakura!? Répondit instinctivement Myuki.
- Oui, c 'est ça! Allez, viens, on va rejoindre les autres!"
Myuki se trouva perdu dans ces pensées, troublée à l'idée de se retrouver dans la classe de celui que porte son cœur. Les deux jeunes filles se dirigèrent vers leur groupe d'amis, papotant de tout et de rien.
La sonnerie annonçant de se regrouper par classe retentit soudain dans la cours bondée. Les nouveaux lycéens prirent place devant leur numéro de classe respectif, affiché au sol dans la cour sous forme de cases numérotées. Nos deux meilleures amies se dirigèrent vers leur numéro de salle, 202. Cette salle est réputée pour les cours de lettre.
Myuki reste près de Sakura, tout en regardant furtivement autour d'elle en espérant de croiser le regard de celui qu'elle aime. Malheureusement, il semblait ne pas être présent. Elle fit interrompit dans ses pensées par la voix de son nouveau professeur principal.
"- Bonjour chers élèves, je suis Madame Nairu. Si vous voulez bien me suivre jusqu'à notre salle de cours dans laquelle nous serons plus libre de communiquer. Allons-y."
La jeune professeur tourna le dos à son rang puis se dirigea vers sa salle de classe, suivie de ses élèves. Arrivée devant la porte, elle sortit son trousseau ou une dizaine de clés se chevauchaient. La jeune femme chercha quelques instants le numéro de clé qui correspondait à la salle. Les élèves s'impatientait et un brouhaha pris place dans le couloir. Madame Nairu trouva enfin la bonne clé et ouvrit rapidement la porte. Les étudiants rentraient dans la salle avec un pas las. Ils choisirent tous une place à côté de leurs amis. Myuki s’installa à un rang à quatre personnes, côtoyée par Hiro à sa gauche et Sakura à sa droite. La jeune fille regarda ses nouveaux compagnons de classe, mais ne trouva pas la personne qu'elle rêvait tant de voir. Une place attendait une personne dans la classe, à côté de Sakura.
La jeune femme commença de brève présentations, décrit en une ou deux phrases l'histoire du lycée, puis se leva pour débuter l'appel de sa classe. Au moment où elle sortit son cahier d'appel, quelqu'un frappa à la porte. Dés que Madame Nairu autorisa à l'individus d'entrer, un jeune garçon essoufflé entra dans la salle, en s'excusant de son retard.
"- Ce n'est rien, l'importance est que tu sois présent. Peux-tu me dire comment tu t'appelles?" Demanda le professeur Nairu.
- Je suis Bakura, excusez-moi encore, madame Nairu!"
Myuki fut interrompu dans sa discussion avec Sakura, rivant son regard sur Bakura. Ce dernier la regarda et lui esquissa un sourire. Myuki se sentit rougir, quand le jeune garçon prit place à une chaise d'elle à côté de Sakura. Cette journée s'annonce être pleine de surprise et de bonnes choses!

A suivre

Voilà, des avis? Wink

Revenir en haut Aller en bas
http://friezamangas.deviantart.com/
Demi-Tour



Date d'inscription : 13/09/2011
Age : 45

Un amour presque impossible chapitre 2 Empty
MessageSujet: Re: Un amour presque impossible chapitre 2   Un amour presque impossible chapitre 2 EmptyJeu 23 Mai - 13:04

Myu a écrit:

Voilà, des avis? Wink

Oui albino
Je ne sais pas si cela vient de la "japanisation" de ton texte, mais je le trouve... frais, plein de vie. Et il est rare que je fasse des compliments (regarde mes autres commentaires, tu comprendras Un amour presque impossible chapitre 2 2032634658). Je précise que je n'ai lu que cette partie, et que je n'ai donc aucune idée de la précédente.
Donc premier point positif : c'est vivant. Le deuxième, qui rejoint beaucoup le premier : on se sent immergé avec tes personnages, à travers les dialogues, la situation et les descriptions. Mais justement, les descriptions, il y en a beaucoup, et c'est là pour moi un point négatif qu'il faudrait que tu corriges. Cela permettrait d'alléger ton texte et de le raccourcir pour en dire ou en "montrer" autant. Surtout que du coup, tu te retrouves à faire des répétitions, qui elles aussi alourdissent le texte, et c'est dommage car, comme je l'ai dit, il est très vivant.

A titre d'exemple, j'ai juste pris le premier paragraphe, dans lequel j'ai fait ressortir certains mots avec des couleurs pour que tu te rendes compte des répétitions.
Myu a écrit:

Myuki se trouvait la, immobile devant les fiches de la répartition des élèves, à la recherche de son nom. Elle suivi du regard la liste interminable, ne trouvant toujours pas son nom. La jeune fille sentit son cœur battre la chamade, quand elle vit enfin son nom. Elle
fit interpellée soudainement par sa meilleure amie, Sakura. (au fait, il y a une faute de frappe à "fit" qui doit être "fut", non?)
Deux solutions : soit tu utilises des pronoms, soit tu raccourcis, ce qui peut te donner ceci :

"Myuki se trouvait là, immobile devant les fiches de répartition des élèves, à la recherche de son nom. Elle parcourut la liste du regard, ne le trouvant toujours pas. Son coeur battit la chamade quand elle le vit enfin..."

Ou alors :

"Myuki se trouvait là, immobile devant les fiches de répartition des élèves, à la recherche de son nom. Elle parcourait la liste du regard, incapable de le trouver, quand son coeur s'emballa soudain quand elle le vit."

Bref, je pense que tu as compris.C'est un énoooooorme travail à fournir, mais ton texte ne s'en portera que mieux.
Des répétitions, il y en a d'autres dans la suite, mais je te laisse les trouver.


Ensuite, et toujours en ce qui concerne les descriptions, toutes sont-elles vraiment utiles à la compréhension et à l'image (qu'on se fait) du texte?

Myu a écrit:

Myuki reste près de Sakura, tout en regardant furtivement autour d'elle en espérant de croiser le regard de celui qu'elle aime.
Malheureusement, il semblait ne pas être présent. Elle fit interrompit dans ses pensées par la voix de son nouveau professeur principal.
"- Bonjour chers élèves, je suis Madame Nairu. Si vous voulez bien me suivre jusqu'à notre salle de cours dans laquelle nous serons plus libre de communiquer. Allons-y."
La jeune professeur tourna le dos à son rang puis se dirigea vers sa salle de classe, suivie de ses élèves. Arrivée devant la porte, elle sortit son trousseau ou une dizaine de clés se chevauchaient. La jeune femme chercha quelques instants le numéro de clé qui correspondait à la salle. Les élèves s'impatientait et un brouhaha pris place dans le couloir. Madame Nairu trouva enfin la bonne clé et
ouvrit rapidement la porte. Les étudiants rentraient dans la salle avec un pas las. Ils choisirent tous une place à côté de leurs amis. Myuki s’installa à un rang à quatre personnes, côtoyée par Hiro à sa gauche et Sakura à sa droite. La jeune fille regarda ses nouveaux compagnons de classe, mais ne trouva pas la personne qu'elle rêvait tant de voir. Une place attendait une personne dans la classe, à côté de Sakura.
La jeune femme commença de brève présentations, décrit en une ou deux phrases l'histoire du lycée, puis se leva pour débuter l'appel de sa classe.

Tout ce foisonnement de détails est-il nécessaire? Par là, je veux dire : les paroles du professeur au début, ce qu'il leur dit en arrivant en classe, le nombre de clefs à son trousseau (surtout que, de toute façon, un trousseau a toujours plusieurs clefs), etc.
Bref, tout ce passage ne pourrait-il pas être réduit, concentré?

"Myuki reste près de Sakura, tout en regardant furtivement autour d'elle à la recherche de celui qu'elle aime. Malheureusement, il
semblait ne pas être présent. Elle fut interrompue (et non pas "fit interrompit pig) dans ses pensées par la voix de son nouveau professeur principal, madame Naïru, qui les invita à la suivre jusqu'à la salle de classe.
Arrivée devant la porte, elle sortit son trousseau ou une dizaine de clés se chevauchaient. La jeune femme chercha pendant quelques instants celle de la salle. Les élèves s'impatientait et un brouhaha pris place dans le couloir. Madame Nairu trouva enfin la bonne clé et ouvrit la porte. Les étudiants rentraient dans la salle avec un pas las. Ils choisirent tous une place à côté de leurs amis. Myuki s’installa à un rang à quatre personnes, côtoyée par Hiro à sa gauche et Sakura à sa droite. La jeune fille regarda ses nouveaux compagnons de classe, mais ne trouva pas la personne qu'elle rêvait tant de voir. La place à côté de Sakura restait vide.
La professeur se présenta brièvement, décrit en une ou deux phrases l'histoire du lycée, puis débuta l'appel. Au moment où elle sortit son cahier, quelqu'un frappa à la porte."
(il y a 3 lignes en moins).
Et tu peux même encore réduire, si si bounce :

"Myuki reste près de Sakura, tout en regardant furtivement autour d'elle à la recherche de celui qu'elle aime mais, il ne semblait pas être présent. Elle fut interrompue dans ses pensées par la voix de son nouveau professeur principal, madame Naïru, qui les invita à la suivre jusqu'à la salle de classe.
Arrivée devant la porte, elle sortit un imposant trousseau de sa poche. Alors qu'elle cherchait la bonne clef, les élèves s'impatientait et un brouhaha pris place dans le couloir. Madame Nairula trouva enfin.
Les étudiants entrèrent dans la salle d'un pas las. Ils choisirent tous une place à côté de leurs amis. Myuki s’installa à un rang à quatre places, avec Hiro à sa gauche et Sakura à sa droite. Elle regarda ses nouveaux compagnons de classe, mais ne trouva
pas la personne qu'elle rêvait tant de voir. La place à côté de Sakura restait vide.
La professeur se présenta brièvement, décrit en une ou deux phrases l'histoire du lycée, puis débuta l'appel. Au moment où elle sortit son cahier, quelqu'un frappa à la porte."
(on a encore gagné quelques mots...)

Bon, je vais en rester là, c'est déjà pas mal de travail pour toi.
Dernière petite remarque : la conjugaison. Tu écris au passé, mais par endroit, on trouve des verbes au présent. Or, c'est tout l'un où tout l'autre (à de rares exceptions près). Et parfois, tu utilises l'imparfait à la place du passé simple, et vice-versa. Donc pour rappel : imparfait = action longue, lente ; passé simple = action rapide ( en général).
Ex : il se promenait dans le parc quand son téléphone sonna.


Allez, courage!
Revenir en haut Aller en bas
 
Un amour presque impossible chapitre 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un amour presque impossible (intro+ chapitre 1)
» Amour impossible
» Lettres d'Amour de 0 à 10 • Susie Morgenstern
» L'amour en trois dimensions
» Bleach - Chapitre 298 BKT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Ecrits libres-
Sauter vers: