Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
» Une chanson de geste
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyLun 29 Juil - 17:57 par Jafou

» mefiez vous des charlatants
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyDim 23 Juin - 16:10 par Jafou

» De retour après quelques années d'absence....
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyMar 18 Juin - 13:29 par rtmel

» 5 et 6 juin...
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyJeu 6 Juin - 8:09 par Jafou

» Les Imaginales
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyLun 20 Mai - 20:05 par extialis

» Désinscription du forum
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyDim 19 Mai - 7:29 par extialis

» la golfeuse du voilier
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyMer 15 Mai - 21:59 par martin1

» Aimez-vous Bach (3è séquence)
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyMar 14 Mai - 18:26 par Le sombre minuit

» L'ascension extraordinaire du Maudit
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyLun 13 Mai - 19:02 par extialis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
CalendrierCalendrier

Partagez
 

 L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3

Aller en bas 
AuteurMessage
Amiedetous



Date d'inscription : 28/06/2012

L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 Empty
MessageSujet: L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3   L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptySam 5 Jan - 13:19





Encore un texte. Si vous en avez une indigestion, ou si vos yeux sont fatigués de lire mon pseudonyme sur la partie gauche qui défile, je peux bien entendu ne plus rien poster pendant quelques jours, ou semaines. Je souhaite une lecture agréable à ceux qui aimeraient ce genre d'essais.






L'homme a faim de nourritures solides et de boissons. Mais il a encore plus faim de marques d'attentions, de compliments, d'applaudissements, de regards tendres et émerveillés qui se posent sur lui...

J'ai connu une femme âgée qui faisait ses délices du feuilleton "La Petite Maison dans la Prairie", une série tournée pour enfants de six à dix ans! Lors d'un Noel que nous avions passé ensemble, je lui avais offert tous les livres de Laura Ingalls et elle s'était écriée que c'était le meilleur Noel qu'elle n'avait jamais eu! La petite fille qu'elle était en secret au fond d'elle-même pleurait encore: elle avait grandi dans un orphelinat avant la guerre. Elle avait désespérement besoin d'un père, d'une mère et de frères et soeurs.

Dans le même ordre d'idées, j'ai lu il y a longtemps le témoignage d'un orphelin qui lui, avait grandi comme enfant de troupes au Prytanée militaire de La Flèche, à l'époque où ce dernier avait été replié à Valence. Il racontait comment il visitait en cachette les placards de ses camarades, à l'affût de lettres qu'il subtilisait pour les lire en cachette. Il voulait savoir ce qu'une mère écrit à son fils.

Comment ne pas pleurer sur la faim et la soif de ces deux anciens enfants? Sur le vide affectif que nous ressentons tous en nous, certes en des proportions sans doute différentes, mais tous quand même, pour peu que nous ayons le courage d'arrêter un instant de nous en distraire?

Cette souffrance qui est tapie en chacun de nous, mon ami R. m'apprend à la voir derrière les comportements les plus agaçants et même anti-sociaux. Il me montre les espoirs, les frustrations, les attentes et les déceptions, les vieilles blessures encore béantes des personnes que nous côtoyons. Seule, je ne remarque presque rien, et le peu que je vois, je ne le comprends pas. Cela a pour effet d'ouvrir mon coeur à la compassion, même pour les plus irritants d'entre eux. Il me montre les besoins des uns et des autres, et je vois combien mombreux sont les "tyrans" qui ne sont en fait que des gens dont les besoins élémentaires ne sont pas satisfaits depuis des années... depuis toujours même. Ils sont légion, ceux qui meurent affectivement de faim et de soif et qui de ce fait transforment en enfer la vie de leur entourage. J'ai épousé un de ceux là...

Notre société est remplie de personnes assoiffées et affamées qui réclament maldroitement, avec des jérémiades ou par la violence, en s'appliquant à être dans au moins un domaine mieux que tout le monde ou pire que tout le monde... Ils veulent qu'on parle d'eux, qu'on les regarde, car ils se sentent un instant nourris et désaltérés. Malheureusement, ceux auprès desquels ils mendient ainsi sont tout aussi affamés et assoiffés qu'eux.

J'ai la chance inouie de côtoyer presque quotidiennement R. qui fait partie du nombre extraodinairement restreint des gens véritablement adultes, qui ne sont ni affamés ni assoiffés. Il mesure très exactement ma faim et ma soif à moi, sait de quoi elles sont faites, sait ce qui me rassasiera et me désaltèrera, et me le donne, avec abondance quand c'est le moment pour moi de recevoir beaucoup, parcimonieusement quand c'est le moment pour moi de moins recevoir. N'étant plus un vampire pour les autres (ce que j'ai été en mon temps), je ne réclame plus rien de personne. Et sachant que je ne vais pas aspirer leurs forces, mais peut-être leur en donner, les gens recherchent ma compagnie. Moi, je ne recherche plus la compagnie de personne. Je vis seule avec moi-même, en bonne entente avec moi-même.

Il arrive que nous comprenions la soif dévorante de quelqu'un. Notre compassion nous entraîne à lui faire un compliment ou à lui offrir notre temps... Nous commençons à lui donner à boire sur nos propres forces sans voir qu'elles sont déjà insuffisantes pour nous-mêmes. Nous voyant au bout d'un moment sur le points d'être "vampirisés", nous rejetons trop souvent celui à qui nous avons d'abord tendu les bras, avec les conséquences dramatiques qui peuvent s'ensuivre pour lui.

Mais il y a pire: il y a celui qui donne pour recevoir en retour. Son "aide" est une façon subtile d'utiliser la misère d'un autre pour mendier de l'estime, de la reconnaissance, de l'amour, des amitiés qu'il rêve indéfectibles. Ne peut authentiquement donner que celui qui est totalement libre du besoin de donner. Ne peut véritablement aider que celui qui est totalement libre du besoin d'aider. Celui là est un adulte. Il n'attend ni remerciements, ni contre-partie affective. Il ne ressentira ni amertume ni colère s'il ne rencontre qu'indifférence.

C'est minute par minute qu'il nous faut savoir ce qu'on est capable de donner parce que ce que l'on peut et ne peut pas donner est changeant. Ça veut dire se connaître parfaitement soi-même, ce qui n'a rien à voir avec une image qu'on se serait construite de soi-même.
C'est aussi minute par minute qu'il nous faut savoir très exactement à qui donner, que donner, quand le donner et comment le donner. Ça veut dire connaître parfaitement l'autre, qui lui aussi est changeant. Et connaître l'autre, ce n'est pas non plus avoir construit une image de lui. C'est capter à chaque instant ce qu'il est en totalité dans un présent sur lequel n'empiètent ni le passé ni le futur.

Si nous ne savons pas faire cela, nous nous faisons probablement du mal et nous en faisons à celui que nous avons voulu aider.



Dernière édition par Amiedetous le Mar 8 Jan - 6:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le sombre minuit
Modérateur
Le sombre minuit

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 28
Localisation : Dijon

L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3   L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyLun 7 Jan - 18:06

Très bel essai, le meilleur que j'ai lu de vous depuis que j'en lis. Je le trouve précis et très ouvert aux autres. Il offre une réflexion vraiment intéressante à celui qui le lit et à celui qui veut bien écouter.
Cette critique est très bien construite, donnant des exemples au début, afin de former une image de quelqu'un que nous connaissons - un ami, un frère, un père, un inconnu... nous-mêmes - et de mettre en avant ce qu'il est et ce qu'il veut devenir en étant proche de nous. De ces gens qui nous "pompent" littéralement, qui nous détruisent sans comprendre qu'ils le font. Je trouve ce texte véritablement intéressante et je dis bravo !

Il faut toujours essayer de s'ouvrir aux autres afin de les comprendre, et peut-être, en second lieu, de les aider. Mais l'aide ne doit jamais être fondée sur un don qu'on veut recevoir, je suis d'accord avec vous.

PS : merci beaucoup pour ce texte.

_________________
http://la-voie-des-ames.overblog.com/

Ce spectacle terrifia Maxime ; les deux enfants ne s'étaient-ils pas combattus avec le seul intérêt de manger ? Ce combat avait détourné ses pensées de son mal ; devant l'acharnement dont ces petits avaient fait preuve, il songea à la loi brutale et sanguinaire de la lutte pour vivre. Mais ces enfants sauvages étaient si bons, alors il ne put que s'intéresser à leur sort et sut que le mieux était toujours de vivre et d'espérer.
Seulement pour garder l'harmonie dans la vie, et celle en tout homme, fallait-il toujours un médiateur ? Un homme ou une femme sachant toujours quoi dire et quoi faire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://la-voie-des-ames.overblog.com/
Amiedetous



Date d'inscription : 28/06/2012

L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3   L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyLun 7 Jan - 18:25

Je vous remercie chaleureusement d'avoir pris le temps de le lire, malgré la reprise des cours à la fac.
Votre avis m'importe beaucoup car j'ai pu mesurer votre culture et votre intelligence au fil de ces mois.
Vous savez, pour l'avoir ressenti vous-même, qu'un compliment sincère donne des ailes à celui qui le reçoit. C'est ce que vous faites ce soir pour moi. C'est exactement le thème de cet essai: avec une phrase: "Très bel essai, le meilleur que j'ai lu de vous depuis que j'en lis.", vous m'avez donné à manger et à boire. Merci, vraiment merci. Je me dévoile beaucoup dans ces textes car Je les écris avec mes sentiments et mes émotions. Je prends un risque en me livrant ainsi, celui d'être blessée dans ce qui fait le noyau de mon être. J'écris avec plus de confiance, parce que depuis les huit ou neuf mois que je suis avec vous, j'ai senti votre délicatesse, à vous et à Extialis. Nos interlocuteurs, de part leur attitude respectueuse et délicate nous invitent à nous ouvrir, ou au contraire, par leurs moqueries et leurs jugements, nous font nous recroqueviller dans notre coquille. Encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
Le sombre minuit
Modérateur
Le sombre minuit

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 28
Localisation : Dijon

L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3   L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 EmptyLun 7 Jan - 23:46

Je vais dire deux choses, l'une que j'aurai dû dire tout de suite, l'autre qui répondra à votre message.

L'une :
Ne demandez jamais pardon pour ce que vous écrivez. Vous offrez quelque chose, et soyez sûre de vous. Vous êtes quelqu'un, et ce quelqu'un demande d'être lu, d'être compris. Nous sommes d'autres quelqu'un, tous, avec notre unicité, et nous allons vers vous. Si vous nous donner un texte à lire, on s'ouvre à lui en enfilant une tenue d'apprenti critique, mais aussi en gardant à l'esprit que nous ne sommes que des amis, et des gens qui veulent, tout comme vous, réussir à donner quelque chose.
Soyez certaine que beaucoup auraient arrêté d'écrire si ce n'était que pour l'infime raison qu'un texte, ou qu'un passage, est plus ou moins bien qu'un autre.

L'autre :
Je ne suis qu'un lecteur qui offre sa part d'émotion, et qui comprend le texte écrit d'une manière différente. Je l'interprête, j'essaie d'évoluer avec lui et de me dire : qu'a-t-elle (il) voulu dire ? Si je vous ai dit cela, c'est parce que j'ai ressenti comme une aura changer en moi et me donner plus de force. Ce sont ces textes, qui utilisent les bonnes idées, qui perdurent, non ceux qui sont bien écrit. Un texte superbement écrit mais sans idée n'est qu'une coquille vide. Le vôtre n'est peut-être pas aussi bien écrit que ces grands auteurs d'aujourd'hui, mais il contient une idée forte et profonde. C'est en cela que j'y trouve de l'intérêt et c'est pour cela que je vous remercie, moi.
Vous n'êtes qu'un passeur, et si vous passez bien, alors tout se transformera en "mieux". Merci encore.

_________________
http://la-voie-des-ames.overblog.com/

Ce spectacle terrifia Maxime ; les deux enfants ne s'étaient-ils pas combattus avec le seul intérêt de manger ? Ce combat avait détourné ses pensées de son mal ; devant l'acharnement dont ces petits avaient fait preuve, il songea à la loi brutale et sanguinaire de la lutte pour vivre. Mais ces enfants sauvages étaient si bons, alors il ne put que s'intéresser à leur sort et sut que le mieux était toujours de vivre et d'espérer.
Seulement pour garder l'harmonie dans la vie, et celle en tout homme, fallait-il toujours un médiateur ? Un homme ou une femme sachant toujours quoi dire et quoi faire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://la-voie-des-ames.overblog.com/
Contenu sponsorisé




L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 Empty
MessageSujet: Re: L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3   L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme ne vit pas seulement de pain... Mt. 4:3
» Un homme en scrap
» L'homme de cinquante ans
» Poulet en croûte de pain
» pain au lait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Essais-
Sauter vers: