Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
» Baptiste
Hier à 22:26 par extialis

» un petit conte "philosophique" pour le 21è siècle !
Mar 14 Fév - 21:30 par extialis

» Faisons connaissance ;)
Mar 14 Fév - 21:07 par extialis

» Sheïlys - Roman en cours d'écriture
Mar 14 Fév - 20:46 par Demi-Tour

» Réponse positive
Mer 30 Nov - 19:54 par extialis

» Une petite nouvelle fantastique
Lun 7 Nov - 18:51 par Céline

» Ma présentation
Dim 6 Nov - 10:39 par extialis

» Saga Lolotte (suite)
Mer 14 Sep - 9:17 par Jafou

» Recherche : Auteurs / scénaristes / collaborateurs à l'écriture
Mer 7 Sep - 20:51 par extialis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Début de nouvelle encore sans titre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mathmatha



Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 20

MessageSujet: Début de nouvelle encore sans titre   Mer 14 Mar - 19:42

Voilà le début de quelque chose (qui n'est encore que projet pour l'instant). Je compte en faire une nouvelle et je voudrais savoir si le début se tient, s'il n'est pas trop long, et surtout si le style n'est pas trop étrange... Ce n'est pas très long, mais j'ai essayé de faire au mieux Smile

Je ne suis plus capable de réfléchir. Mes pensées ont été annihilées par une force supérieure. Une force intérieure. Je suis enfermé. A cette épreuve menotté. Je ne peux pas partir. Je ne peux pas choisir. Je suis comme prisonnier d’une issue qui n’est pas mienne. Je ne peux pas avancer. Je ne peux pas reculer. Je sais qu’il faut changer. Mais je ne sais pas quoi. Je ne sais pas quand. Je ne sais pas où. En vérité je suis perdu dans mon enclavement perpétuel. Je ne suis plus capable de songer à mon existence. Ma vie a depuis longtemps pris une forme d’errance. Les objectifs tant attendus et redoutés depuis de nombreuses années ont disparu. Comme les dernières neiges à l’approche du printemps ont fondu. Reculer n’est pas la solution. Avancer n’a plus de sens. Mes souvenirs hantent mon âme. Ils lui murmurent des paroles douces pour lui faire oublier sa détermination. Je veux qu’ils disparaissent. Je veux les oublier. Je veux les effacer. Mais je ne peux pas y arriver. Je manque de motivation, par faute de passion.


Les yeux me brûlent. Des odeurs me font voyager. Je vis un spleen baudelairien. Je traverse le monde pour un rien. Une odeur. Une image. Un son. Une relation. J’explore mes souvenirs. Je m’enivre de l’ultime illusion, d’un retour possible à la raison. D’un retour possible au sourire. D’un retour possible au rire. Le présent me hait. Je hais le présent. L’avenir me fait peur. Mais le temps passe au fil des heures. Les moments vécus ne me réconfortent plus. Ils me font souffrir, car de cette réalité je veux m’enfuir. Je désire tant rejoindre le passé, que ma gorge se serre devant la réalité. Pourtant je le sais. Rêver d’antan ne peut crever l’abcès. Rêver de ce succès ne peut le réitérer pour autant. Il faut que j’avance. Doucement que je sorte de cette perpétuelle errance. Quoi qu’il m’en coûte. Malgré tout mes doutes.


Je relevai mon stylo. Mes yeux errèrent sur ma feuille noire d’une écriture illisible. L’encre avait coulé sous le poids de mes larmes. Des trainées noires, à l’image de mon âme, diluaient mes sentiments. Ma tête tournait. Je perdais doucement l’équilibre. Ma chaise me semblait branlante. Le sol se rapprochait inexorablement de mes yeux, pour s’en éloigner quelques secondes plus tard. Les murs se déplaçaient imperceptiblement, ils se rapprochaient de mon bureau dans l’ultime espoir de m’étouffer. Le plafond, quant à lui, ondulait en une danse machiavélique consacrant Satan. Des images de Lucifer, vénérant ce paisible lieu qu’est l’enfer, vivaient dans mon esprit. Elles me fascinaient. J’en avais terriblement peur, mais je ne pouvais me résoudre à l’idée de les abandonner.

Des frissons parcourent mon corps. Un vide se fit ressentir au plus profond de mes entrailles. Je tremblai. Je n’arrivais pas à contrôler ses terribles sentiments, qui avaient réussi à s’emparer de mon corps lentement. Ma vie avait un goût amer. J’errais entre ciel et enfer. Entre la vie et la mort. Tout cela, était de leur faute. Ils n’auraient pas dû avoir tort. Je me fis tomber lentement contre le sol froid de béton armé. Me recroquevillant, j’essayai en vain de me calmer. Depuis longtemps je n’avais pas eu cette impression. Je n’avais jamais ressenti une telle suspicion à l’égard de mes propres actes. Le coin de ciel bleu que j’entrevoyais par ma fenêtre, semblait être, la seule parcelle de réalité, que mon âme pouvait accepter. Quelle idée pourtant trompeuse ! D’oser croire en une réalité teintée de liberté merveilleuse… Quelle utopie de mon esprit ! D’admettre mon unique contrôle sur ma vie…

Je m’assis dos au mur, de sorte à ne pas penser à cet enclavement qui perdure. Mes sanglots ont cessé. Mes larmes ont arrêté de couler. Mon esprit se libère, de ses chaînes imaginaires. Mes souvenirs heureux, ont laissé place à ceux malheureux. Les dernières nuits me reviennent en mémoire. Mon âme devient noire. Je me vois me lever, de cette chaise où j’étais prostré. Un homme en uniforme s’approchant de moi, m’enserre le bras, comme si j’allais tenter de le tuer. Je suis abasourdi. Je ne réalise pas la portée de cette décision sur mon existence, sur mon innocence. Je suis condamné, à perpétuité ; pour un acte jamais commis. Je me sens haï.


Dernière édition par mathmatha le Ven 16 Mar - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gallingham



Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 38
Localisation : Plat pays de la bière et de la frite

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Jeu 15 Mar - 9:36

Pour moi le début n'est pas trop long, mais c'est vrai que le style est... comment dire... haletant.
Pour l'instant, on ne sait pas grand chose de ce qui va se passer, d'ailleurs, il ne se passe pas encore grand chose. Ce n'est pas un problème pour le début de quelque chose.
Est-ce que tu penses faire le reste de la nouvelle dans le même style?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gillescapdivila.com
extialis
Admin


Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 50
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Jeu 15 Mar - 10:20

je pense comme gallingham, ce n'est pas trop long.

juste une phrase qui m'a interpellée :
Citation :
Je suis comme prisonnier d’une issue qui n’est pas mienne
prisonnier d'une issue = prisonnier d'une sortie? je ne comprends pas tout dans cette phrase.
sinon, oui, la suite pourrait en dire un peu plus, je l'attends comme un suspens. curieuse d'en savoir plus.
c'est très bien écrit je trouve

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
mathmatha



Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Jeu 15 Mar - 11:36

Justement, je n'ai pas continué parce que je ne me suis pas encore mise d'accord (avec moi-même - ça fait un peu schizophrène...) si je continuais dans le même style ou pas. Mais je pense que je vais changer, parce qu'à force ça deviendra sûrement trop long !

Prisonnier d'une issue qui n'est pas mienne : prisonnier d'une résolution à mon problème que je n'ai pas choisie -- c'est vrai que ce n'était pas vraiment explicite.

Il ne se passe pas grand chose parce que je voulais que le lecteur s'identifie d'entrée de jeu au personnage. Je voulais qu'il essaye de ressentir ce que mon héros ressent, tout en se posant des questions sur sa condition "pourquoi est-il comme ça ?"

Merci pour vos commentaires Smile
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin


Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 50
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Jeu 15 Mar - 18:30

tu sais quoi? ça me rappelle psychose d'un membre de passion d'écrire. j'ai oublié son pseudo, mais pas son histoire.

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
mathmatha



Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Ven 16 Mar - 17:54

Je ne l'ai jamais lue... Elle parlait de quoi ?

J'ai édité le texte : mis la suite et vraisemblablement la fin. Je ne voulais pas lui donner cette forme-ci à l'origine (le style devait être autre) et je n'en suis pas du tout convaincue, mais je suis incapable de faire autrement.
J'aurais voulu insérer un peu d'action, mais je préfère vraiment écrire sur des états-d'âme, c'est beaucoup plus naturel (il n'y a pas à se demander : progression de l'action, suite de l'action, est-ce que ça se tient ?) et puis, quelque part, même si ça me fait peur, j'aime m'identifier à mes personnages...

J'espère que c'est pas trop mauvais ^^
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin


Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 50
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Ven 16 Mar - 18:12

wow! quelle fin!

une virgule en trop là :
Citation :
Je n’arrivais pas à contrôler ses terribles sentiments, qui avaient réussi à s’emparer de mon corps lentement.

finalement, il y a quand même une chute. tu sais sur weloveword, je lis des nouvelles sans autre action que la description d'une atmosphère par exemple. faudra que je te mette un lien un de ces quatre.
j'aime beaucoup ta nouvelle, personnellement

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
mathmatha



Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Ven 16 Mar - 19:18

J'ai essayé de jouer sur les sons et les répétitions. Et honnêtement ça m'a plu : je crois que c'est la première fois que je suis aussi "heureuse" en écrivant un texte. Mais je pense que je devrais le retravailler, surtout la seconde partie, parce qu'il y a des passages où l'on ne retrouve pas ce jeux poétique que je voulais inclure. Je ferai ça quand j'aurais un peu de recul !

Je suis contente qu'il t'ait plu, parce que je n'étais pas franchement convaincue !
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin


Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 50
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Ven 16 Mar - 19:47

reprends le dans quelques semaines, et tu verras ce qu'il faut voir Very Happy mais il vaut le coup de s'y attarder, vraiment

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
3PtitPoints



Date d'inscription : 13/01/2012
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Dim 18 Mar - 19:18

Et bien... quelle fin inattendue ! Le style particulier du début m'a tenue en haleine. J'aime beaucoup, c'est prenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://3ptitpoints.free.fr
Gallingham



Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 38
Localisation : Plat pays de la bière et de la frite

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Lun 19 Mar - 6:22

Si si, il y a un peu d'action. Quand je parle d'action, ça peut juste être un bras qui se lève.
Il y a, je pense, quelques problèmes sur les temps par endroit, mais je pense que tu les verras en relisant le texte.
Sinon oui, le petit changement va bien je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gillescapdivila.com
Oorgan



Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Sam 14 Avr - 11:31

Hello,
J'ai moi aussi lu cette nouvelle et j'aime beaucoup !
Le début est ni trop long ni trop court (j'incline à penser que c'est ce qu'il faut pour ce style), très prenant et haletant ; on se met vraiment bien dans la peau du personnage.
La suite est très bien aussi ; j'aime beaucoup l'idée de quelqu'un qui se réfugie dans le passé, fuyant le présent et le futur. Peut-être parce que c'est un peu mon cas ; en tout cas, ça fait très dix-neuvième, je crois ; et les héritiers des romantiques exploiteront cette idée.
Et comme pour les autres, je ne m'attendais absolument à cette fin-là Wink

Concernant le jeu poétique, je crois qu'il peut être préférable de ne pas le mettre de les passages au passé : ça met ceux au présent en valeur (l'idée d'intercaler les deux bonnes : des passages uniquement au présent, ça ennuierait, je pense.)

Voilà tout ! Et bravo pour cela Smile
Revenir en haut Aller en bas
Jafou



Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 87
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Mer 25 Avr - 11:25

C'est bon, bien écrit et j'apprécie ce style un peu haletant qui se heurte aux sensations, aux sentiments à cette forme d'introspection. Il y a un peu trop de redites pas forcément utiles qui alourdissent la sobriété.
Attention tout de même à la concordance des temps :
Citation :
Des frissons parcourent mon corps. Un vide se fit ressentir au plus profond de mes entrailles. Je tremblai.
Revenir en haut Aller en bas
http://edautojafou.over-blog.com
Margaux1999



Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 17
Localisation : Poudlard.

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Sam 28 Avr - 7:56

J'aime bien.

Il n'y a pas de fantasme

..
Revenir en haut Aller en bas
mathmatha



Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   Sam 28 Avr - 9:00

Comment ça de fantasme ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début de nouvelle encore sans titre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début de nouvelle encore sans titre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans titre
» [Baldursdóttir, Kristin Marja] Karitas, sans titre (ou L'Esquisse d'un rêve)
» How I Meet Your Mother-Sans Titre-Barney/Ted-G
» Merlin-Sans Titre-Merlin/Arthur-G
» {Sans titre pour l'instant}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Nouvelles-
Sauter vers: