Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
» Une chanson de geste
School Trip EmptyLun 29 Juil - 17:57 par Jafou

» mefiez vous des charlatants
School Trip EmptyDim 23 Juin - 16:10 par Jafou

» De retour après quelques années d'absence....
School Trip EmptyMar 18 Juin - 13:29 par rtmel

» 5 et 6 juin...
School Trip EmptyJeu 6 Juin - 8:09 par Jafou

» Les Imaginales
School Trip EmptyLun 20 Mai - 20:05 par extialis

» Désinscription du forum
School Trip EmptyDim 19 Mai - 7:29 par extialis

» la golfeuse du voilier
School Trip EmptyMer 15 Mai - 21:59 par martin1

» Aimez-vous Bach (3è séquence)
School Trip EmptyMar 14 Mai - 18:26 par Le sombre minuit

» L'ascension extraordinaire du Maudit
School Trip EmptyLun 13 Mai - 19:02 par extialis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
CalendrierCalendrier

Partagez
 

 School Trip

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
julie

julie

Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 38

School Trip Empty
MessageSujet: School Trip   School Trip EmptyDim 13 Nov - 21:03

Bon alors j'ose : voici le début de mon nouveau projet. J'avance lentement, par bribes. (25 pages pour l'instant)

Il s'agit des péripéties de Samuel, 17 ans, parti en voyage scolaire à Boston. Ses maladresses (ou sa poisse...) vont lui causer quelques soucis dès le départ, avant de faire virer son séjour au cauchemar.

Merci de laisser vos commentaires à la suite.

Voici la première partie :

Je ne suis pas quelqu’un d’extraordinaire, pas un héro. Je n’ai pas de super pouvoirs, je ne crois pas être vraiment populaire au lycée. Je ne suis pas un loser non plus, du moins pas que je sache. Je suis juste normal. Pas exactement banal, normal. Celui qu’on remarque parfois, sur un malentendu. Celui qui n’est pas un cancre mais qui ne brille pas spécialement par ses traits d’esprit… Celui qui a des amis mais pas de petite-amie. Celui qui se demande ce qu’il fait là. Je suis environ 99% des adolescents. Je suis vous, peut-être en plus jeune. Alors quel est l’intérêt de cette histoire, vous demandez-vous, à juste titre. Soyez patient, j’y viens.

Je m’appelle Samuel. Banal, je sais, mais ça, je n’y peux rien, envoyez un mail à mes parents pour réclamation. J’ai 17 ans, je suis donc un petit con, si j’écoute mes profs et à peu près tous les adultes de mon entourage. Mais j’assume, petit con, c’est moins déprimant que vieux tocard… Ne vous sentez visé que si vous êtes mon prof d’histoire. Je suis en terminale L au lycée, pas vraiment par choix, plutôt par dépit. Comme la moitié de ma classe, en fait. Mais ça me plaît, finalement, je me suis découvert un don pour les langues. Ou pour charmer ma prof d’anglais, j’hésite encore sur la raison de mes résultats .Quoiqu’il en soit, c’est la matière où je ne me fais pas l’effet d’être légèrement en décalage avec le reste du monde. C’est très certainement pour cette raison que j’ai accepté de participer à un voyage scolaire. Et aussi parce que ça me faisait louper 15 jours de cours…

Si j’avais su, y serais-je allé quand même ? Certainement oui… Je ne dois donc pas être si normal que ça
Arrow



_ Il nous reste dix minutes, j’aimerai avoir l’attention de ceux qui partent. Les autres, vous pouvez sortir.

Et voilà, pour une fois qu’on était lâchés en avance, il fallait que je reste en cours. Grr. C’était pour la bonne cause- la mienne- mais quand même… Le cours d’anglais était passé vite, comme d’habitude. Vu le bazar que c’était, j’avais eu le temps d’écouter quelques chansons de rock indépendant sur mon MP3, et d’envoyer deux ou trois textos à des potes. J’aime bien l’anglais, c’est sûr, mais ça ne veut pas dire que je suis attentif en cours…

J’ai donc rangé mes écouteurs et observé Miss Petit, notre inestimable English teacher. La discipline, c’était pas son truc. Il faut dire que quand on est à peine plus âgée que ses élèves, ça ne doit pas vraiment être évident. Miss Petit devait avoir 25 ans à tout casser. Ou alors elle paraissait plus jeune que son âge. Elle s’habillait classe, toujours en pantalon à pince ou jupe droite, avec des chemisiers sévères qui faisaient fantasmer tous les gars de la classe, moi compris. Miss Petit était canon, bonne, de la bombe quoi. Genre Scarlett Johansson, mais en brune, et en prof. Ouais je sais, ça a l’air exagéré. Mais en fait non. Bref. Elle a patiemment attendu que le troupeau sorte de la salle et on s’est retrouvés à 8 autour d’elle. Dont six filles. Avec Matthias, j’étais le seul garçon de ma classe à faire ce « school trip » dont tout le lycée parlait. On était 26 à partir, toutes classes confondues. Dont 20 filles. Je ne portais pas particulièrement Matthias dans mon cœur, mais mon meilleur pote Will venait aussi, ce qui était pour beaucoup dans ma décision de partir…

_ Alors, je vous ai demandé d’attendre parce que j’ai enfin reçu des réponses des familles d’accueil. Vous allez savoir chez qui vous passerez les 15 jours, nous annonça Miss Petit, tout sourire.

_C’est pas trop tôt, marmonna Cecilia, l’intello stressée et stressante de la classe. On part dans une semaine, il serait temps de prendre contact, on a quand même plein de choses à organiser, et…

Je ne l’écoutais déjà plus. Une phrase, c’était le maximum d’attention qu’elle pouvait espérer de ma part. Sans commentaire, j’ai pris le dossier que me tendait Miss Petit et suis allé m’asseoir dans un coin pour le feuilleter tranquillement. J’avais donc hérité de la famille Williams. Ils m’avaient choisi pour être exact. On avait envoyé des mails à l’école qui nous recevait près d’un mois plus tôt, en expliquant qui on était, nos passions, nos intérêts et nos préférences. Après avoir envoyé le mien, je m’étais dit que je serais sûrement choisi en dernier, car contrairement à Cecilia et compagnie, je m’étais contenté de l’essentiel. Genre trois lignes. Au moins je l’avais écrit, ce mail…

Les Williams, donc, avaient joint au dossier me concernant quelques photos de leur famille et leur maison. Typiquement américains. Normal, vu qu’on partait à Boston. « Non mais c’est une blague » me suis-je dit en lisant la description de leur famille. Le père s’appelait Bob et la mère Darla. Ils avaient trois enfants et leur maison avait l’air d’un château à côté du F3 HLM que j’habitais avec ma mère et ma sœur. Leur fils, Paul, avait le même âge que moi. J’ai souri en jetant un coup d’œil à la photo de famille. Ca faisait vraiment cliché. J’avais l’impression de me retrouver dans une série pour ados qui passe en boucle sur le câble. Le stéréotype devenu réalité : le père bedonnant et chauve, la mère manucurée avec un tablier, l’aînée avait l’air de sortir de l’église, Paul d’un stade de foot américain, et la plus jeune de chez le dentiste avec son appareil. Boring. J’ai simplement refermé le dossier. J’aurai le temps de me moquer plus tard, sur place. Les autres étaient tout excités et s’échangeaient leurs impressions. Miss Petit s’est approchée de moi avec un des ses sourires à me faire louper un battement de cœur. Elle faisait toujours ça. Elle avait un air particulier quand elle s’adressait à moi. Je ne suis pas quelqu’un de très sûr de lui, ou de très vantard. Ce n’est pas moi qui l’ai remarqué. C’est Justine, ma meilleure amie, on est dans la même classe. Elle a remarqué assez vite que Miss petit se comportait différemment avec moi. Je ne suis toujours pas convaincu, mais le résultat est le même.

_ Il y a un problème Samuel? m’a-t-elle demandé en s’asseyant sur le coin de ma table. Tu n’as pas l’air enthousiaste, comme les autres. Je devrais être habituée mais …

_ Non tout va bien, j’aurai le temps d’apprendre à connaître cette famille, je ne vois pas pourquoi j’en parlerais pendant des heures pour l’instant... Je suis juste pressé d’y être, c’est tout.

_ Plus qu’une petite semaine, ça va passer vite. En attendant, dit-elle en se retournant vers les autres, je vous conseille de leur répondre rapidement, et de réfléchir au cadeau que vous souhaitez leur faire. Bonne journée, on se voit Lundi.

_ Ma présence en elle-même est un cadeau, à soufflé Matthias en sortant de la salle, faisant pouffer au passage les filles, qui semblaient le trouver hilarant.

Tu parles, ce genre de blague est tellement facile que même ma petite sœur de 8 ans pourrait la faire.

_ Quoi de neuf avec ton voyage ? m’a demandé Justine en sortant de la salle de cours. Elle serait bien venue mais s’y était prise trop tard, il n’y avait plus de place quand elle avait réussi à rassembler la somme.

_ On sait dans quelle famille on va, rien d’extra…

_ Tu rigoles ? C’est le dossier là ? Fais-voir, c’est du lourd ? Sans autre forme de procès, elle me l’a arraché des mains alors qu’on arrivait dans la cour pour la pause (il paraît que ça fait ringard de dire récré). Oh la vache ! Emmène-moi dans tes valises, pitié !!! Elle est trop sexy celle-ci !

_ Laquelle ? Celle qui a l’air de sortir du couvent ? N’importe quoi, elle a juste l’air ennuyeux à mourir… Justine était lesbienne, et semblait craquer pour la grande sœur insipide.

_ Je te l’ai déjà dit, Sam, t’y connais rien, c’est pour ça que tu sors avec personne. Je t’assure qu’elle a vraiment du potentiel…

_ Tu ne vas pas me faire le coup de la beauté intérieure ?

_ Tu me connais pas ou quoi ? M’en fous, moi, de la beauté intérieure. Je sais juste reconnaître les fausses sages… Si t’as l’occasion, essaie de voir ce que ça peut donner avec elle, je suis sûre que tu seras pas déçu, m’a-t-elle conseillé avant de me faire un clin d’œil.

_ Comme si j’y allais pour trouver des filles, ai-je marmonné, l’air moyennement convaincu par mes arguments. Y’en a ici, que je sache, j’ai pas besoin d’aller sur un autre continent pour ça !

_ C’est pas de les trouver, ton problème, tu le sais bien... C’est de les garder, genre plus d’une semaine. On est jeunes, mais bon, tu te sens pas seul à force ?

_ Quoi c’est l’heure de ma psychothérapie et personne m’a prévenu ? J’ai pas mon chéquier docteur, je repasserai demain… lui ai-je envoyé pour lui faire comprendre que le sujet était clos.

_ Allez te vexe pas, je suis sûre que tu vas faire des rencontres intéressantes, et quand tu reviendras tu me diras quoi, hein, comme d’habitude ?

_ … J’avais décidé de boycotter mon droit de réponse.

_ Tu me diras « Oui Justine, en fait t’avais raison ». C’est toujours comme ça que ça se passe, fais-pas ton fier avec moi…

Elle m’a pris par la taille et ébouriffé les cheveux, un geste vieux comme le monde. Vieux comme notre amitié, plutôt, mais pour moi c’est pareil. Justine est ma voisine, ma sœur, ma confidente, mon grand frère et parfois même mon testeur amoureux attitré. On se connaît depuis la 6e. En 4e, on a échangé notre premier baiser ensemble, et sommes arrivés chacun à une conclusion. Pour moi c’était nul, j’avais l’impression d’embrasser ma mère (non pas que j’ai essayé, mais vous voyez l’idée). Pour elle ça a été une révélation, elle embrasserait des filles dorénavant. Je me suis pendant longtemps remis en question, en me disant que j’étais tellement nul que j’avais rendu ma copine gay…

Le reste de la journée est passé rapidement. J’ai mangé avec Justine et Will le midi, comme d’habitude. Will avait eu son dossier de famille d’accueil, lui aussi, et n’avait pas l’air ravi. Il s’était imaginé qu’il séjournerait chez Miss Teen USA, et sa correspondante s’avérait plutôt ressembler à Miss Thon USA… Après avoir vaguement essayé de lui remonter le moral en lui disant que sa famille était sûrement sympa, j’ai laissé tomber. Will ne plaisantait jamais sur ce genre de choses. Il faut dire que quand on a la « beau gosse » attitude, comme lui, on s’attend à ce que tout le monde en fasse de même. Sauf moi, bien sûr, je suis dispensé, c’est Justine qui s’y colle. En fait ils sont pareils tous les deux. Ils sont beaux, sûrs d’eux, et aiment les filles, qui le leur rendent bien… Pas étonnant que je n’ai pas de petite amie, ils m’ont déjà piqué tout ce qu’il y avait de disponible.

_C’est pas grave, a fini par dire Will au dessert. Il y a toujours la tienne, a-t-il ajouté avec un sourire entendu.

_ Oui c’est vrai que l’appareil, c’est trop mignon, ça te rappellera tes années collège… J’ai évité de peu le quartier de clémentine qu’il m’envoyait au visage. Il m’avait avoué une fois qu’il avait porté un appareil dentaire en 4e, et c’était un sujet sensible. J’aurai bien voulu le connaître à cette époque, l’âge ingrat… On ne se connaissait que depuis deux ans, finalement. Et si on parlait d’autre chose ? Ai-je piteusement tenté pour faire dévier la conversation.

_ Genre, de ta prof d’anglais ?a chuchoté Will. Tu crois qu’on va enfin la voir en jean ? Ou mieux…

_ En slim ! ont-ils lancé en même temps. Ils me faisaient peur, parfois. Ils pouvaient être exaspérants, aussi.

_ Allez ciao vous me soulez… Fut ma tirade de sortie. Très classe. Mais je ne suis qu’un petit con, souvenez-vous.

Mon répit n’a duré que vingt petites minutes, car j’avais cours tout l’après-midi avec Justine. Mais le message était passé, elle m’a laissé tranquille.

Une fois débarrassé de toute interférence sociale, j’ai enfin pu réfléchir à ce voyage. J’avais très envie de partir, quand j’arrêtais d’être cynique et blasé. J’étais pressé de mesurer mon anglais dans la vraie vie, car ce qu’on apprenait en cours ne nous servirait qu’en cours, non ? Pressé de prendre l’avion aussi. Ce vol long courrier serait mon baptême de l’air. Une idée en entraînant une autre, j’ai finalement pensé à mon père, qui avait payé la somme sans poser de questions. Quelque part, une toute petite partie de moi lui en voulait de n’avoir pas fait d’histoire, car ça signifiait qu’il pouvait faire de bonnes actions. Étonnant. Dérangeant. Mon père avait quitté ma mère à la naissance de ma petite sœur, pour des raisons encore floues. Ma mère m’a raconté qu’elle ne lui en voulait pas, mais je la soupçonnais de vouloir atténuer son propre ressentiment. En tout cas, je lui devais mon voyage. Il faudrait que je pense à lui rapporter un souvenir…
Revenir en haut Aller en bas
Daniel

Daniel

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 66
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyMar 15 Nov - 12:59

Je lis pas mal de débuts de romans d'ados et je retrouve là le thème très courant du voyage aux USA. Après suivent en général l'intégration dans un nouveau lycée et les petites intrigues amoureuses... (Pourquoi les USA, je me suis demandé ? faut croire que ça fascine beaucoup de jeunes...)

Donc je me suis dit "encore un !" et j'ai regardé ton âge... et j'ai lu !

Alors, bien sûr, j'ai remarqué que l'écriture était fluide et la langue bien maitrisée. Les personnages ont déjà une visibilité et sont attachants dès le début. Un brin d'humour et d'ironie qui apportent une note agréable.
Donc... je suis impatient de voir ce que la suite va nous apporter de nouveau et d'original : c'est là la difficulté !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
julie

julie

Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 38

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyMar 15 Nov - 17:52

Merci Daniel pour ta lecture et ton commentaire. J'avais en effet un peu peur de l'accueil que pourrait recevoir ce genre d'histoire...
Pourquoi les USA ? Mon premier voyage scolaire significatif a eu lieu lorsque j'étais au lycée, à côté de La Nouvelle Orléans. Beaucoup d' impressions décrites par mon personnage sont donc clairement autobiographiques...
Pour l'histoire en elle-même, je décris évidemment le lycée un peu plus tard, mais le reste de son "school trip" se fera ailleurs, et n'aura rien d'un voyage d'agrément. Je n'ai pas encore écrit cette partie, et ne peux donc rien dévoiler de plus...
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyJeu 17 Nov - 10:17

je suis d'accord avec daniel. j'ai tardé, j'aurai pas dû, c'est bien écrit et y a du rythme. c'est un thriller?
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
julie

julie

Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 38

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyJeu 17 Nov - 21:36

merci! thriller je ne sais pas, mais suspense, et action oui (j'espère, du moins...). J'ai une idée genrale mais j'écris au gré de mon inspiration, j'ignore donc exactement comment va de sérouler l'histoire. Poster sur ce forum a été bénéfique, car j'ai écrit 3 pages en 2 jours Very Happy
voici la suite du "prologue"


Mon reflet n’était pas très flatteur. Cheveux mal coiffés, teint blafard, regard dans la vague. Toute la panoplie du parfait voyageur, en somme. C’est peut-être aussi la lumière des toilettes de l’aéroport. Je ne suis pas si vilain d’habitude. Il paraît même qu’en souriant ça change tout. Mais après avoir passé deux heures dans le train, puis 30 minutes en navette, le tout en étant réveillé depuis 4h30 du matin, trouvez-donc quelqu’un qui ait bonne mine…

_ T’as vérifié que t’avais rien oublié ? m’a alors demandé Will, un sourire radieux aux lèvres. Bien sûr. Will avait bonne mine, lui.

_ J’ai mon billet, mon passeport, ma carte de retrait internationale. L’essentiel… Et toi ?

_ Tas oublié de parler des capotes, mais sinon j’ai aussi tout ce qu’il faut. T’as pu voir à quel rang était ta prof ? Je t’avais dit qu’on la verrait en jean ! J’ai déjà envoyé un texto à Justine, c’est pas la peine de le faire.

_ Tu viens de gâcher ma journée, lâchais-je en baillant. Et si on sortait de là ? On va bientôt embarquer, non ?

Pour rien au monde je n’aurais admis à quiconque que j’avais quand même une certaine appréhension à l’idée de grimper dans un appareil confiné qui planerait à 40000 pieds pendant près de huit heures. Bon, j’étais carrément terrifié, mais j’essayais de le cacher. J’avais pourtant eu pléthore de conseils avisés de la part de ma mère. « Ne pense pas au crash du mois dernier, ça se passera bien », ou encore « C’est hyper rare, les accidents, au final c’est quand même l’avion le moyen de transport le plus sûr », et même « Avec un peu de chance tes tympans ne te feront pas trop souffrir, moi la première fois, j’étais tombée dans les pommes. » Merci maman, je suis complètement serein, maintenant.

_ Tu es rassuré Samuel ? m’a demandé ma prof d’anglais alors qu’on venait de décoller. Comme par hasard, elle avait le siège juste devant le mien. J’avais une vue superbe sur le haut de son crâne. Elle s’était retournée et m’observait d’un air inquiet. Selon Will, je n’avais pas bonne mine.

_ Oui merci, je vais bien… Trouve un truc intelligent à dire, trouve un truc… C’est gentil !

_ Imbécile…m’a soufflé Will à l’oreille.

J’ai simplement levé les yeux au ciel et entrepris d’admirer les gens alentour. Hormis notre groupe, l’avion comptait finalement assez peu de personnes. Quelques rangs devant ma prof, j’ai remarqué deux hommes en costume-cravate que j’avais déjà aperçus en salle d’embarquement. C’étaient des américains, à les entendre parler, ou alors ils étaient parfaitement bilingues. Non qu’ils parlent fort, car je ne parvenais à entendre que quelques bribes de leur conversation, mais ils avaient quelque chose de particulier dans leur attitude. De la classe, et de l’autorité. Ils devaient avoir des postes à responsabilités.
Après avoir regardé deux films et essayé de capter l’attention de ma prof une douzaine de fois, Will a décidé de s’acharner sur moi. Il m’a posé des questions auxquelles, évidemment, je ne pouvais pas répondre.

_ Elle est célibataire, tu crois ? Elle porte pas d’alliance en tout cas, déjà elle est pas mariée…

_ Heu...

_ Et tu crois qu’elle a quel âge exactement ? Elle a jamais évoqué son année de naissance ? L’année de son bac ? Moi je dis qu’elle a 25. 26 max… Qu’est-ce que qu’elle est b…

_ Demande-lui toi-même à la fin, comment veux-tu que je le sache ! Je savais bien qu’il ne s’attendait pas à ce que je lui réponde, mais il était vraiment exaspérant.

_ Elle te connaît mieux que moi, vas-y, toi ! m’a lancé Will avec cet air de défi que je connaissais si bien. A moins que tu sois trop timide… a-t-il ajouté.

_ Tu crois vraiment que je vais mordre à l’hameçon ? Arrête d’essayer de me manipuler…

Je ne réagis pas très bien aux défis, j’ai tendance à toujours vouloir les relever. Ce qui m’a déjà valu quelques moments de honte monumentale.

_ On ne le saura jamais, n’est-ce pas ? C’est dommage, Nina vient justement de libérer un siège à côté d’elle. On est jamais mieux servi que par soi-même, de toutes façons... Je vais lui demander si elle craque pour toi.

Je me suis levé d’un bond et suis allé m’asseoir à côté de Miss Petit. Will aurait vraiment pu poser ce genre de question. Mais il avait encore gagné.

Bon je dois bien admettre qu’elle est vraiment… craquante, Miss Petit. Et je suis poli, là. J’avais les mains moites, le bout des doigts gelés, et je ne savais absolument pas comment lui demander son âge. Je suis peut-être vieux jeu là-dessus, mais c’est quand même ma prof et je trouve que ça ne se fait pas. Un pincement dans le dos provenant (oh joie) du siège de derrière m’a alors rappelé à l’ordre. Je devais mener une mission à bien.

_ Heu Miss, je peux vous poser une question ?

_ Premièrement, on va passer quinze jours ensemble, tu peux m’appeler par mon prénom si tu veux, je ne vais pas me formaliser… Et deuxièmement, tu viens de le faire.

_ ??? J’ai du à ce moment là avoir l’air à peu près aussi fin qu’une blague de carambar, car elle a explosé d’un rire qui sonnait douloureusement moqueur.

_ Tu as déjà posé ta question. Devant mon air toujours aussi intelligent elle a eu la bonté de sourire et d’enchaîner. Bref, je t’écoute.

_ Vous avez l‘air vraiment jeune, on a du vous le répéter des centaines de fois.

_ Ce n’est pas vraiment une question, ça. Mais non, tu n’es pas le premier à me le dire. Elle n’était pas maquillée. Je ne pouvais pas me concentrer.

_ Donc ça vous fait quel âge ? Vous pouvez me le dire, je ne le répèterai à personne, ou presque.

Ca a peut-être l’air dérisoire, ou totalement ridicule comme conversation, mais j’ai l’intime conviction que chaque détail compte. Son parfum fruité, par exemple, ou la mèche de cheveux qui tombait de sa queue de cheval : tout ça fait partie d’un tout.

_ Tu me donnes quel âge ? m’a-t-elle demandé avec un petit sourire en coin.

_ Vingt-cinq, à peu près… Je me trompe ?

_ Plutôt plus ou moins de vingt-cinq ?

_ Moins.

_J’ai vingt-quatre ans, Samuel. Tu peux le dire aux autres, je ne fais pas de mystère. Aucun élève n’avait encore osé me poser la question.

J’ai senti plus que je n’ai vu (il était derrière moi, en même temps…) le sourire béat de Will. Toujours aussi inspiré, je répondis :

_ Vous ne les faites pas.

_ Sans rire… J’en ai conscience, et j’ai décidé de bien le prendre, finalement. Quand on est élève, on a du mal à sortir le prof de son rôle. Maintenant que tu sais mon âge, tu vas peut-être arrêter de rougir quand tu t’adresses à moi ?

Eclat de rire mal - très mal- contenu dans mon dos. Et j’ai du rougir encore plus car Miss Petit m’a renvoyé à mon siège en prétextant qu’elle devait se dégourdir les jambes. C’était une situation gênante. Et c’est un euphémisme. Au fond j’avais juste l’impression d’être à poil sur Facebook. Je crois que je n’ai plus adressé la parole à personne pendant le reste du vol. Soit un peu plus de deux heures. Will n’a même pas essayé de me dérider, et le fait qu’il soit secoué d’un spasme chaque fois qu’il se penchait vers moi ne m’a pas aidé à me sentir mieux. Ce voyage scolaire allait être très, très long.
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyVen 18 Nov - 7:05

à part là :
Citation :
_ T’as vérifié que t’avais rien oublié ? m’a alors demandé Will, un
sourire radieux aux lèvres. Bien sûr. Will avait bonne mine, lui. (peut-être que c'est mieux une virgule après "bien sûr")

_ J’ai mon billet, mon passeport, ma carte de retrait internationale. L’essentiel… Et toi ?

_
Tas oublié de parler des capotes, mais sinon j’ai aussi tout ce qu’il
faut. T’as pu voir à quel rang était ta prof ? Je t’avais dit qu’on la
verrait en jean ! J’ai déjà envoyé un texto à Justine, c’est pas la
peine de le faire.
je ne vois rien qui me choque. le voyage en avion, c'est long, le rythme se ralentit, normal.
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Jafou

Jafou

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 89
Localisation : Aquitaine

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyVen 18 Nov - 18:14

Pour l'instant c'est tout bon ! Ça coule bien. Attention aux dialogues en langage trop parlé, quoi que...
Et puis la concordance des temps qui réclame ou un imparfait ou bien mieux le terrible et nécessaire imparfait du subjonctif :
Non qu’ils parlent fort, car >>> Qu'ils parlassent
Oui, je sais bien !
Un tenancier de bar-restaurant de chez moi qui a des lettres et de la culture a fondé une association " Le Bar du Subjonctif " en vue de la réhabilitation du passé simple et de l'imparfait du subjonctif. une dizaine d'écrivains dont deux académiciens y ont adhéré de suite et c'est une affaire qui marche. Sous le titre éponyme il a même publié un livre qui fait une jolie carrière Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://edautojafou.over-blog.com
julie

julie

Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 38

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptySam 19 Nov - 8:09

ah, cet imparfait du subjonctif... Je n'ai rien contre ce temps, mais il eut été incongru, selon moi, de le placer dans un discours d'ado.

J'hésite, je vous mets plutôt la suite ou un extrait choisi minutieusement au hasard? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jafou

Jafou

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 89
Localisation : Aquitaine

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptySam 19 Nov - 10:16

Je suis bien d'accord en ce qui concerne le langage ado ; j'ai de nombreux descendants ! c'est pourquoi j'avais ajouté : "oui, je sais bien" !
Pour ce qui me concerne, je préfère la suite plutôt qu'un extrait, mais ne suis pas seul, loin s'en faut. "C'est vous qui voyez !";;;
J'ai bonne mine, moi qui ai publié quatre extraits de roman à la rubrique romans contemporains.
Pour en revenir au subjonctif :
" Docteur, ma femme est clouée au lit, il faudrait que vous la vissiez !"
Ça a de la gueule, non ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://edautojafou.over-blog.com
Dean_Moriarty

Dean_Moriarty

Date d'inscription : 02/06/2011
Age : 33
Localisation : Lille

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptySam 19 Nov - 11:31

Bonjour Julie

C'est vrai que c'est fluide et agréable.

C'est bizarre comme je n'arrive pas à assimiler ton narrateur comme un garçon.(mais je ne me l'explique pas)


J'ai généralement du mal avec les longs passages de dialogues. Pas qu'ils soit plats, mais comme la dit Daniel, tes personnages sont assez visibles: le mec normal un peu maladroit sur les bords et pourtant bigrement futé..., la copine lesbienne..., le copain lourdingue...la prof sexy.
Je trouve que tes dialogues sont clairement formatés pour tous ces stéréotypes. Cela laisse peu de place pour réussir à les développer.

Ton humour et ta forme d'ironie sont de bonnes choses. Il faudrait peut être essayer de mettre tout le texte au diapason. Le ton n'est pas nécessairement assumé pleinement, et le registre un peu changeant. De ce fait je me perds un peu entre toi, femme de 30 ans et ton protagoniste; un lycéen de 17 ans.

Un peu comme si on voyait les ficelles d'un tour de magie, je ne rentre pas dans l'illusion.

Revenir en haut Aller en bas
julie

julie

Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 38

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptySam 19 Nov - 22:06

@dean moriarty : merci d'avoir lu et commenté, déjà. Pourrais-tu m'expliquer plus précisement ce que tu veux dire par
Citation :
Le ton n'est pas nécessairement assumé pleinement, et le registre un peu changeant.
je ne suis pas sûre de te suivre...
Sinon je comprends que ça puisse être déroutant d'écrire à la première personne pour un personnage de sexe opposé, j'ai hésité avant de le poster sous mon profil actuel, au lieu de le mettre en anonyme...
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyDim 20 Nov - 10:00

personnellement, ça ne me choque pas. l'intérêt de l'écrit c'est de pouvoir se faire passer pour qui on veut. mon ami jean- mortefond a même fait parler un chien à la première personne et je peux dire que ça sonnait étrangement bien. j'ai adoré.
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Daniel

Daniel

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 66
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyDim 20 Nov - 10:38

Le talent de l'écrivain c'est d'arriver à se glisser dans la peau de multiples personnages pour les faire vivre de manière crédible... Quand on lit, on rentre dans la vie de Sam, 17 ans et Julie s'efface ! Je ne vois pas gênant que l'auteur soit du sexe opposé ou plus âgée... à la première personne ou pas.
Un auteur est un menteur professionnel, un schizophrène à multiples personnalités... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
Dean_Moriarty

Dean_Moriarty

Date d'inscription : 02/06/2011
Age : 33
Localisation : Lille

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyDim 20 Nov - 11:26

Bien d'accord avec toi, mais pour ce texte, c'est juste que je n'arrive pas à y croire.

je ne suis pas opposé a ce que l'auteur et le narrateur soit complètement différent mais à la première personne, il faut pouvoir gérer ce "mensonge"tout le long du texte. Cela fonctionne si c'est cohérent. Et je perds quelques fois cette cohérence.
Mais ça n'est pas choquant, et ça ne brûle pas les yeux....Je n'ai rien dis de tel.

@Daniel: l'écrivain .... .schizophrène, on peut donc considérer qu' Emingway fut la victime d'un meurtre!!!
Revenir en haut Aller en bas
Papigeo

Papigeo

Date d'inscription : 02/06/2011
Age : 71
Localisation : Village de Basse-normandie

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyDim 20 Nov - 21:12

Un bon début, mais mériterait d’être retravaillé.

Attention aux répétitions et à l’abus de verbes neutres comme le verbe faire.

Le texte pourrait être allégé en remplaçant des phrases négatives par des phrases positives et en diminuant le nombre d’adverbes.



Quelques suggestions dans le texte :



Je ne suis pas quelqu’un d’extraordinaire, pas un //héro// [héros] . Je n’ai pas de //super// [supers] pouvoirs, je ne crois pas être vraiment populaire au lycée. Je ne suis pas un loser non plus, du moins pas que je sache. Je suis juste normal. Pas exactement banal, normal. Celui qu’on remarque parfois, sur un malentendu. Celui qui n’est pas un cancre [ , ] mais qui ne brille pas spécialement par ses traits d’esprit… Celui qui a des amis [ , ] mais pas de //petite-amie// [petites amies] . Celui qui //se demande// [suggestion : s’interroge sur (évite une répétition) ] ce qu’il fait là. Je suis environ 99% des adolescents. Je suis vous, peut-être en plus jeune. Alors quel est l’intérêt de cette histoire, vous demandez-vous, à juste titre. Soyez patient, j’y viens.

Je m’appelle Samuel. Banal, je sais, mais ça, je n’y peux rien, envoyez un mail à mes parents pour réclamation. J’ai 17 ans, je suis donc un petit con, si j’écoute mes profs et à peu près tous les adultes de mon entourage. Mais j’assume, //petit con//
[suggestion : je supprimerais (évite une répétition) ] , c’est moins déprimant que vieux tocard… Ne vous sentez visé que si vous êtes mon prof d’histoire. Je suis en terminale L au lycée, pas vraiment par choix, plutôt par dépit. Comme la moitié de ma classe, en fait. Mais ça me plaît, finalement, je me suis découvert un don pour les langues. Ou pour charmer ma prof d’anglais, j’hésite encore sur la //raison// [suggestion : cause ou explication (évite une répétition) ] de mes résultats .Quoiqu’il en soit, c’est la matière où je ne me fais pas l’effet d’être légèrement en décalage avec le reste du monde. C’est très certainement pour cette raison que j’ai accepté de participer à un voyage scolaire. Et aussi parce que ça me faisait louper 15 jours de cours…

Si j’avais su, y serais-je allé quand même ? //Certainement oui//
[suggestion : Oui ! Sans aucun doute (évite une répétition et l’emploi d’un adverbe) ] … Je ne dois donc pas être si normal que ça



//_ // [ — (tiret de dialogue est un tiret cadratin] Il nous reste dix minutes, j’aimerai avoir l’attention de ceux qui partent. Les autres, vous pouvez sortir.

Et voilà, pour une fois qu’on était lâchés en avance, il fallait que je //reste//
[suggestion : demeure en classe (évite une répétition) ] en cours. Grr. C’était pour la bonne cause- la mienne- mais quand même… Le cours d’anglais était passé vite, comme d’habitude. Vu le bazar que c’était, j’avais eu le temps d’écouter quelques chansons de rock indépendant sur mon MP3, et d’envoyer deux ou trois textos à des potes. J’aime bien l’anglais, c’est sûr, mais ça ne veut pas dire que je suis attentif en cours…

J’ai donc rangé mes écouteurs et observé Miss Petit, notre inestimable English teacher. La discipline, //c’était//
[Ce n’était] pas son truc. //Il faut dire que quand on // [suggestion : j’admets que lorsque l’on (évite une expression lourde, d’une répétition et de l’emploi du verbe faire) ] est à peine plus âgée que ses élèves, ça ne doit pas vraiment être évident. Miss Petit devait avoir 25 ans à tout casser. Ou alors elle paraissait plus jeune que son âge. Elle s’habillait classe, toujours en pantalon à pince ou jupe droite, avec des chemisiers sévères qui faisaient fantasmer tous les //gars de la classe// [suggestion : les élèves (évite une répétition) ], moi compris. Miss Petit était canon, bonne, de la bombe quoi. Genre Scarlett Johansson, mais en brune, et en prof. Ouais je sais, ça a l’air exagéré. Mais en fait non. Bref. Elle a patiemment attendu que le troupeau sorte de la salle et on s’est retrouvés à 8 autour d’elle. Dont six //filles// [répétition] . Avec Matthias, j’étais le seul garçon de ma classe à faire ce « school trip » dont tout le lycée parlait. On était 26 à partir, //toutes classes confondues.// [suggestion : sur l’ensemble du lycée (évite une répétition) ] Dont 20 //filles// [répétition] . Je ne portais pas particulièrement Matthias dans mon cœur, mais mon meilleur pote Will venait aussi, ce qui était pour beaucoup dans ma décision de partir…

_ Alors, je vous ai demandé d’attendre parce que j’ai enfin reçu des réponses des familles d’accueil. Vous allez savoir chez qui vous passerez les 15 jours, nous annonça //Miss//
[miss] Petit, tout sourire.

_C’est pas trop tôt, marmonna Cecilia, l’intello stressée et stressante de la classe. On part dans une semaine, il serait temps de prendre contact, on a quand même plein de choses à organiser, et…

Je ne l’écoutais déjà plus. Une phrase, c’était le maximum d’attention qu’elle pouvait espérer de ma part. Sans commentaire, j’ai pris le dossier que me tendait //Miss//
[miss] Petit et suis allé m’asseoir dans un coin pour le feuilleter tranquillement. J’avais donc hérité de la famille Williams. Ils m’avaient choisi pour être exact. On avait envoyé des mails à l’école qui nous recevait près d’un mois plus tôt, en expliquant qui on était, nos passions, nos intérêts et nos préférences. Après avoir //envoyé// [suggestion : adressé (évite une répétition) ] le mien, je m’étais dit que je serais sûrement //choisi// [suggestion : pris (évite une répétition) ] en dernier, car contrairement à Cecilia et compagnie, je m’étais contenté de l’essentiel. Genre trois lignes. Au moins je l’avais écrit, ce mail…

Les Williams, donc, avaient joint au dossier me concernant quelques photos de leur famille et leur maison. Typiquement américains. Normal, vu qu’on partait à Boston. « Non mais c’est une blague » me suis-je dit en lisant //la description de leur famille//
[suggestion : leur courrier (évite une répétition) ]. Le père s’appelait Bob et //la mère// [suggestion : sa femme (évite une répétition) ] Darla. Ils avaient trois enfants et leur maison avait l’air d’un château à côté du F3 HLM que j’habitais avec ma mère et ma sœur. Leur fils, Paul, avait le même âge que moi. J’ai souri en jetant un coup d’œil à la photo de famille. //Ca// [Ça] faisait vraiment cliché. J’avais l’impression de me retrouver dans une série pour ados qui passe en boucle sur le câble. Le stéréotype devenu réalité : le père bedonnant et chauve, la mère manucurée avec un tablier, l’aînée avait l’air de sortir de l’église, Paul d’un stade de foot américain, et la plus jeune de chez le dentiste avec son appareil. Boring. J’ai simplement refermé le dossier. J’aurai le temps de me moquer plus tard, sur place. Les autres étaient tout excités et s’échangeaient leurs impressions. Miss Petit s’est approchée de moi avec un des ses sourires à me faire louper un battement de cœur. Elle //faisait toujours ça // [suggestion : agissait toujours ainsi (évite un verbe neutre) ] . Elle avait un air particulier quand elle s’adressait à moi //. // [je mettrais un point virgule] Je ne suis pas quelqu’un de très sûr de lui, ou de très vantard//. // [je mettrais un point virgule] Ce n’est pas moi qui l’ai remarqué//. // [je mettrais une virgule] C’est Justine, ma meilleure amie, on est dans la même classe. Elle a //remarqué// [suggestion : repéré (évite une répétition) ] assez vite que Miss petit se comportait différemment avec moi. Je ne suis toujours pas convaincu, mais le résultat est le même.

_// Il y a un//
[suggestion : C’est quoi le] problème Samuel? m’a-t-elle demandé en s’asseyant sur le coin de ma table. Tu n’as pas l’air enthousiaste, comme les autres. Je devrais être habituée [ , ] mais …

_ Non tout va bien, j’aurai le temps d’apprendre à connaître cette famille, je ne vois pas pourquoi j’en parlerais pendant des heures pour l’instant... Je suis juste pressé d’y être, c’est tout.

_ Plus qu’une petite semaine, ça va passer vite. En attendant, dit-elle en se retournant vers les autres, je vous conseille de leur répondre rapidement, et de réfléchir au cadeau que vous souhaitez leur //faire//
[suggestion : offrir ou apporter (évite un verbe neutre) ]. Bonne journée, on se voit //Lundi // [lundi].

_ Ma présence en elle-même est un cadeau, // à //
[ a ] soufflé Matthias en //sortant de la salle // [suggestion : quittant (évite deux répétitions)] , faisant pouffer au passage les filles, qui semblaient le trouver hilarant.

Tu parles, ce genre de blague est tellement facile que même ma petite sœur de 8 ans pourrait la faire.

_ Quoi de neuf avec ton voyage ? m’a demandé Justine en sortant de la salle de cours. Elle serait bien venue
[ , ] mais s’y était prise trop tard, il n’y avait plus de place quand elle avait réussi à rassembler la somme.

_ On sait dans quelle famille on va, rien d’extra…

_ Tu rigoles // ? //
[ ! ] C’est le dossier //là// [suggestion : je supprimerais] ? Fais-voir, c’est du lourd ? Sans autre forme de procès, elle me l’a arraché des mains alors qu’on arrivait dans la cour pour la pause (il paraît que ça //fait // [suggestion : semble (évite la répétition d’un verbe neutre)] ringard de dire récré). Oh la vache ! Emmène-moi dans tes valises, pitié !!! Elle est trop sexy celle-ci !

_ Laquelle ? Celle qui a l’air de sortir du couvent ? N’importe quoi, elle a juste l’air // ennuyeux //
[ennuyeuse] à mourir… Justine était lesbienne, et semblait craquer pour la grande sœur insipide.

_ Je te l’ai déjà dit, Sam, t’y connais rien, c’est pour ça que tu sors avec personne. Je t’assure qu’elle a vraiment du potentiel…

_ Tu ne vas pas me faire le coup de la beauté intérieure ?

_ Tu me connais pas ou quoi ? M’en fous, moi, de la beauté intérieure. Je sais juste reconnaître les fausses sages… Si t’as l’occasion, essaie de voir ce que ça peut donner avec elle, je suis //sûre//
[sûr] que tu seras pas déçu, m’a-t-elle conseillé avant de me faire un clin d’œil.

_ Comme si j’y allais pour trouver des filles, ai-je marmonné, l’air moyennement convaincu par mes arguments. Y’en a ici, //que je sache//
[suggestion : il me semble (évite une répétition) ], j’ai pas besoin //d’aller// [suggestion : de me rendre (évite une répétition) ] sur un autre continent pour ça !

_ C’est pas de les trouver, ton problème, tu le sais bien... C’est de les garder, genre plus d’une semaine. On est jeunes, mais bon, tu te sens pas seul à force ?

_ Quoi c’est l’heure de ma psychothérapie et personne m’a prévenu ? J’ai pas mon chéquier docteur, je repasserai demain… lui ai-je envoyé pour lui faire comprendre que le sujet était clos.

_ //Allez//
[je supprimerais] te vexe pas, je suis sûre que tu vas faire des rencontres intéressantes, et quand tu reviendras tu me //diras quoi// [suggestion : me raconteras (évite une répétition) ], hein, comme d’habitude ?

_ … J’avais décidé de boycotter mon droit de réponse.

_ Tu me diras « Oui Justine, en fait t’avais raison ». C’est toujours comme ça que ça se passe, //fais-pas//
[fais pas] ton fier avec moi…

Elle m’a pris par la taille et ébouriffé les cheveux, un geste vieux comme le monde. Vieux comme notre amitié, plutôt, mais pour moi c’est pareil. Justine est ma voisine, ma sœur, ma confidente, mon grand frère et parfois même mon testeur amoureux attitré. On se connaît depuis la 6e. En 4e, on a échangé notre premier baiser ensemble, et sommes arrivés chacun à une conclusion. Pour moi c’était nul, j’avais l’impression d’embrasser ma mère (non pas que j’ai essayé, mais vous voyez l’idée). Pour elle ça a été une révélation, elle embrasserait des filles dorénavant. Je me suis pendant longtemps remis en question, en me disant que j’étais tellement //nul//
[suggestion : mauvais (évite une répétition) ] que j’avais rendu ma copine gay…

Le reste de la journée est passé rapidement. J’ai mangé avec Justine et Will le midi, comme d’habitude. Will avait eu son dossier de famille d’accueil, lui aussi, et n’avait pas l’air ravi. Il s’était imaginé qu’il séjournerait chez Miss Teen USA, et sa correspondante s’avérait plutôt ressembler à Miss Thon USA… Après avoir vaguement essayé de lui remonter le moral en lui disant que sa famille était sûrement sympa, j’ai laissé tomber. Will ne plaisantait jamais sur ce genre de choses. //Il faut dire//
[suggestion : Je dois reconnaître (évite le verbe faire) ] que quand on a la « beau gosse » attitude, comme lui, on s’attend à ce que tout le monde en //fasse// [suggestion : agisse (évite une répétition) ] de même. Sauf moi, bien sûr, je suis dispensé, c’est Justine qui s’y colle. En fait ils sont pareils tous les deux. Ils sont beaux, sûrs d’eux, et aiment les filles, qui le leur rendent bien… Pas étonnant que je n’ai pas de petite amie, ils m’ont déjà piqué tout ce qu’il y avait de disponible.

_C’est pas grave //, //
[supprimer (pas de virgule entre le sujet et le verbe)] a fini par dire Will au dessert. Il y a toujours la tienne, a-t-il ajouté avec un sourire entendu.

_ Oui c’est vrai que l’appareil, c’est trop mignon, ça te rappellera tes années collège… J’ai évité de peu le quartier de clémentine qu’il m’envoyait au visage. Il m’avait avoué une fois qu’il avait porté un appareil dentaire en 4e, et c’était un sujet sensible. J’aurai bien voulu le //connaître//
[suggestion : rencontrer (évite une répétition) ] à cette époque, l’âge ingrat… On ne se connaissait que depuis deux ans, finalement. Et si on parlait d’autre chose ? Ai-je piteusement tenté pour faire dévier la conversation.

_ Genre, de ta prof d’anglais ?a chuchoté Will. Tu crois qu’on va enfin la voir en jean ? Ou mieux…

_ En slim ! ont-ils lancé en même temps. Ils me faisaient peur, parfois. Ils pouvaient être exaspérants, aussi.

_ Allez ciao vous me soulez… Fut ma tirade de sortie. Très classe. Mais je ne suis qu’un petit con, souvenez-vous.

Mon répit n’a duré que vingt //petites//
[suggestion : je supprimerais] minutes, car j’avais cours tout l’après-midi avec Justine. Mais le message était passé, elle m’a laissé tranquille.

Une fois débarrassé de toute interférence sociale, j’ai enfin pu réfléchir à ce voyage. J’avais très envie de partir, quand j’arrêtais d’être cynique et blasé. J’étais pressé de mesurer mon anglais dans la vraie vie, car ce qu’on apprenait en cours ne nous servirait qu’en cours, non ? Pressé de prendre l’avion aussi. Ce vol //long courrier//
[long-courrier] serait mon baptême de l’air. Une idée en entraînant une autre, j’ai finalement pensé à mon père, qui avait payé la somme sans poser de questions. Quelque part, une toute petite partie de moi lui //en voulait// [suggestion : lui reprochait (évite une répétition) ] de n’avoir pas fait d’histoire, car ça signifiait qu’il pouvait //faire// [suggestion : accomplir (évite une répétition) ] de bonnes actions. Étonnant. Dérangeant. Mon père avait quitté ma mère à la naissance de ma petite sœur, pour des raisons encore floues. Ma mère m’a raconté qu’elle ne lui en voulait pas, mais je la soupçonnais de //vouloir// [suggestion : désirer (évite une répétition) ] atténuer son propre ressentiment. En tout cas, je lui devais mon voyage. Il faudrait que je pense à lui rapporter un souvenir…
Revenir en haut Aller en bas
Jafou

Jafou

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 89
Localisation : Aquitaine

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyDim 20 Nov - 22:13

Grace à Papigeo, j'ai la confirmation que dans son idée et sa construction, ce texte est bon et mérite qu'on s'y attarde. Il y a ce petit quelque chose qui accroche. Sinon, au lieu de lire un début d'histoire j'aurais fait comme Lui du décorticage de texte et probablement relevé les mêmes fautes et erreurs de construction, redites, maladresses ,etc.
De toute façon il s'agit certainement d'un premier jet, une version bêta ! Les observations de Papigeo sont excellentes ; respecte les les et surtout tiens en compte pour la suite . Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://edautojafou.over-blog.com
julie

julie

Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 38

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyMar 22 Nov - 18:43

merci papigeo pour ce commentaire détaillé! je sais bien qu'il me reste du travail et c'est ce qui m'enchante le moins...j'ai du mal à m'auto-corriger

la suite au prochain épisode Wink
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyMar 22 Nov - 21:37

tu as recours à antidote ou autre?
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
julie

julie

Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 38

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyMer 23 Nov - 9:21

non extialis, je ne connaissais même pas ! je suis allée vérifier...ce type de logiciel est forcément payant?
Revenir en haut Aller en bas
Fullcrazy

Fullcrazy

Date d'inscription : 21/11/2011

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyMer 23 Nov - 9:45

Bien que je n'ai pas le niveau pour juger vraiment d'un texte. J'ai vraiment bien accroché au tien, c'est fluide, accrocheur, on a envie de connaître la suite. Et je lirais probablement la suite quand tu l'a posteras.
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyMer 23 Nov - 9:59

Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
julie

julie

Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 38

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyJeu 24 Nov - 19:24

merci fullcrazy!
extialis, j'ai trouvé ywriter de gratuit, mais je n'ai pas encore compris comment ça marche lol!
Revenir en haut Aller en bas
Papigeo

Papigeo

Date d'inscription : 02/06/2011
Age : 71
Localisation : Village de Basse-normandie

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyJeu 24 Nov - 20:42

extialis a écrit:
tu as recours à antidote ou autre?

Je n'utilise aucun logiciel, juste le Bescherel, un dictionnaire d'orthographe et de grammaire (Jouette), un dictionnaire de synonymes et analogique et évidemment le dictionnaire Robert.
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyJeu 24 Nov - 21:25

ça c'est du courage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Jafou

Jafou

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 89
Localisation : Aquitaine

School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip EmptyJeu 24 Nov - 22:21

Même chose pour moi. mes traitements de texte, "Page" ou "open office" comportent bien sûr un correcteur basique et parfois fantaisiste ; mais autrement, le Robert, le Littré, le bon vieux Bled et même les "Petitmangin" d'une très lointaine sixième ! tu as vu les prix d'antidote ou pro lexis School Trip 1733620072
Revenir en haut Aller en bas
http://edautojafou.over-blog.com
Contenu sponsorisé




School Trip Empty
MessageSujet: Re: School Trip   School Trip Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
School Trip
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [JEU] TOWERS OF GLENNOI SCHOOL EDITION : Tour chinoise [Gratuit]
» High School of The Dead
» Abingdon Boys school
» High School Of the Dead
» Cherche lot de Langelot, Benett, Malory school, Alice...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Romans contemporains-
Sauter vers: