Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Demi-Tour



Date d'inscription : 13/09/2011
Age : 43

19092011
MessageMon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"

Bonjour à tous,

Eh bien voilà, un membre de plus à voir son livre publié.
Bon, pour l'instant le travail de publication est en cours, il va donc falloir patienter quelques semaines encore (enfin bon, si le coeur vous en dit, l'ouvrage est en précommande chez Kiro, ne vous gênez pas! ).

Bon, voici le lien: Arsouille Mental(e)
Et voici la couverture:





Il s'agit donc d'un recueil de nouvelles; le terme "nouvelles" en soi est peu approprié, car vu leur longueur, "novellas" conviendrait mieux mais, comme je pensais au départ qu'il s'agirait de textes plus courts, j'ai préféré garder cette appellation.
Cet ouvrage est donc un recueil de trois nouvelles qui ont pour point commun la moto.
J'ai été motard jusqu'au début de cette année, puis j'ai dû me résoudre à me séparer de ma belle pour des raisons de santé; je ne sais d'ailleurs pas à ce jour si je pourrais un jour en refaire. Ces nouvelles me tiennent donc particulièrement à coeur. Elles s'adressent au plus grand nombre. Nul besoin d'être initié au monde de la moto ou au vocabulaire motard pour les comprendre, comme vous pourrez vous en rendre compte en lisant les extraits un peu plus bas (mis en spoiler pour ne pas prendre trop de place).

La première s'intitule "Maurice", prénom qui est celui du personnage principal.
C'est un déchet, une épave. Le texte est très sombre et lorgne du côté du polar noir (dixit Kiro).


Extrait: (il s'agit ici du "vrai" début du texte)

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Il traverse le salon en direction de la cour. En passant devant le guéridon du téléphone, il s'arrête pour regarder un petit cadre photo. Lucie sourit en gros plan. Elle tient contre elle Damien, leur enfant qui brandit fièrement les dix bougies de son anniversaire. Maurice caresse le cadre, puis il le bascule délicatement pour cacher la photo. Sa gorge s'est nouée. Il chasse son émotion en reniflant.
Dans la cour, seul un des deux pots crachote encore un peu de fumée blanche en rythme avec le bruit du moteur. Maurice s'installe aux commandes. Les suspensions s'affaissent légèrement. Au crissement des mousses du casque contre sa barbe naissante, il constate qu'elles se sont desséchées avec le temps. Elles s'émiettent par petites plaques qui se collent à la sueur de son cou. Ce n'est pas grave. Ce casque n'est pas là pour le protéger. Son blouson non plus d'ailleurs. Les stigmates de chute qu'ils portent l'un et l'autre ne laissent planer aucun doute là-dessus. Si Maurice les a enfilés ce soir, ce n'est ni pour les coordonner avec le côté rétro de la moto ni parce qu'il n'en a pas d'autres.
Non, s'il a fait ce choix, c'est pour ne pas oublier et trouver la force en lui quand le moment sera venu.

La boîte de vitesse claque quand il passe la première. Tout en gardant les pieds au sol, il remonte la longue allée gravillonnée en jouant avec l'embrayage. Le portail est grand ouvert. Cela fait longtemps qu'il ne le ferme plus. Qui viendrait cambrioler le taudis dans lequel il vit? Même les gamins ont arrêté depuis belle lurette de jeter des cailloux en pleine nuit sur les plaques de tôle ondulée qui servent de toit au garage.
Alors que ses yeux regardent à gauche et à droite pour être sûr que personne n'arrive même au loin, ils tombent sur la masse sombre et imposante du clocher qui se dresse dans le ciel nocturne au bout de la rue. Un projecteur pointé droit vers le ciel en éclaire l'horloge du côté de la place du village. Maurice a un sourire amer. Ce qu'il va commettre est sans aucun doute le pêcher ultime mais ce n'est
pas grave. Cela fait longtemps que lui et Dieu ne se parlent plus. Maurice n'a rien à lui dire, et de toute façon, Dieu ne lui a jamais répondu. C'est aussi bien comme ça.
Tandis qu'il se cale le plus confortablement possible sur la selle, il sent la crosse du petit automatique contre ses lombaires.
« Allez, en avant » murmure-t-il à sa propre intention sans aucune conviction.

Les deux autres textes du recueil ont des thèmes bien différent.
Le premier se passe à la fin de ce siècle dans une France hyper-sécurisée, parfois jusqu'à l'absurde, dont la vie des citoyens est régie par la Loi de protection de la Vie dont le fondement même, gravé au fronton de chaque salle de cours d'éducation civique, tient en une phrase: "Quand la raison défaille, des mesures doivent être prises pour la suppléer".
Le résumé: Quentin, étudiant en commerce international, ne se pose jamais aucune question sur sa vie car pour lui, tout est déjà tracé: ses études, son futur travail (directeur dans une succursale de l'entreprise de son père), sa vie amoureuse (qu'il refuse de débuter pour se concentrer exclusivement sur sa réussite), et même son quotidien, qui est régi par le Major d'Home, le programme informatique de son appartement qui répond à ses moindres besoins.
Lors d'une visite dans un musée, il passe devant quatre étranges machines, des "motocyclettes". Désormais interdites depuis plusieurs décennies car jugées trop dangereuses, ces "aberrations mécaniques" le fascinent tout de suite, car il se demande ce qui a bien pu pousser un jour des êtres humains à vouloir monter là-dessus malgré les risques encourus. Bien involontairement, il va faire la connaissance de Valentin Ross, un vieil homme, ancien passionné de moto, en phase terminale de cancer, dont le rêve est, comme vous le devinez, de remonter sur un des ces machines pour partir faire une ultime virée. Quentin va alors se mettre à cogiter sur son existence, sur cette Loi de Protection de la Vie, et de doutes en doutes, il va finir par aider Valentin à réaliser son souhait. Il ne se doute pas, bien évidemment, qu'il va alors mettre les doigts dans un terrible engrenage.

Extrait:(petite précision:les réserves de pétrole sont épuisées, et les derniers litres d'essence au monde s'échangent à des prix astronomiques)
Spoiler:
 


Le second texte lorgne du côté du polar. Il se compose de deux textes.
L'un est écrit à la troisième personne du singulier, en italique et quelques phrases sont distillées au début de chaque partie. On voit tout à travers les yeux du personnage, dont on ignore tout. Les pompiers s'affairent autour de son corps meurtri, entre deux voitures, et viennent de lui ôter son casque de moto.
L'autre texte, le principal, est raconté à la première personne par le narrateur donc. Depuis la tentative de bike-jacking dont il a été victime, et après la mort de son agresseur, il se rend compte qu'il éprouve du plaisir à tuer. Parallèlement à cela, il raconte son idylle avec Mathilde, sa concubine qui a changé sa vie. On le suit donc dans ses états d'âme et ses meurtres (qu'il commet au hasard sans aucune raison apparente), et sa vie sentimentale. Il erre, au guidon de sa moto, à la recherche de proies qu'il tue à chaque fois avec avidité à coups de U (antivol). C'est un texte tour à tour violent, parfois très dur, et à la limite du fleur bleu, pour mieux souligner la folie du personnage (enfin, c'est ce que j'ai essayé de faire ressortir Embarassed ).

Extrait:(le narrateur vient de s'arrêter en plein forêt, sur une route à flanc de montagne, pour discuter avec un autre motard arrêté là suite à un souci; ce dernier décide alors de reprendre la route mais le narrateur vient de décider de le tuer. )

Spoiler:
 


**********


Voilà pour ce qui est de la présentation de mon ouvrage. Bon, d'accord, j'ai fait un peu long mais au moins le principal est dit.



Dernière édition par Demi-Tour le Mar 4 Oct - 18:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Annexe 3 Le recueil de Nouvelles Fantastiques 2009
» Disneyland: recueil de nouvelles chez Flammarion
» Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
» Un tricot de maux - recueil de nouvelles
» [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)" :: Commentaires

avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Lun 19 Sep - 17:01 par Margaux1999
je comprend pas pourquoi c'est marquer



Spoiler
Citation :
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Lun 19 Sep - 17:11 par Demi-Tour
Margaux1999 a écrit:
je comprend pas pourquoi c'est marquer



Spoiler

Le "spoiler" te permet d'intégrer une partie qui n'est visible que si le lecteur veut la voir, et donc de gagner de la place. Il te suffit de cliquer dessus pour l'ouvrir.
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Lun 19 Sep - 17:46 par extialis
envoie moi le lien via mp demi-tour. ou bien juste le titre de ce recueil ou bien le lien tout écrit avec tu vois quoi? www shclass shclass deux points (titre) arobase....
comme ça quoi et je retrouverai Laughing
j'irai lire demain (là crise d'autorité sur enfants oblige, c'est l'heure)
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Lun 19 Sep - 18:22 par Demi-Tour
extialis a écrit:
envoie moi le lien via mp demi-tour. ou bien juste le titre de ce recueil ou bien le lien tout écrit avec tu vois quoi? www shclass shclass deux points (titre) arobase....
comme ça quoi et je retrouverai Laughing
j'irai lire demain (là crise d'autorité sur enfants oblige, c'est l'heure)

J'ai rien compris What a Face
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Lun 19 Sep - 19:33 par extialis
je veux dire : si tu ne peux poster de lien, tu me l'envoie comme je te l'ai dit ci dessus et je fais le "calcul", (je trouve le lien comme ça, le recompose et le poste ici. capishe? Laughing
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Lun 19 Sep - 20:10 par Demi-Tour
Oki!!!
Mais je crois que dès demain, je vais pourvoir...
Je vais donc essayer, comme ça je saurai si oui ou on je peux poster des liens (bon, c'est pas que je vais en poser tous les jours non plus bounce).
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 20 Sep - 18:12 par Demi-Tour
Lien rajouté à la présentation de l'ouvrage (1er message donc)
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 20 Sep - 20:02 par extialis
cool Very Happy
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 4 Oct - 18:43 par Demi-Tour
Oups, quelle quiche, je viens de m'apercevoir que la présentation de mon recueil ,était incomplète, puisque je ne parlais que du premier texte lol!
Du coup, je viens de rectifier le tir... Donc re-bonne lecture à vous!
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 4 Oct - 20:10 par extialis
sur le troisième spoiler, deux coquilles, mais dans l'ensemble... trop bien, trop dur tes textes... mes aïeux! où vas tu chercher tout ça? (rudement bien écrit, bravo en tout cas)
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 4 Oct - 20:16 par Demi-Tour
Exta --> ce sont les versions brutes de fonderie, si je puis dire . Faut bien que je laisse un peu de travail à ma DO Razz

Sinon, pour le dernier spoiler, c'est le meurtre le plus doux! rabbit
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 4 Oct - 20:19 par extialis
crénom! ça promet. t'es le fils de thilliez ou quoi? affraid
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 4 Oct - 20:27 par Demi-Tour
Des amis, qui ont été les premiers lecteurs de ces textes (et qui m'ont donc conseillé de les envoyer à des éditeurs) ont été vraiment troublés par celui-ci, car ils ne comprenaient pas comment je pouvais avoir de telles idées, surtout qu'elles ne correspondent pas à ma personnalité.
Je n'ai pas su quoi leur répondre, d'autant plus que ce texte, je l'ai écrit parce que j'avais une phrase qui me trottait dans la tête depuis quelques temps, et que je ne savais pas du tout où cela pouvait me mener. A l'instinct, donc...

La phrase, c'était: "Mon premier homme, je l'ai tué cela fait... pfff, huit mois."
Et voilà. J'en ai pondu plus de 70 pages! tongue
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 4 Oct - 21:27 par extialis
hé bé! mais (question) entre le premier jet et la présentation (à tes potes ou autres, peu importe) de ton texte, combien de temps les laisses tu mariner et se laisser corriger par ta pomme? (question peut-être stupide, mais ça m'intrigue, excuse moi si je suis indiscrète, t'es pas obligé de répondre, bien sûr Laughing )
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mar 4 Oct - 21:49 par Demi-Tour
Pour être honnête, je ne me rappelle plus.
Quand l'inspiration vient, il faut que j'écrive, vite, tout de suite.
La deuxième nouvelle, celle d'anticipation, je l'ai écrite pour ainsi dire en deux nuits et trois jours. J'ai eu l'idée en me levant un beau matin, et je me suis posé devant mon pc en rentrant du travail.
Les textes, tels que je les ai envoyés, et donc tels qu'ils sont en extrait, sont très peu différents de la version "brute de fonderie".

En général, j'écris, et parfois cela est long car au fur et à mesure que l'écriture avance, je sens ce qui cloche à mes yeux et, pour ainsi dire, je fais des corrections tout de suite.
Après avoir posé le point final, je fais une première relecture, pendant laquelle je remarque le plus souvent les fautes assez grossières: orthographe,grammaire, mais surtout les répétitions, les tournures maladroites, les parties "pas terribles" ou qui manque de clarté.
Et puis, une fois cette première correction achevée, je n'essaie de ne plus penser au texte. Je ne le reprends que quand l'envie, justement, me reprend, ou quand j'y pense. A ce moment-là, j'en profite pour "élaguer" car je me rends compte de toutes les lourdeurs et des détails inutiles.
Et puis je fais cela plusieurs fois, mais ne me demande pas en combien de temps. Sache juste qu'en général, tout est plié en une quinzaine de jours (mais pour le texte Amertume, présent sur le forum, comme pour la nouvelle "Maurice", cela n'a même pas pris une semaine, et Maurice est pour ainsi dire la version "originale" à quelques mots près).

Je ne réécris jamais un texte; les retouches que je fais ne concernent que des tournures (qui concernent parfois deux ou trois phrases, il est vrai), des fautes, etc, et quand je parle de laisser mûrir mes textes, c'est une expression que j'emploie pour dire que, des fois, lors d'une nouvelle lecture, je trouve que tel ou tel mot irait mieux à la place de celui employé.

En spoiler, voici la version brute de fonderie de Amertume, après ma fameuse première relecture; la version finale se trouve sur le forum, je te laisse chercher les différences, tu verras qu'elles ne sont pas légion...

Spoiler:
 
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mer 5 Oct - 7:28 par extialis
ah oui, tu as retiré les répétitions du début (deux minutes) et changé quelques trucs. t'as bien fait Smile
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Mer 5 Oct - 12:16 par Margaux1999
J'ai bien aimé avec les quelques modification.


Bonne après-midi
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Jeu 24 Nov - 20:10 par Demi-Tour
Allez, vu que ça avance, voici le communiqué de presse que m'a fait Kiro (je suis en contact avec trois magazines moto, ceci expliquant cela):

avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Jeu 24 Nov - 20:30 par extialis
félicitations et longue vie à ce recueil (si j'avais des sous... c'est pas que je sois motard, ma mobylette estampillée "la poste" 49.9 m'emmène assez loin où je dois aller bosser par tous les temps, mais ton 4ème est alléchant)
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Jeu 22 Déc - 21:45 par Demi-Tour
Bon, quelques nouvelles (c'est le cas de le dire!).

Je suis assez peu présent sur le forum car bien occupé ailleurs, et entre autre à la promotion de mon livre.
J'ai offert un exemplaire de mon recueil à la bibliothèque de mon village. Bien m'en a pris car l'année prochaine, en 2012 donc, cette structure va fêter ses 20 ans, et pour cela, va organiser de nombreuses manifestations, dont des rencontres entre les auteurs locaux et les lecteurs pour des séances de dédicaces, de lecture de textes, etc, ainsi qu'un (petit) salon du livre. Je devrais être l'invité d'honneur vu que, comme me l'a dit la responsable, plus local que moi, il n'y a pas (j'habite bien à 150m de la bibliothèque!).

Ensuite, une librairie spécialisée "motos & motards" m'a référencé il y a une dizaine de jours (cliquez ici pour le site, et là pour voir le catalogue), et après démarchage de ma part, je viens d'être accepté par la librairie de mon village en dépôt-vente, ainsi que dans une Maison de la Presse dans la ville voisine. Bon, ce ne sont pas encore les grandes enseignes, mais c'est déjà ça! bounce

Qui plus est, suite à l'envoi d'un "service-presse", un des trois grands magazines motos nationaux (clic ici) va faire un article sur mon recueil dans son édition de janvier.
La cerise sur le gâteau? Lundi, j'ai eu la visite d'une correspondante locale d'un très grand quotidien régional, Le Progrès (de Lyon) pour la parution d'un article sur ce recueil. L'article a été finalisé ce matin et envoyé au journal, il doit paraître d'ici à quelques jours selon la place disponible car il avoisine le 1/3 de page. cheers

Pour ceux qui se posent la question: j'ai préféré démarcher moi-même les deux distributeurs de presse pour faire jouer à fond la fibre "locale", et j'ai été très bien accueilli.
Pour ce qui est de la journaliste, je ne la connais pas personnellement mais, du temps où j'étais sapeur-pompier volontaire, nous nous sommes parfois croisés sur des interventions. Je me suis souvenu de son nom, donc j'ai tenté ma chance, et voilà.
Bon, rien n'est gagné, le chemin est encore long, très long, mais là, franchement, je suis content!
avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Ven 23 Déc - 11:05 par extialis
ah ben t'as raison, ça démarre sur les chapeaux de roues si je puis m'exprimer ainsi. bonne continuation, donc (vais voir les liens maintenant Laughing )
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Sam 24 Déc - 13:05 par Demi-Tour
Bon, en attendant un lien valide (car le journal verrouille certaines parties des articles pour les abonnés), voici une copie d'écran que m'a envoyée la journaliste. Il s'agit de l'article qui est paru ce matin même dans le progrès (de Lyon), et qui avoisine les 3/4 e pages, rien que ça (j'y croyais pas en ouvrant le journal!) bounce

avatar
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Sam 24 Déc - 13:19 par extialis
super cet article. c'est bien tu vas ramener du fric à kiro Laughing allez, 25 000 exemplaires et t'explose la planete. que le succès t'accompagne cheers
Re: Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"
Message le Sam 24 Déc - 13:21 par Demi-Tour
Extia --> Merci tongue
 

Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Espace auteurs édités-
Sauter vers: