Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
» Une petite absence qui devient longue^^
Lun 8 Mai - 21:52 par extialis

» Bonsoir à tous et à toutes
Dim 2 Avr - 16:13 par extialis

» Nouveau du soir bonsoir
Dim 2 Avr - 14:33 par Malicie

» Pirate's Soul [En court]
Mer 29 Mar - 20:13 par extialis

» Parution : Hénin m'a tué sur amazon.f
Ven 17 Mar - 11:06 par extialis

» Le grand arbre
Sam 11 Mar - 21:16 par Jafou

» Baptiste
Mer 8 Mar - 21:56 par extialis

» Bonjour bonsoir ~
Mer 8 Mar - 21:07 par Sorenran

» Faisons connaissance ;)
Ven 24 Fév - 19:53 par extialis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 nouvelle inventée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margaux1999

avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 17
Localisation : Poudlard.

MessageSujet: nouvelle inventée   Mer 17 Aoû - 9:12

[color=black]Elle portait une robe de mousseline rose qui lui colle au corps. Elle a des cheveux bruns qui ondulent sous sous le vent et ce soir là elle avait dans ses cheveux trois lacets de perles de nacres véritables. Ses boucles brunes lui tombaient sur les fines bretelles de sa robe et descendaient jusqu'aux reins. Sa robe avait été achetée par la gouvernante spécialement pour cette fête. Elle tombait bien au delà des pieds chaussés d'escarpins de cuir rose assortis à la robe. Elle était réveuse ce soir là. Elle ne disait rien, se laissait faire, habiller, coiffer... Ses dames de compagnie la regardait en riant sachant très bien ce à quoi révait la jeune fille. Où plutôt à qui![/color]
[color=black]Il s'habillait. Ce soir il porterait un ensemble trois pièces noir à queue de pie, dessiné par un grand couturier. Ses amis qui sont venus spécialement pour l'accompagner à la soirée, le regardaient en rigolant et se moquaient de lui. "Eh, gars, tu vas la voir, pas vrai?" Il ne répondit pas. Pourquoi le ferait-il? Ils connaissaient déjà la réponse. Il révait d'elle depuis le premier jour où il l'avait vue.Ils ne s'étaient même pas parlés. Juste regardés, et encore! Un regard parmis les millions accordés le soir de l'anniversaire d'un de leurs amis. Ils ne se connaissaient pas avant et ne se connaissaient pas plus maintenant. Ils se sont juste éfleurés du regard, mais depuis ce jour il n'avait pas oublié son visage. Et ce soir il allait lui parler. Pour de vrai, l'approcher, la sentir mais surtout la voir. C'était le plus important. Oui la voir était le plus important que tout le reste. Ce soir...[/color]
[color=black]La fête du soir était une fête organisée par des amis. Elle regroupait tous les jeunes des beaux quartiers. Tous les "bourges" comme disaient les jeunes du lycée. Elle se déroulerait dans un vieux manoir en dehors de la ville. Ce manoir était abandonné depuis presque 20 ans. Mais les jeunes l'avaient retapé exprès pour la soirée. Les parents n'avaient rien dit quand leurs enfants le leur avait proposé. "vous faites ce que vous voulez les enfants, tant que ce n'est pas contre la loi". Alors ils avaient fait les démarches nécessaires auprès de la mairie et ce soir c'était la fête! Le manoir était situé plein sud, les quatres chambres avaient leurs fenêtres qui donnaient sur le jardin d'hiver et le jardin principal. Elles avaient leurs salles de bains respectives, et tout avait été de bon goût!...Le rez-de-chaussé, était composé du grand salon qui donnait sur une immense salle à manger, un petit salon qui s'ouvrait sur le jardin et un brandi qui avait ses ouvertures sur le parc défriché, arrangé, embelli en vu de la fête de ce soir.[/color]
[color=black]Elle arriva dans une calèche ouverte, les fauteuils étaient couverts de satin blanc, assortis à sa robe du soir. Une vrai robe de princesse, une robe constituée d'un bustier sans bretelles et qui finissait amplement sur des escarpins de même couleur. La calèche était tirée par deux magnifiques chevaux blancs "habillés" et coiffés pour l'occasion avec des roses blanches. Elle fut acceuillie par ses amies déjà arrivées avec leurs propres véhicules. Elle le chercha des yeux mais ne le vit nulle part, alors elle entra. Et elle vit ce que ses amis avaient fait du manoir. De larges rubans de satin blanc, des bouquets de roses blanches partout, un vrai décor de mariage. Elle ne comprenait pas, c'était comme si la fête, la déco avait été faites rien que pour elle. Mais pourquoi aurait-on fait ça? Décidément elle ne comprenait plus rien. Quelqu'un lui ammena une coupe de champagne, puis soudain tout le monde se tut. Ils regardaient tous derrière elle? Alors elle se retourna...[/color]
[color=black]Et il la vit. C'était bien elle, même visage, même port de tête mais surtout même regard. Ces yeux d'un bleu, comment avait-il pu les oublier? Bleus mer des caraïbes. C'était incroyable. Et puis tout à coup il revint sur Terre et entendit les remarques que ses amis faisaient à son sujet: "c'est une vrai bombe de fille", "un vrai canon"... Alors il repartit dans ses rêveries. Une princesse dans son château. Les autres n'existait même pas. Il s'avança vers elle, la prit par la main et l'emmena dans le parc. Tout le monde les regardèrent sortir puis s'en allèrent et rentrèrent chez eux. Ils se retrouvèrent donc tous les deux seuls sans le savoir. Le parc avait été décoré de la même façon que l'interieur du château. Elle le fascinait mais il ne savait pas pourquoi. Il la regardait et cherchait mais ne trouvait pas. Qu'est ce qui pouvait bien l'attirer autant chez elle?[/color]
[color=black]Elle ne le regardait pas. Elle marchait la tête droite, les yeux fixes. Elle marchait c'est tout. Elle savait qu'il la regardait. Elle aimait ça. Il la fascinait, mais elle ne savait pas pourquoi. Elle cherchait, mais rien. Pas un soupçon d'idée. Alors elle arrêta de chercher. Elle le regarda. Et dans ses yeux elle vit quelque chose qui lui fit demander "pourquoi?"[/color]
[color=black]Alors il répondit "pourquoi pas?"[/color]
[color=black]Notre histoire s'arrête ici. En tout cas la partie conte de fées. Parce que la fin de l'histoire, tu la connais: après c'est le mariage et puis l'enfer. Je t'aime. FIN.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
 
nouvelle inventée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle inventée
» Petite nouvelle inventée
» Nouvelle inventée
» Nouvelle inventée: Ma vie
» nouvelle position amoureuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Nouvelles-
Sauter vers: