Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
» Une chanson de geste
Nostalgie précoce EmptyLun 29 Juil - 17:57 par Jafou

» mefiez vous des charlatants
Nostalgie précoce EmptyDim 23 Juin - 16:10 par Jafou

» De retour après quelques années d'absence....
Nostalgie précoce EmptyMar 18 Juin - 13:29 par rtmel

» 5 et 6 juin...
Nostalgie précoce EmptyJeu 6 Juin - 8:09 par Jafou

» Les Imaginales
Nostalgie précoce EmptyLun 20 Mai - 20:05 par extialis

» Désinscription du forum
Nostalgie précoce EmptyDim 19 Mai - 7:29 par extialis

» la golfeuse du voilier
Nostalgie précoce EmptyMer 15 Mai - 21:59 par martin1

» Aimez-vous Bach (3è séquence)
Nostalgie précoce EmptyMar 14 Mai - 18:26 par Le sombre minuit

» L'ascension extraordinaire du Maudit
Nostalgie précoce EmptyLun 13 Mai - 19:02 par extialis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
CalendrierCalendrier

Partagez
 

 Nostalgie précoce

Aller en bas 
AuteurMessage
mathmatha

mathmatha

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyLun 20 Juin - 18:04

Non, je ne veux pas partir
Non, je ne veux pas grandir
Laissez moi encore quelques temps
Dans cet éternel monde d'enfants.

Je veux encore pouvoir jouer
Sur un banc rire et rêver
Comme si rien n'avait d'importance
Et qu'on ne faisait pas la différence
Entre l'avenir et le passé
Entre partir et rester.

Non, je ne veux pas partir
Non, je ne veux pas grandir
Laissez moi encore quelques temps
Dans cet éternel monde d'enfants.

Je ne veux pas me rendre compte
Que l'univers n'est pas le meilleur des mondes
Je veux revivre mon enfance
Sans tristesse ni errance ;
Rien ne compte plus à mes yeux
Que d'être totalement heureux
Mais cela devient impossible
A mesure que mon existence file.

Non, je ne veux pas partir
Non, je ne veux pas grandir
Laissez moi encore quelques temps
Dans cet éternel monde d'enfants.

Je ne veux pas être confrontée à la mort
Car rien ne compte plus que la vie, or
Je ne peux m'engager en rien
Ne sachant pas la fin.

Non, je ne veux pas partir
Non, je ne veux pas grandir
Laissez moi encore quelques temps
Dans cet éternel monde d'enfants.

Évoluer fait tellement mal
A toute heure je souffre et mon râle
Menace de se faire entendre
Et de me réduire à cendres
Poussière d'étoiles lointaines
Venue se mesurer à la vie, croque-mitaine.



[Petite écriture automatique qui a pris forme de poème. Réalisée pendant une journée assez difficile où plusieurs sentiments in compatibles se liaient]


Dernière édition par mathmatha le Mer 22 Juin - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyLun 20 Juin - 19:17

c'est trop vrai.... je n'arrête pas de dire aux miens qu'elle est courte l'enfance et qu'ils doivent profiter, profiter... en mémoire peut-être de la mienne qui n'a pas existé longtemps. je peux te dire qu'ils comprennent et qu'ils profitent... alors profite aussi, ça s'arrête trop tôt. Evil or Very Mad chouette poème qu'il faudrait lire à tous les 12 ans qui veulent toujours grandir trop vite (genre : vivement mes 18 ans que je me tire de là. mais pourquoi? les parents font ils tant ch...?)
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
mathmatha

mathmatha

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyLun 20 Juin - 19:28

Quand j'avais douze ans, ou un peu moins, pour mon entrée en sixième, j'étais contente. Je grandissais, je devenait presque une adolescente. Maintenant, j'en ai 15. Je viens de terminer une année particulièrement difficile. Beaucoup d'évènements m'ont fait grandir presque malgré moi. J'ai vécu mon dernier lundi au collège. J'ai dit adieu à quatre professeurs, dont un que j'avais depuis quatre ans, deux depuis trois.

Je me rends compte que je ne veux pas que la vie passe trop vite. On est tellement bien, enfant et insouciant. Mais quand la réalité commence à te rattraper, quand tu commences à comprendre la véritable nature des personnes, quand tu te rends compte que le mot misanthrope ne te fait plus vraiment peur, qu'il te devient presque naturel, que la mort arrive finalement, qu'elle ne t'est pas synonyme de paix mais de trou noir, de gouffre sans fond, duquel on ne revient jamais, alors là, tu te dis, à quoi ça sert de grandir?

J'aurai de nouveaux droits, mais qui entraîneront de nouvelles responsabilités, je me rapprocherai toujours un peu plus de la fin. Parce que tout est éphémère et que les chapitre se terminent beaucoup plus rapidement qu'il n'y parait.

En même temps, la vie ne vaut pas la peine d'être vécue si elle n'a pas de fin. Comment s'engager pour quelque chose? Comment trouver le courage de se dire, je vais le faire, alors que l'on sait qu'on a toute une éternité pour le faire..?

Dans ce poème, j'ai enlevé certains passages. J'en avais deux ou trois autres en plus, mais inachevé. Je bloquais sur une rime, je ne savais plus comment continuer, je ne voulais pas continuer non plus, de peur de me rendre compte d'encore plus de réalités accablantes.

J'ai fait long... Désolée...
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyLun 20 Juin - 20:16

nan, nan, tu aurais du les mettre. les poètes d'ici t'auraient aidé à finaliser cette pensée qui te taraude quelque part (sans pouvoir mettre le doigt dessus, ça m'arrive souvent)
grandir c'est murir, avancer, laisser passer le temps sans vouloir courir (c'est ce que m'ont appris mes enfants. ils ne vivent pas sur le même espace-temps, je l'ai compris et j'ai su m'arrêter pour eux... et ça m'a fait du bien. de regarder l'arbre fleurir, la neige tomber (avant, je détestai ça le froid, pourtant je vis dans le nord de la france), l'escargot avancer... on les sauve même les jours de pluie)
tu sais j'aurai aimé avoir la mentalité de mes 45 ans (éh oui, depuis une semaine, j'ai passé ce cap Laughing ) à 15 ans. je suis persuadée que j'aurai profité bien mieux de cette "traversée du désert", famille oblige, j'ai fugué à cette époque, et ma mère qui élève à présent la fille de ma petite soeur (12 ans et une envie de grandir immense, je suis sûre que tu comprend) se décompose dès qu'elle ne sait la joindre au téléphone (elle se souvient toujours de l'inquiétude mortelle que je lui ai fait subir quand j'étais jeune, mais... elle aurait du entendre ma douleur. je ne lui en veut pas cependant, car elle-même a vécu des "choses" pas net dans son enfance)
moi aussi je m'épanche, c'est pas mon habitude... les relents du regret, le temps qui passe, mon père harceleur moral de mon enfance qui soudain n'a plus que moi... et que fais-je? ben je l'écoute et l'aide dans la mesure de mes moyens, en ayant toujours à l'esprit la protection de mes enfants à moi... rendez vous chez le juge donc, mardi 28 et vogue la galère.
un jour après l'autre... la clé est là.
courage, c'est bientot fini pour toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Marie Fontaine

Marie Fontaine

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 57
Localisation : Entre mes pages

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyMar 21 Juin - 23:20

Je le trouve très touchant ton poème ! Universel : tous nous avons voulu grandir, à un moment ou un autre. Et puis quand on s'est confrontés à tout ce qui nous attendait du côté des grands, on a bien souvent regretté d'avoir grandi. Tu devrais ajouter les autres strophes que tu as écrites. Pour cette partie je n'ai trouvé que ce vers qui accroche : "Sans tristesse et errance" Il serait plus fluide en mettant, par exemple, "Sans tristesse ni errance"
Revenir en haut Aller en bas
http://mariefontaine.centerblog.net/
mathmatha

mathmatha

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyMer 22 Juin - 10:56

J'ai posté les deux strophes supplémentaires, sans les avoir modifiées.
J'ai changé "Sans tristesse et errance" par "Sans tristesse ni errance"
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
extialis

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 53
Localisation : nord de la france

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyMer 22 Juin - 11:13

je ne proposerai pas de correction poetique... juste le fond, ce que j'en ressens. ben, pour moi, t'as touché du doigt tous ce que l'on a pensé un jour à 15, 16, 17, 18 ans ou plus.
j'aime bien ce poème. surtout cette fin là
Citation :
Poussière d'étoiles lointaines
Venue se mesurer à la vie, croque-mitaine.
dans certaines croyances, on dit que l'âme se forme dans le cosmos ou que chacun de nous est un peu dieu (peu importe lequel). cette strophe me ramène à ce que j'ai lu des traductions d'anciens textes étudiés et traduits par des archéologues.
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Marie Fontaine

Marie Fontaine

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 57
Localisation : Entre mes pages

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyMer 22 Juin - 13:21

J'aime beaucoup ce que tu as ajouté, comme le reste, c'est très universel. Ces questions, ces angoisses, l'absurdité de la mort, on ne se les pose pas qu'à l'adolescence... enfin, je crois...
Je laisserais ce poème ainsi, sans le retoucher Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://mariefontaine.centerblog.net/
mathmatha

mathmatha

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyMer 22 Juin - 18:26

Merci pour vos commentaires. Smile

Extialis: Je pense que c'est venu inconsciemment d'un livre de B. Werber que j'ai lu l'année dernière. Il m'a vraiment marqué.

Marie Fontaine: Pour moi, avant de vouloir devenir indépendant, l'adolescence est synonyme de questionnement perpétuel.

Je ne toucherai pas au poème. Je le laisserai tel quel. Ecriture Automatique oblige, bien que je ne sois pas contente de moi lorsque je me relis et que je vois certains passages...
Revenir en haut Aller en bas
rtmel

rtmel

Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 29
Localisation : instagram : melleglise

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyMar 5 Juil - 14:39

j'ai beaucoup aimé ton poème et c'est vrai qu'il touche tout le monde j'ai eu l'impression en le lisant que ces mots je les avaient eu en tête il y a quelques années.
je pense que la vie est trop courte pour vouloir aller trop vite et il faut profiter et c'est vrai que tous le monde devrait se rappeler de ça.
merci pour ce poème profond qui nous rappelle que ce que l'on perd et gagne en grandissant.
Revenir en haut Aller en bas
Margaux1999

Margaux1999

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 20
Localisation : Poudlard.

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyMer 6 Juil - 7:46

Ouas!

Il est vraiment splendide ce poeme

c'est vrai qu'il ne fau pas que tu y touche

"Un poeme est plus jolie la première fois que la deuxième"
Revenir en haut Aller en bas
mathmatha

mathmatha

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyMer 6 Juil - 11:47

Merci pour vos commentaires,
@ Margaux : J'ai pensé le retoucher parce qu'il y a des rimes inexistantes compte // monde. Mais je n'en ai pas la force, et puis, c'est de l'écriture automatique. Donc, je suivrai ton conseil (et celui des autres précédemment) en ne réécrivant aucun vers
Revenir en haut Aller en bas
Margaux1999

Margaux1999

Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 20
Localisation : Poudlard.

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyJeu 7 Juil - 8:08

mathmatha a écrit:
Merci pour vos commentaires,
compte // monde.


J'ai trouver un vers parcontre pour ca :

A l'écoute de ces SONDES
Je me rend compte que la terre et le monde
Ne fond plus qu'un
A travers tous ces chemins
Revenir en haut Aller en bas
mathmatha

mathmatha

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23

Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce EmptyJeu 7 Juil - 18:47

Ca sonne bien, mais ça ne va pas avec ce que je voulais dire...
Ici, je voulais marquer une différence entre l'enfance et l'adolescence ou... enfin, le moment où on grandit.
Lorsque l'on est enfant, on pense que "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", alors que ça n'est pas forcément vrai. Le ciel n'est pas toujours bleu, l'herbe n'est pas toujours verte et la vie n'est pas toujours rose ; c'est ce dont je me suis aperçue.
Ici, en gros, une paraphrase explicative (ça n'existe pas, mais j'espère que c'est compréhensible ^^) pour dire que je ne veux pas grandir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nostalgie précoce Empty
MessageSujet: Re: Nostalgie précoce   Nostalgie précoce Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nostalgie précoce
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nostalgie précoce
» Nostalgie
» LA NOSTALGIE DE L'ANGE
» précoce le gars
» Précoce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Poésies, chansons-
Sauter vers: