Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 xième correction de gahila (fantasy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: xième correction de gahila (fantasy)   Ven 10 Juin - 15:49

bonjour et merci de passer par ici pour y donner vos avis
( résumé :
Aux confins de l’univers, deux entités indissociables voyagent de monde en monde depuis le commencement. Pour grandir, elles exploitent les âmes des mortels.
La conquête de ces psychés représente l’unique enjeu des duels auxquels elles se livrent.
Ce livre raconte de quelle manière elles ont changé le destin de Gahila, petite planète à l’aube de son évolution.
)


PROLOGUE



Aucun corps n’enfermait ces deux essences spirituelles, elles évoluaient librement dans l’espace. Sur une planète aujourd’hui éteinte, un prêtre éclairé les nomma Bahass et Araya. Ces « existences » séduisaient les âmes pour étendre leur psyché.
Bahass ne se nourrissait que d’esprits forts, violents, ambitieux et cruels parce qu’elle aimait ça. Elle pensait aussi que par ce seul moyen, elle vaincrait sa rivale qu’elle trainait dans son sillage.
Elle enveloppa Gahila en premier. Ce petit satellite gravitait autour d’une planète gazeuse qui lui masquait entièrement le soleil dix jours sur cent.
En ces temps reculés, des êtres minuscules couverts de poils dominaient les autres espèces.
Bahass apprécia cette forme d’intelligence collective, elle se reconnut dans leur force brutale. Alors, elle insuffla un peu de son essence dans une âme en gestation et observa le résultat. Ce qui naquit devint chef et trouva un couloir entre les gouffres et les pics de cette ceinture impossible divisant la lune en deux.

De l’autre côté, aux endroits les plus chauds, de grands félins avaient évolué vers la race herrienne. De leur passé animal, il ne leur restait que des griffes rétractiles et de longues canines. Ils se parlaient dans un langage coulant et ronronnaient lorsqu’ils ressentaient du plaisir.
Au pôle Nord, une autre race de félidé s’était, elle aussi, développée donnant l’ethnie arzac. Les ressemblances entre ces deux peuples s’arrêtaient à la longueur de leurs canines et à leurs yeux aux iris fendus. Leur taille moyenne et leurs mains aux quatre doigts les différenciaient des Herriens, de même que leurs pieds ne mesurant que deux de leurs pouces mis bout à bout. À l’opposé de leurs voisins, cette espèce avait gardé le goût de la prédation.
Ces ethnies échangeaient leurs savoirs et des couples se formaient parfois. Les enfants qui en naissaient étaient nommés Sharzacs.

La violence déferla en une vague noire, affamée de chair, assoiffée de sang. Cette partie du globe devint le terrain de chasse de ceux que les Herriens appelèrent en premier les Miobés.

Bien des années plus tard, Araya rejoignit Bahass qui frémit de plaisir. Le duel allait pouvoir commencer.








Dernière édition par extialis le Lun 17 Oct - 8:57, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Ven 10 Juin - 15:50


_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Daniel

avatar

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 64
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Lun 13 Juin - 13:13

ben moi ça me va ! je crois que j'aime la manière dont tu l'as écrit, cette fois... ça intrigue et donne envie de connaître la suite...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Lun 13 Juin - 14:44

bon, on va voir si ce que j'ai fait par la suite te plaira tout autant Very Happy (mal à mes yeux, moi). je mets donc

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Lun 13 Juin - 14:50

réédition après xième correction (j'ai tenté de limiter les noms)

Chapitre un
Première partie :
Mori



Dernier été 2499 de l’ère de Taligah
Les mages décomptent le temps à partir de la fusion d’un promis. Ainsi, lorsque Taligah entra en osmose avec Araya, l’année se nomma première de l’ère Taligah. Les compteurs sont remis à zéro à chaque symbiose. Trois saisons chaudes et trois froides composent une année, une révolution de Zaïa autour du soleil.

*

Juste avant les glaces éternelles, le territoire du roi Arzac abritait un château à cinq tours coiffées de toits pointus s'élançant si haut vers le ciel qu’au cours des veillées, on contait des histoires folles sur ces bâtisseurs.
Les meilleurs architectes l’avaient érigé voilà cinq mille ans pour préserver la population des assauts Miobés.
Malgré son âge, il restait aussi fonctionnel qu’au moment de son inauguration. De longs bâtiments et des passerelles jetées dans le vide à mi-hauteur reliaient les quatre tours extérieures entre elles. Des meurtrières trouaient la première muraille que l’on voyait en arrivant. Des créneaux la couronnaient, ils devaient protéger les tireurs de cette guerre lointaine qui alimentait les légendes encore aujourd’hui. Une volée de marches bleues, terminée par un vaste perron, s’ouvrait sur l’entrée des rois, sur cet immense couloir menant à la salle sacrée que le dernier Asham avait fait percer. Toujours sur son ordre, d’autres travaux étaient venus embellir son imposante demeure. Depuis lors, la façade du versant-est s’ornait de larges fenêtres colorées inondant la pièce dédiée à Araya de lumière aux tons changeants, quasi surnaturels. Des carrés de fleurs aux parfums envoûtants remplaçaient les douves. L’Asham Taligah avait baissé le pont-levis à jamais invitant le visiteur à passer librement sous cette arche profonde qui s’ouvrait sur une place lumineuse, propre, conviviale.
La cinquième tour, plantée au centre de ce château rectangulaire, séparait les commerces des dépendances seigneuriales. En son sein logeaient la famille royale et ses serviteurs. Le dernier étage restait clos durant l’absence d’Asham. Seul le grand-mage possédait la clé des lieux.




– Aujourd’hui, je vais vous parler de la création des livres qui nous lient à l’inexplicable, annonça le grand-mage aux deux enfants sagement assis à la table.
Le plus âgé, un jeune Sharzac à crinière flamboyante, hériterait du trône Arzac. Le second, Sharzac aussi, était le promis d’Araya, le futur Asham.
Attentifs, les yeux pétillants d’intérêt, les garçons posèrent le menton sur leur poing dans un même geste, signe de longues journées passées ensemble.
– Tout a commencé avec l’apparition de celui de Bahass : la Force. Avant-hier, je vous ai parlé de ses difficultés à communier avec les Miobés, vous vous souvenez ?
Ils opinèrent.
– Je vais vous lire un passage du livre de Râad, le premier Asham. Il l’a nommé « récit du renouveau. »
« Sur d’autres mondes aujourd’hui détruits, Bahass avait vu des hommes communiquer entre eux en écrivant sur la matière. Une façon simple de transmettre des informations sur la distance et dans le temps. Elle parvint à insuffler cette idée quasi universelle à son « promis » qui se mit aussitôt au travail. Il se nommait Dâlhirr. Il récolta de nombreuses feuilles d’aughur qu’il mélangea à une solution d’eau et de sève. Puis, il brassa longuement la mixture afin d’obtenir une pâte suffisamment malléable qu’il étala sur une pierre plate pour l’affiner, la sécher et la découper en parts égales. Dâlhirr continua ce travail jusqu’au moment où il rêva qu’il pouvait arrêter. Ensuite, il ordonna une chasse au gesli dont il récupéra la peau qu’il tanna pour la rendre aussi brillante que lors du vivant de l’animal. Patiemment, il relia les feuillets avec de la sève d’aughur pure et les recouvrit de ce cuir noir. Il nomma son ouvrage « Force » car il en émanait un puissant désir de conquête. Bahass avait déjà écrit par le passé, elle savait donc former les mots sur ce genre de support. Seulement, Dâlhirr devrait apprendre à lire pour la comprendre et donc rêver… »

– La Force est née avant le Pacte, alors ! s’exclama Comor.
– Normal, Araya est arrivée après Bahass qui avait déjà commencé son œuvre de destruction à travers le peuple miobé. Mais Araya s’est montrée plus attentive à ce monde. Écoutez ceci encore :
« L’exceptionnelle réceptivité spirituelle des enfants nés d’une union entre Arzac et Herrien retint l’attention d’Araya. Les Sharzacs. Elle chercha le meilleur d’entre eux et le trouva. Satoumh façonna à son tour des pages avec le lin qui servait à confectionner les vêtements de ses pairs. Il se fit apporter la peau d’un olam qu’il tanna pour créer une couverture ocre, solide et souple à la fois. Araya n’attendit pas pour former les mots sur ces pages et Satoumh apprit à lire les signes qui apparaissaient en même temps sur le papier et dans ses rêves. Il se décerna le titre de mage et nomma le livre « Pacte », ce qui veut dire en langue herrienne : alliance avec l’immatériel. Grâce à ses instructions, il enseigna aux Herriens la télékinésie, l’art de chasser les nuages ou déclencher la pluie, guérir… »

– Satoumh fut le premier grand-mage, affirma Mori.
– Le premier mage tout court, jeune homme. La notion de grand-mage est apparue bien après. Avant ça, Araya s’est cherché un allié au sein de chaque ethnie. Elle a posé ses cartes comme on le dit entre nous. Hormis les Arzacs, tous les peuples peuvent consulter leur Pacte personnel.
– Pourquoi pas les Arzacs ?
– Elle n’a réussi en entrer en contact avec aucun d’entre eux.
– C’est pour ça que tu voyages beaucoup, comprit le promis. Tu joues double rôle.
– On peut formuler ça comme ça, rit Axiam.
– On raconte que l’Asham nait toujours Sharzac, ajouta-t-il.
– Cette race hybride possède une particularité qu’Araya n’a jamais rencontrée ailleurs. Pourtant, je peux vous dire qu’elle parcourt les mondes depuis la nuit des temps. C’est compliqué à expliquer. Pour le moment, retenez que vous, les Sharzacs, demeurez la seule combinaison génétique capable d’héberger une entité en entier. Que ce soit Araya ou Bahass. Toutefois pour y parvenir, l’âme doit avoir vécu plusieurs vies.
– Combien ?
– Je ne sais pas au juste, Mori. Je ne suis que grand-mage. L’essence dont elle m’a gratifiée ne contient pas toutes les connaissances.
– Et l’Asham ?
– Je suppose que oui. Du moins après la fusion.
– Ça fait mal de fusionner ?
– Râad a souffert. Donc, pour que le prochain promis puisse l’accueillir sans douleur Araya et lui ont réfléchi et, ensemble, ils ont créé deux cercles. Taligah a bénéficié de leur travail. Mais je vous conterai cette histoire un autre jour, je te sens inquiet, Mori.
L’enfant regarda Comor comme pour quêter la permission de s’exprimer. En tant qu’aîné et malgré l’absence de filiation, l’héritier avait droit au respect de l’expérience. À peine deux ans les séparaient, seulement cette règle faisait partie de la culture arzac, alors Axiam patienta.
– Mori m’emmenait visiter le monde en rêve avant le début des émeutes, commença Comor.
Sa voix s’étrangla sur ce mot : émeutes. Les visages rougis de ces hommes et ces femmes vociférant leur vindicte explosèrent à sa mémoire, sa frayeur refit surface, intacte. Pourtant, son dernier voyage spirituel datait de l’hiver précédent.
Axiam songea aux rassemblements de plus en plus fréquents au cœur des quartiers les plus denses. La colère montait, il sentait l’explosion imminente. La raison en incombait à Noliam, roi et mage du peuple jaya, propriétaire légitime de la centrale principale, qui augmentait sans cesse le prix de la période électrique. Depuis huit ans, il grimpait régulièrement amplifiant la grogne partout sur Gahila. En premier, les plus pauvres s’étaient vus privés de chauffage puisqu’ils ne pouvaient payer. Puis arriva le tour des travailleurs de base qui ne s’échinaient à la tâche que pour régler leur consommation. En cas d’impayés, la connexion était tout simplement coupée, même par moins trente degrés Lahramm sous zéro. Axiam savait pourquoi et il en avait averti Ossoto et Naja, le roi herrien. Noliam avait pactisé avec Bahass.
– Ils se rassemblent et Mori est attiré par ces violences, ajouta l’héritier.
– La guerre se prépare, dit Axiam.
– Si seulement je pouvais avancer l’heure de la fusion, soupira Mori. Je ramènerais Noliam à la raison, comme ça, je stopperais cette guerre et je sauverais plein de gens…
– Elle ne peut s’opérer qu’au sortir de l’enfance, tu sais pourquoi ? L’enfant hocha la tête. « Parce qu’Araya ne veut pas prendre ta place, là. » Il posa l’index sur son front. « Vous devez cohabiter en confiance et pour cela, il te faut grandir… te souviens-tu de tes vies précédentes ? »
– La dernière seulement.
– Quand tu te les rappelleras toutes, tu seras prêt. En attendant, travaille à te libérer des autres. Il se leva. « Je te revois après le repas, Mori, ne l’oublie pas. »
– Y a pas de danger, grand-mage.



*Asham : titre que l’on donne à celui qui a fusionné avec l’entité Araya
*Gesli : sorte de cheval.
*Olam : animal ressemblant à un chien et qui sert de monture aux herriens



Dernière édition par extialis le Sam 30 Juil - 17:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Lun 13 Juin - 14:52

suite

– Mori ne va pas bien, chuchota Donia.
De l’avant-dernier étage de la tour centrale, Ossoto contemplait d’un œil absent les immeubles de Camara, la ville voisine. Pour répondre à l’inquiétude de sa femme, il se détourna de la fenêtre, traversa le vaste salon et se laissa choir dans le canapé à ses côtés.
– Il a assisté aux rassemblements ?
– Pour tout dire, il suit la colère du peuple depuis le début.
– Et il t’en a parlé ?
La reine hocha la tête. Elle n’éduquait Mori que depuis cinq ans et deux cents jours, mais sentait ses émotions comme si elle l’avait mis au monde. Depuis presque six ans maintenant, elle choyait deux garçons : Mori, le promis d’Araya, et Comor, son propre enfant. Ils s’entendaient si bien qu’elle remerciait l’entité chaque fois qu’elle les voyait entrer en trombe dans les appartements royaux. Dans ces moments d’excitation, ils parlaient en même temps, rivalisaient pour obtenir ses faveurs, ses regards emprunts de tendresse… comme de vrais frères. Consciente de son bonheur, elle savourait ces instants précieux.
Ossoto saisit le verre que lui tendait sa femme et sirota lentement le saril. Cent ans d’âge. Un délice. Seulement, il était trop préoccupé pour l’apprécier à sa juste valeur.
– Je ne partirai pas avec eux, déclara-t-il enfin.
– C’est réfléchi ?
– Longuement. Adahir supervise les opérations. Il s’est proposé et j’ai accepté.
– C’est un bon militaire, approuva Donia.
– Mori doit cesser ses déplacements.
– Il dit qu’il ne peut s’en empêcher.
– Où est-il que je lui parle ?
– Axiam l’instruit en ce moment.



Le grand-mage revenait du temple dès que Zaïa, la planète gazeuse, s’effaçait devant les rayons du soleil d’après-midi. En ce dernier été 2499, Axiam commençait à dispenser ses connaissances. Comor et Mori suivaient ses enseignements ensemble le matin. Après le repas de la mi-journée, il ne recevait que Mori et ceci, un jour sur deux.
Ce jour-d’hui, donc, tandis que Comor vadrouillait au-dehors, le promis s’installait à la table de la petite pièce jouxtant l’entrée des rois, celle au perron bleu.
– Asseyons-nous là, dit Axiam en se dirigeant vers le divan.
L’enfant à longue crinière sombre bondit sur le canapé, s’y plaça en tailleur et attendit son récit.
– Le moment est venu de te parler des cercles Araya. Je suppose que tu sais où se trouve le premier.
– Dans la salle où Ossoto réunit le conseil.
– Tout à fait. Le deuxième est gravé sur le sol de mon temple. Râad, le premier Asham, y a fixé la puissance d’Araya et serti une pierre de vie pour chaque mage. Elles contiennent la force des dernières évolutions gahiliennes.
– Pourquoi deux cercles ?
– Au cas où Bahass parviendrait à en détourner un.
– Et Taligah, son deuxième Asham, pourquoi dit-on qu’il est maudit ?
– Seuls les mortels le maudissent. Pour nous, les mages qui connaissons l’histoire, il incarne plutôt une victime. Je t’explique : lorsque Râad est mort, Araya a bloqué les petites psychés à la surface de la planète pour les protéger de Bahass. C’est ce sortilège qui provoque une diminution progressive des naissances. Sa fusion avec Taligah, mille cinq cents ans plus tard, libéra ces fantômes, ce qui posa problème à l’ennemie, car une arrivée massive de vivants l’empêcherait de se concentrer avec efficacité. Pour comprendre la suite, il me faut t’apprendre ceci : les Miobés constituent le premier stade conscient. À travers eux, le souffle animal évolue vers l’intelligence. Oui, je sais, ça peut te paraître bizarre de devoir passer par ces monstres pour grandir son âme, mais ce monde est conçu ainsi. Donc, pour bloquer la venue des essences en cours de formation, Bahass stérilisa la moitié de cette population et Araya ne constata les dégâts qu’au bout de cinq cents ans. Pour contrer le sort, l’esprit de Taligah remonta le temps. Araya n’a pu l’accompagner parce qu’elle ne pouvait quitter cette enveloppe charnelle sans risquer son vieillissement instantané… La psyché de son allié effectua ce périple trois fois et toujours échoua. Lors de son quatrième essai, Bahass le saisit et l’entraîna en elle. Araya l’attendit en maintenant son corps en vie. Hélas, au cours de la saison suivante, Taligah revint entravé à l’essence de sa rivale et elle dut fuir pour se préserver. Cet Asham a bravé le danger pour Gahila, voilà pourquoi on dit qu’il est parti en héros chez nous, les mages. Ajoute à la longueur de cette lutte inégale, les éprouvants voyages spirituels et tu comprendras pourquoi la raison l’a quitté. Tu devines la suite, Bahass a pris le pouvoir sur son corps et son âme.
– C’est elle qui a créé notre civilisation moderne ?
– Oui. Elle entrait pour la première fois dans le physique et, dès les premiers jours, elle ne supporta pas de grelotter en hiver et suffoquer en été. Alors, elle étudia et trouva comment extraire l’énergie du coeur de Gahila qu’elle exploita pour pallier ces défauts. Conteneurs de froid à l’équateur, chauffages aux pôles… l’avènement des soughos , puis des cargos et des starks . Il lui en fallait toujours plus et les mortels, dans leur soif d’avancer, de posséder encore et encore, n’ont cessé de s’échiner au travail pour se payer le confort.
Axiam regarda l’enfant. « Cette énergie épuise notre planète, Araya a sacrifié beaucoup pour t’envoyer à nous. Elle espère sauver ce monde à travers toi. »
– J’essayerai de ne pas vous décevoir, murmura Mori.








Dernière édition par extialis le Sam 30 Juil - 17:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Lun 13 Juin - 14:54

– Ils vont bientôt partir, déclara Mori en se levant.
Les rayons de ce premier matin-soleil inondaient la chambre au sol jonché de dessins militaires. Comor s’étira et se redressa.
– Viens, j’ai faim, on a dormi longtemps.
Ils traversèrent le hall sombre, clignèrent des yeux en entrant dans le salon inondé de lumière crue, foulèrent de leurs pieds nus les épais tapis herriens et tournèrent à gauche. Au fond de cette grande pièce, une porte ouvrait sur la cuisine. Ils y trouvèrent les parents silencieux, assis devant une tasse de thé.
– Bonjour, ‘pa, lança Comor. Tu travailles pas aujourd’hui ?
Il saisit le lait d’olak et servit son frère puis attrapa trois galettes d’asia.
– À partir de maintenant, je vous interdis de sortir hors de votre corps.
La main de l’héritier resta en suspens au-dessus de son bol, son visage se figea d’étonnement.
– À cause de la guerre qui se prépare ? demanda Mori nullement troublé par le ton autoritaire.
– Tout à fait.
– Mais je veux suivre le travail d’Adahir, moi, gémit Comor. Si je n’observe pas, comment deviendrai-je bon stratège ?
– T’as pas dix ans pour rien, sourit Ossoto. Débarrassez la table, je vais chercher la carte.

– Adahir fera atterrir les cargos près de Scikili, là, expliqua Ossoto en posant le doigt sur un point situé au-delà des montagnes.
Les enfants avaient déjà visité la capitale du territoire ailé, cette ville-lumière accrochée à d’immenses arbres. Seulement, ils n’avaient pas pu entrer dans ces minuscules maisons, ces restaurants, cinémas et autres points de rencontre. Étant donné les différences de tailles, les rois et le petit peuple volant s’étaient réunis au sol pour festoyer. Mori et Comor avaient passé la soirée le nez en l’air, perdus d’admiration pour ce plafond multicolore et scintillant. Par la suite, ils y étaient retournés bien souvent en rêve.
– Les Ailés se joignent à nos soldats ? demanda Comor.
– Oui. Les Namris, les Zorous et les Herriens aussi. Les cargos de matériels serviront de base, de logements et d’hôpital parce qu’il y aura des blessés. Il regarda Mori avec insistance. « J’espère que tu maîtrises ce don parfaitement. »
Le petit ouvrit la bouche pour répondre qu’en fait, il ne savait pas trop, mais Ossoto fut plus rapide.
– Détache-toi d’eux avant le début des combats.
– Ils vont faire le reste de la route à pieds ? demanda encore l’héritier, le nez plongé dans la carte.
– Adahir a armé des starks et prévu des véhicules terrestres pour le déploiement des troupes.
– Pourquoi tu ne pars pas avec eux ?
– Je dois gérer le pays, Comor. Pour la même raison, Naja ne se joint pas à son peuple.
– Et les mages ? s’enquit Mori.
– Ils se contenteront de suivre l’évolution des affrontements, cette guerre ne concerne que les mortels. Mais tous espèrent que ces alliances interethniques feront revenir Noliam à de meilleurs sentiments.
– Axiam vous attend en salle de cours, leur rappela Donia en se dirigeant vers son écran.
Ils se levèrent bruyamment, claquèrent chacun un baiser sur la joue des époux royaux et disparurent en courant.



L’été s’écoula. Mori, incapable de se détacher de la douleur d’autrui, s’étiola. Il tint bon durant cent jours. Mais ce soir-là…




Dernière édition par extialis le Sam 30 Juil - 17:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Daniel

avatar

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 64
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Lun 13 Juin - 15:06

ça me semble vraiment plus vivant que le prologue d'il y a quelques temps !! là je commence à aimer ton histoire... Wink

on contait des histoires folles sur ces bâtisseurs. : ses bâtisseurs, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Lun 13 Juin - 15:34

merci, daniel. j'ai pas bossé toute la journée pour rien alors Razz

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Ven 17 Juin - 11:21

Citation :
on contait des histoires folles sur ces bâtisseurs. : ses bâtisseurs, non ?

je crois qu'on peut mettre les deux. j'ai pensé ça en l'écrivant :
Citation :
on contait des histoires folles sur ces bâtisseurs là
ça me paraissait plus... je sais pas.
j'ai encore effectué des corrections sur le prologue et le début du chapitre un que je viens de reposter à la place de l'ancien. si l'un de vous peut y jeter un oeil... merci d'avance
Smile

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
alissa

avatar

Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 25 Juin - 10:05

wah c'est une histoire très compliquée! mais c'est intéressant... je me demande si les noms que tu as choisi (Bahass, Araya, Axiam), sont inspirés de légendes réelles ou sortent de ton imagination?
Revenir en haut Aller en bas
https://fr-fr.facebook.com/LesNenupharsOuLesMemoiresDuneDecadent
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 25 Juin - 11:38

mon imagination seule. Axiam est là depuis 20 ans que je travaille cette histoire. bahass et araya sont deux noms qui ont évolués au fil du temps (à force de les machouiller Laughing tu sais? comme les gosses quand ils entendent un mot pour la première fois. ils le répètent à l'infini, ça m'a toujours intrigué cette manie)
merci de m'avoir lue en tout cas, c'est gentil d'être passé. compliqué... je dirai qu'au fil de l'histoire le lecteur s'adapte, j'en ai lu des plus durs (avec plus de mots inventés que moi par exemple). j'ai épuré au maximum pour ne pas lasser finalement.

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
alissa

avatar

Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 25 Juin - 19:25

Tu as raison il faut que ce genre d'histoire soit un peu complexe pour dépayser. Vingt ans que tu travailles sur ce roman! Tu dois connaître les personnages autant que toi-même?!
Revenir en haut Aller en bas
https://fr-fr.facebook.com/LesNenupharsOuLesMemoiresDuneDecadent
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 25 Juin - 23:26

ils sont tous un peu moi et un peu étrangers à moi Smile

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
schadow54

avatar

Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 59
Localisation : 54

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 13:38

J’ai lu la première partie du chapitre.
Il manque toujours les majuscules aux noms des peuples comme dans le prologue, sinon quelques petits pinaillages !

— un jeune sharzac à crinière flamboyante, hériterait : Sharzac ; héritera (pourquoi le conditionnel s’il est l’héritier)
— présentant toutes les particularités herrienne : herriennes
— Depuis, la façade du versant est s’ornait de larges fenêtres : tu peux écrire « versant-est » pour éviter la confusion
— son ouvrage « Force » car il en émanait : toujours une virgule avant car et mais
— Râad, a souffert : jamais de virgule entre un verbe et son sujet surtout dans une phrase si courte
Revenir en haut Aller en bas
Daniel

avatar

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 64
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 15:41

schadow54 a écrit:
J’ai lu la première partie du chapitre.

— un jeune sharzac à crinière flamboyante, hériterait : Sharzac ; héritera (pourquoi le conditionnel s’il est l’héritier)


il est dit dans une prédiction ou une légende qu"un jeune Sharzav hériterait, me semble correct (ce n'est pas une réalité future, c'est quelque chose qui devrait arriver si...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 16:28

ah tiens, l'avait pas vue cette virgule. elle traine c'est vrai.
pour les majuscules, je me suis demandé si on écrivait "un français" ou "un Français", tu peux me rencarder sur ce point?
merci pour tes pinaillages, je vais reprendre (viens de me bouffer 55 pages de correction, mais c'est bon, j'ai encore du courage. jusqu'au bout donc Twisted Evil )

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Daniel

avatar

Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 64
Localisation : A la retraite dans le Tarn entre deux salons du livre

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 16:43

j'ai rencontré un Français et je parle le français ...
Bab's je vais te faire une médaille !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danielpages.fr
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 16:45

Citation :
il est dit dans une prédiction ou une légende qu"un jeune Sharzav hériterait, me semble correct (ce n'est pas une réalité future, c'est quelque chose qui devrait arriver si...
tant mieux si j'ai le choix, parce que question musicalité... j'ai tout lu à haute voix (mal à la gorge)

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 16:47

Citation :
j'ai rencontré un Français et je parle le français ...
mazette! ok, j'y retourne.
Citation :
Bab's je vais te faire une médaille !
une médaille de la médiocrité française? ah lalalalala affraid
bon chercher/remplacer, c'est parti

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 16:52

ah oui, mais. l'ethnie française par exemple. majuscule ou pas?

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
schadow54

avatar

Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 59
Localisation : 54

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 16:59

Les Français
Le peuple français
L'ethnie française

ça prend une majuscule quand on désigne un peuple par son nom : les Allemands, les Belges
sinon accolé à un mot ça prend une minuscule et ça s'accorde avec le mot
un homme français
une femme française
des hommes allemands
des femmes allemandes


Citation :
il est dit dans une prédiction ou une légende qu"un jeune Sharzav hériterait, me semble correct (ce n'est pas une réalité future, c'est quelque chose qui devrait arriver si...
Citation :
aux deux enfants sagement assis à la table.
Le plus âgé, un jeune sharzac à crinière flamboyante, hériterait du trône arzac. Le second, sharzac aussi, était le promis d’Araya, le futur Asham.
Attentifs, les yeux pétillants d’intérêt, les garçons posèrent le menton sur leurs mains dans un même geste, signe de longues journées passées ensemble.
Il me semble que cela fait partie de la narration et non du dialogue et que c'est une description courte des deux enfants dont le premier est l'héritier du trône donc il héritera de ce trône !
Revenir en haut Aller en bas
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 17:30

voilà, c'est fait. au suivant... albino

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 17:32

Citation :
Les Français
Le peuple français
L'ethnie française

ça prend une majuscule quand on désigne un peuple par son nom : les Allemands, les Belges
sinon accolé à un mot ça prend une minuscule et ça s'accorde avec le mot
un homme français
une femme française
des hommes allemands
des femmes allemandes
yes je crois que j'ai bon. vais vérifier quand même

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
extialis
Admin
avatar

Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 51
Localisation : nord de la france

MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   Sam 30 Juil - 17:53

bon, je réédite, si vous avez du temps... dernière ligne droite pour moi. merci

_________________
https://www.facebook.com/eliecharier
http://fantasy666.jimdo.com/

le tome un sur numériklivres :gahila
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy666.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: xième correction de gahila (fantasy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
xième correction de gahila (fantasy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» xième correction de gahila (fantasy)
» [Offre Carrefour Noël 2009] Passeport annuel Fantasy à 99€
» Final Fantasy 10
» Gunblade - Final Fantasy VIII (par dux2081)
» Réservation de séjour avec un passeport Fantasy?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Romans Fantasy-
Sauter vers: