Les écrivains amateurs du web

Forum dédié à tous les écrivains amateurs qui rêvent de marquer l'Histoire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne vie à tous en ce lieu de partage et d'entraide.
La charte du forum est disponible et doit être signée par tous les membres du forum !
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
créer un forum
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Pour le moment, j'essaie de comprendre comment fonctionne tout ça. Du coup si je me trompe je n'étais pas me dire petite présentation de moi version moi

Aller en bas 
AuteurMessage
les aventures de Miwok



Date d'inscription : 29/10/2018

29102018
MessagePour le moment, j'essaie de comprendre comment fonctionne tout ça.nDu coup si je me trompe je n'étais pas me dire petite présentation de moi version moi

Je crois que j'aimerais bien écrire un livre.
Mais un livre basé sur quoi ?
Le foutoir de ma vie ?
Qui ça intéresserait de toute façon ? On et bien loin de "où on va papa", "le pull-over rouge" ou bien encore "tout les n'existe pas", "le garçon au pyjama rayer", "le pavillon des enfant fous" et j'en passe la liste est longue.
Un livre où l'histoire serait sortie tout droit de mon imagination ?
Un peu comme Guillaume Musso ou Lewis Carroll, deux auteurs que j'adore parmi tant d'autres.
Ou bien quelque chose inspiré de célèbres romans du genre :
"Harry Potter", "Les chevalier d'émeraude 1er", "Le Hobbit ", "Le seigneur des anneaux", "Dune", ou bien encore "Le grimoire des fée"
Je pourrais encore en citer trois tonnes.
C'est vrai que j'aimerais bien écrire un livre, devenir écrivain.
Me retrouver dans les bibliothèques, dans un hall de gare, dans un sac à main, peut-être même dans les plus grandes librairies parisiennes et je ne sais ou encore.
Gagner des Grands Prix de littérature, comme le Pulitzer 2019 par exemple, bon ça d'accord, avec le niveau que j'ai il faut être réaliste, c'est juste utopique.
Quelquefois il faut croire en ses rêves, se donner les moyens de les réaliser même si ça prend du temps, et surtout ne pas avoir peur de sauter dans le vide pour avancer. Il faut fermer les yeux pour ne pas voir le gouffre, faire le grand saut dans l'inconnu sinon on ne fait rien.
J'ai de belles paroles, de bon conseils, mais je ne fais rien, d'ailleurs je n'ai jamais rien fait.
Je suis très certainement tétanisée par la peur de l'échec.
Par moment j'ai même l'impression que toute ma vie ou presque est une suite d'échecs consécutifs.
J'ai 27 ans dans quelques semaines, d'ailleurs ça me fait bien rire quand je pense que la plupart des gens qui me connaisse - autant réellement que virtuellement - pensent que je suis née le 3 janvier 1991, alors que pas du tout.
Grande fan de l'oeuvre de Lewis Carroll "Alice au pays des merveilles" ., j'ai trouvé amusant de me créer une date de non-anniversaire ... et le pire c'est que chaque année, tout le monde ou presque tombe encore dans le panneau, et moi je crois que je ne m'en lasserai jamais.
Je ne travaille pas et bien que je passe mon temps à faire des choses qui me plaise, j'aimerais faire quelque chose, quelque chose d'utile, quelque chose de bien, quelque chose de bien pour moi - pour une fois. Et si ça plaît aux autres, puisque j'adore partager, alors tant mieux.
Et pourquoi pas les deux en même temps ?
Mais pour une fois, pas juste une une idée comme ça, pas juste une idée balancée à tort et à travers, souvent inachevée, ou même encore qui n'a même pas abouti à quelque chose de concret ... parce que restée silencieuse dans un coin de ma tête.
Je vis dans un appartement miteux, un petit 27 m2 que j'aime appeler ma boîte à sardine, qui
souvent je dois avouer me sort par les yeux.
Le quotidien de pas mal de monde au final. Moi je ne suis qu'une minuscule fourmi de plus dans la fourmilière, une fourmi différente certes, mais une fourmi quand même.
Dans un quartier calme sans l'être trop vraiment, comme partout il me semble malheureusement. Perdu quelque part au milieu de la cuvette iséroise.
Pas toujours très rassurant c'est vrai, mais j'adore mon quartier. Pour moi, c'est une miette du monde, la partie invisible à l' œil nu. Je peux me retrouver n'importe où dans le monde ou presque, juste en sortant de chez moi en prenant la peine de dire bonjour à un inconnu qui passe, une sortie de chien quelquefois se transforme en choc des cultures, un service rendu se transforme en repas de roi au pays des contes des mille et une nuits, même si souvent il n'y a que des pâtes ou du riz au menu.
Un soir aux alentours de minuit, en sortant mes chiens justement dans mon quartier, j'ai fait une rencontre insolite, une rencontre qui m'a un peu émue je crois, une rencontre qui m'a même replongée au plein cœur de mon enfance, les mercredi pluvieux jours de crêpes.
Qui n'a jamais connu les crêpes un mercredi pluvieux ?
Perdu à cette époque de l'enfance, où tu crois encore au père Noël, où tu as peur du noir ainsi que des monstres, qui se cachent sous ton lit ou dans les placards de ta chambre.
Ce soir-là je me suis retrouvée plongée à cette époque de mon enfance. Oui, je me suis retrouvée au plein cœur de mon enfance, juste parce que j'ai croisé la route d'un doudou abandonné - ou perdu je ne sais pas trop. Peut être bien les deux qui sait ?
En tout cas il était là, tout seul en pleine nuit sous la pluie. Délicatement posé sur un buisson, le visage tout abîmé, arraché par endroit. Les séquelle d'une ancienne vie plus ou moins mouvementée selon moi. Un petit ourson mesurant à peine 30 centimètres, un ours en peluche bien amoché par la vie - un peu comme moi.
A en croire son étiquette c'est un petit teddy bear, marron clair, sans vêtement ni accessoires.
J'ai eu pitié de lui, peut être même un léger coup de foudre enfantin pour ce petit être inanimé renfermant les secrets d'un enfant.
Je l'ai donc récupéré, puis lavé, et il a passé sa première nuit chez moi. Hors de portée des chiens et des chats, pour être sûr de ne pas l'abîmer plus qui ne l'est déjà.
Le lendemain, j'avoue avoir eu un petit pincement au cœur. Généralement, tout le monde sait qu'un doudou n'est jamais très loin de son propriétaire.
Je sais à quel point les nuits sont difficiles pour un enfant, lorsqu'elles se passent sans doudou. Je me suis donc mis en tête de retrouver son ou sa propriétaire.
Seulement, je n'avais aucune information me permettant de retrouver le propriétaire de ce fameux doudou.
Aucun nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, me permettant de retrouver la trace d'une quelconque appartenance à quelqu'un. C'est vrai, à part quelques traces pouvant laisser suggérer que ce doudou avait une vie mouvementée avant de croiser ma route, rien d'autre ne prouve qu'un jour il a appartenu a quelqu'un réellement.
J'ai donc passer des annonces, du genre doudou recherche propriétaire. Sur tous les réseaux sociaux mis à ma à disposition, sans trop y croire. D'ailleurs j'avais raison puisque à l'heure actuelle je reste toujours sans nouvelles du propriétaire de ce doudou SDF.
Puis je me suis souvenue qu'étant plus jeune je rêvais de devenir écrivain public, ou compteur de rue.
Un peu freiné par ma dyslexie et ma dysorthographie, j'avais zappé l'idée à contrecœur, et l'avait soigneusement rangée dans un tiroir de ma tête.
Mais aujourd'hui, grâce à ce doudou SDF, je me dis que pourquoi pas ?
Pourquoi pas ? Lui donner un prénom l'appeler Miwok.
Après tout je suis passionnée de photographie, de voyage, de lecture et d'écriture. Pour couronner le tout je suis récemment tomber amoureuse d'un ours en peluche. Le packaging tout compris en quelque sorte. Alors pourquoi pas saisir l'opportunité d'écrire à nouveau ?
En animant ce petit être inanimé, à travers mes séances photos, mes voyages, mes écrits.

Les Aventures de miwok prendrons vie le 15 juin prochain, et j'espère que vous serez nombreux à les suivre.

Photographe : MKPhoto
Auteur : La Rose Noire
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» A lire pour comprendre comment ça marche !
» [RESOLU] "reseau non disponible pour le moment"
» [Trierweiler, Valérie] Merci pour ce moment.
» Comment tout perdre en 2 min 30 !
» Stylus pour ecran capacitif pour QUEDALLE !
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Pour le moment, j'essaie de comprendre comment fonctionne tout ça. Du coup si je me trompe je n'étais pas me dire petite présentation de moi version moi :: Commentaires

bonjour et merci pour cette jolie histoire
 

Pour le moment, j'essaie de comprendre comment fonctionne tout ça. Du coup si je me trompe je n'étais pas me dire petite présentation de moi version moi

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les écrivains amateurs du web :: Espace auteurs édités-
Sauter vers: